Découvrez l'histoire de la capitale des ducs de Bourgogne ! Si Dijon est connue pour sa moutarde, il serait toutefois fort dommage de n'associer cette ville qu'à son célèbre condiment ! Jouissant d'un patrimoine culturel riche et varié, la cité regorge de splendeurs historiques et artistiques à savourer sans plus tarder. Laissez-vous guider par les chouettes qui peuplent les rues de Dijon et profitez d'une visite forcément pleine de surprises !

Les trésors historiques de Dijon

On suit les chouettes

Peut-être ne le saviez-vous pas, mais à Dijon, les meilleurs guides touristiques sont... des chouettes ! Inutile de lever les yeux au ciel... Dans la préfecture de la Bourgogne, ces drôles d'oiseaux s'observent à même le sol ! Petites plaques en métal posées devant les lieux d'intérêt, les chouettes forment un parcours qui sillonne tout le centre-ville et vous permet de ne rien rater !

Suivez les chouettes, donc, et commencez votre visite en passant par l'imposante porte Guillaume. Laissez-vous conduire jusqu'au palais des Ducs, l'un des hauts lieux de Dijon. Et pour cause : cet ensemble architectural comprend le palais datant du XIVème siècle, la tour de Bar et la tour Philippe le Bon, haute de 52 mètres.

Le site comprend également le célèbre Musée des Beaux-Arts de Dijon. Figurant parmi les plus anciens musées de France, il dispose d'une large collection allant des antiquités égyptiennes à la peinture de la Renaissance, poussant même jusqu'à l'art contemporain. Au fil des différentes salles, vous découvrez les toiles d'Henri Bellechose, de Georges de La Tour, de Rubens, de Manet ou encore de Félix Trutat. Une collection qui n'a rien à envier aux grands musées parisiens !

Dijon Palais des Ducs de Bourgogne Provence13 CC BY SA 3.0.JPG
Palais des Ducs de Bourgogne - Crédit [photo](https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/6/66/Palais_des_ducs_deBourgogne%C3%A0_Dijon.JPG) : [Provence13](https://commons.wikimedia.org/w/index.php?title=User:Provence13&action=edit&redlink=1) sous licence [CC BY-SA 3.0](https://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/deed.en) sous licence CC BY-SA 3.0)

L'architecture gothique à l'honneur à Dijon

En sortant, passez devant l'église et la place Saint-Michel. Derrière le palais, repérez l'église Notre-Dame de Dijon, l'un des édifices les plus représentatifs de la ville. Ce chef-d'œuvre d'architecture gothique du XIIIème siècle se distingue à ses gargouilles et son Jacquemart, horloge dotée d'une cloche et d'un automate. Sur la façade, tentez de localiser la sculpture de chouette, située dans la rue du même nom. Comme le veut la coutume, caressez-la de la main gauche et votre vœu sera exaucé !

Poursuivez votre exploration via la place François-Rude réputée pour ses maisons à colombage. Gagnez ensuite la cathédrale Saint-Bénigne de Dijon, datant du XIIIème siècle. De l'extérieur, vous êtes déjà séduit par le plus haut bâtiment de la ville et son toit vernissé, typique de la Bourgogne. Et à l'intérieur, vous êtes charmé par sa chapelle et sa crypte !

Concluez votre première journée à Dijon, en vous rendant à la place Émile Zola. Si autrefois cette dernière accueillait les bûchers ou la guillotine lors des exécutions, elle abrite désormais de nombreux petits cafés et restaurants. Et on ne s'en plaindra pas !

Gastronomie, verdure et art moderne à Dijon

Les halles de Dijon

Le lendemain, commencez votre journée en allant vous imprégner d'une ambiance unique : celle des halles centrales de Dijon !

Classé monument historique, cet édifice construit à la fin du XIXème siècle abrite sur 4 400 m2 pas moins de 246 boutiques. Son petit plus ? Ses grandes arches décorées de fines sculptures... Mais attention : bien que nombre de Dijonnais soutiennent encore le contraire, les halles n'ont pas été dessinées par Gustave Eiffel, natif de Bourgogne, mais par l'architecte Ballard ! Aventurez-vous dans leurs allées pour découvrir les produits du terroir dijonnais et passez, par exemple, par l'emblématique magasin Maille.

Dijon Musée des Beaux-Arts Dennis Jarvis CC BY SA 2.0.jpg
Musée des Beaux-Arts : Crédit photo : Dennis Jarvis sous licence CC BY-SA 2.0

Le parc de la Colombière et le Consortium

Besoin d'un peu de calme après l'agitation des halles ? Alors, traversez le centre de Dijon pour vous offrir une petite balade dans le parc de la Colombière. Conçu au XVIIème siècle par Antoine De Maerle, disciple du célèbre Le Nôtre, ce site paysager est dessiné comme un jardin à la française, avec ses 16 allées partant d'un même point central.

Classé monument historique en 1925, le parc fut ensuite embelli grâce à l'ajout du temple d'Amour : cet élément décoratif datant du XVIIIème siècle est issu du château de Bierre-lès-Semur. Trouvez donc un coin d'herbe pour déguster les victuailles achetées aux halles de Dijon et profitez de la vue...

Pour achever votre city-break à Dijon sur une note de modernité, dirigez vos pas vers Le Consortium, centre d'art contemporain à l'architecture futuriste, né de l'imagination de Shigeru Ban et Jean de Gastines. L'établissement peut se targuer de disposer d'une des collections les plus fournies de France : il abrite 300 œuvres d'artistes internationaux et présente régulièrement de prestigieuses expositions temporaires. Eh oui, en suivant les chouettes de Dijon, vous ne croisez pas que des vieilles pierres...

Les Fêtes de la Vigne à Dijon

Plus vieux festival folklorique français, Les Fêtes de la Vigne sont nées en 1946 sous l'impulsion de Félix Kir. Ce célèbre chanoine, résistant et député-maire de Dijon, souhaitait redonner le moral aux Dijonnais, après guerre. Depuis, tous les 2 ans, des festivités autour des danses folkloriques et du vin de Bourgogne sont organisées à la fin du mois d'août. Un évènement incontournable dans la région !

Dijon sous la plume de Thérèse Dubuisson

A travers une collection de près de 400 cartes postales datant du début du XXème siècle, Thérèse Dubuisson vous propose, dans Dijon d'antan, un véritable voyage dans l'Histoire de la ville. Vous parcourez avec l'auteur l'ancien centre-ville, ses faubourgs et sa périphérie, avant de terminer sur une découverte de l'art de vivre dijonnais. Une bouffée de nostalgie et une manière pleine de charme de découvrir le passé de Dijon.

Dijon et son Histoire, en bref

Quand y aller ?

Pour bénéficier de températures clémentes, visitez Dijon entre juin et septembre.

