D'Edo à Tokyo, découvrez la capitale du Japon à travers le temps.

Petit village de pêcheurs, ville fortifiée puis capitale de l'Empereur Meiji, la ville de Tokyo est devenue en quelques siècles une gigantesque mégalopole de 13 millions d'habitants. Découvrez cette évolution en partant sur les traces de l'histoire tokyoïte, de l'ancienne Edo jusqu'à la cité moderne d'aujourd'hui.

Le prestigieux passé de Tokyo

Quand Tokyo devient capitale

Peut-être ne le saviez-vous pas, mais Tokyo n'a pas toujours été la capitale du Japon. En effet, c'est en 1868 que la ville d'Edo devient Tokyo, la " capitale de l'Est " et succède à Kyoto, détentrice du titre depuis l'an 794. Ancienne base militaire du shogun Tokugawa Ieyasu, celle-ci était devenue une des villes les plus puissantes de l'archipel japonais. Elle fut alors désignée comme capitale du pays par l'Empereur lui-même lors de la révolution de Meiji (fin 19e).

Pour avoir un aperçu de la ville avant sa transformation, commencez par vous rendre au Musée Edo-Tokyo dans le quartier de Ryogoku. Dans cet immense édifice, découvrez un nombre incalculable de maquettes, de spectacles son et lumière et de reconstitutions de la ville d'Edo. Visitez des maisons traditionnelles et découvrez une reproduction de 13 mètres du Nihonbashi, le pont qui reliait Edo aux 5 autres grandes villes du pays !

0_380494909.jpgTemple Senso-ji - Crédit photo : Shutterstock

Les bâtiments impériaux à ne manquer

Poursuivez ensuite votre exploration en vous rendant au Meiji Jingu, sanctuaire de l'ancien empereur mort en 1912 et de l'impératrice Shoken, disparue deux ans plus tard. Étendu sur 300 000 m2, c'est le plus grand lieu de culte shintoïste du Japon. Comprenant un jardin de 100 000 arbres donnés par tout le pays lors de sa construction, il fut détruit lors des bombardements américains de 1945. Il a été reconstruit en 1958.

Partez ensuite faire un tour vers l'un des joyaux de la capitale : le Kokyo, soit la résidence de l'Empereur du Japon. Ancien château d'Edo, il fut détruit en 1873 lors d'un incendie puis rebâti de 1888 à 1948. La plupart du temps, seul le Kokyo Higashi Gyoen (Jardin de l'Est), un vaste espace vert de 21 hectares, peut être visité. Cependant, si vous avez la chance de vous trouver à Tokyo le jour de l'anniversaire de l'Empereur (le 23 décembre) et le 2 janvier, vous allez pouvoir visiter l'intérieur de l'enceinte du palais.

À la nuit tombée, prenez la direction du sulfureux quartier de Kabukicho afin de rejoindre le Golden Gai, unique vestige de la vieille ville de Tokyo avant le grand tremblement de terre de 1923 ! De magnitude 7, ce séisme survenu dans la région du Kanto a détruit une grande partie de la ville. Baladez-vous ainsi dans le Golden Gai, et découvrez un amoncellement de petites maisons sur 6 rues étroites contenant 200 bars et cafés. Une visite hors du temps unique en son genre...

Tokyo entre tradition et modernité

Des temples plus splendides les uns que les autres

De bon matin, poursuivez votre visite historique dans le traditionnel quartier d'Asakusa. Pour y accéder, passez sous Kaminarimon, la Porte de la foudre, une imposante arche de 11,7 mètres de haut sur 11,4 mètres de large datant de l'an 941. Découvrez alors un lieu très différent de la ville moderne, plein de petites échoppes traditionnelles, notamment dans la célèbre rue de Nakamise.

Continuez votre exploration et dirigez-vous vers Hozomon, la Porte de la Maison du Trésor et accédez au célèbre Senso-ji. Construit en 645, ce temple bouddhiste comprend une imposante pagode de 5 étages ainsi que plusieurs autres bâtiments : Chingodo, Awashimado, Zenizukajizodo, Yogodo, Yakushido et Denboin.

Mais l'histoire de Tokyo se découvre bien au-delà des temples...

0_84664453_75.jpgQuartier de Shinjuku - Crédit photo : Getty Images

Une ville aux allures futuristes

En effet, après la Seconde Guerre mondiale la ville a su embrasser la modernité et a connu une incroyable renaissance. Un des premiers exemples en est la Tour de Tokyo, édifice métallique rouge et blanc de 332,6 mètres de haut calqué sur la tour Eiffel.

Construite entre 1957 et 1958, elle contient désormais de nombreux restaurants ainsi qu'un parc à thème dédié à un célèbre manga (bande dessinée japonaise) !

Enfin, à la nuit tombée rendez-vous dans le quartier " jeune " de Tokyo : Shinjuku ! Admirez-y les enseignes lumineuses qui scintillent par milliers, symbole de l'hyper-modernité d'une ville qui, sans oublier son passé, est tournée vers l'avenir.

Le Musée National de Tokyo

Pour mieux connaitre l'histoire du Japon, ne manquez pas le plus vieux et le plus grand musée du pays : le Musée National de Tokyo (MNT). Situé dans le parc d'Ueno, il est ouvert depuis 1872 et possède une immense collection d'œuvres d'art et d'objets archéologiques japonais. Vous pouvez y apprécier l'art bouddhique primitif, des estampes, des poteries, des armes, mais aussi une grande collection gréco-bouddhiste.

Tokyo sous l'œil de Yasujiro Ozu

Sorti en 1953, le film Voyage à Tokyo de Yasujiro Ozu illustre a lui seul la dualité du Japon, pris entre tradition et modernité. À travers l'histoire de deux retraités qui rendent visite à leurs enfants à Tokyo, il montre la séparation entre deux mondes. D'un côté, on y découvre l'ancienne génération et son respect des coutumes. De l'autre, la jeunesse, obsédée par le travail. Un film important qui illustre l'histoire du pays et qui a permis au monde de dévoiler le talent d'Ozu.

Tokyo en bref

Quand y aller ?

Pour profiter des immanquables fêtes historiques sans souffrir de la chaleur estivale, préférez les mois de mai et juin. Pour voyager au meilleur prix, réserver votre vol et votre hôtel à Tokyo ensemble sur Expedia !

Comment se déplacer ?

Pour vous déplacer entre les différents quartiers de la ville et découvrir l'histoire de Tokyo, utilisez le vaste réseau du métro.

Où dormir ?

De nombreux hébèrgements vous ouvrent leurs portes dans la capitale japonaise. Profitez dès maintenant nos offres sur les hôtels à Tokyo.

Où manger ?

RRR Bistro : 5-9-22 Roppongi, Fukusushi Sure Bldg,1F, Minato, steak house à la japonaise où déguster de l'excellent bœuf de Kobe. Environ 40 €*

Monna Lisa : 2-4-1 Marunouchi, Marunouchi Bldg, Chiyoda, idéalement situé entre palais impérial et gratte-ciel, le restaurant offre une carte élaborée dont le menu change en fonction des saisons. Environ 60 €*

Sushi Sora : 2-1-1 Nihonbashi Muromachi, 37 F Mandarin Oriental Tokyo, Chuo, un des meilleurs restaurants de sushis de la ville. Environ 70 €*

Tokyo Shiba Tofuya Ukai : 4-4-13 Shibakoen, Minato, restaurant traditionnel dans de somptueux jardins. Environ 70 €*

*Les prix sont donnés à titre indicatif et peuvent varier

" Le Tokyo que nous voyons aujourd'hui a radicalement changé par rapport à ce qu'il était dans les années 70, qui a son tour ne ressemblait en rien à celui des années 20 et encore moins à Edo, la capitale du Shogunat Tokugawa. "

Paul Waley dans la préface de Tokyo, A Cultural History de Stephen Mansfield. Une bonne raison de découvrir le Tokyo d'aujourd'hui... et d'y retourner dans 20 ans !

4 événements incontournables à Tokyo

Mai : Sanja Matsuri, dans le quartier d'Asakusa, la plus importante fête tokyoïte, avec de grands défilés de mikoshi, des sanctuaires portatifs

Mai : Kanda Matsuri, dans le centre de Tokyo, procession historique qui célèbre le shogunat Tokugawa (années impaires)

Juin : Sanno Matsuri, dans le centre de Tokyo, fête historique avec de nombreux défilés de chars et de personnes en costumes anciens (années paires)

Août : Festival de danse traditionnelle Awa-odori de Koenji, dans le quartier de Koenji, festival durant lequel des milliers de danseurs envahissent les rues.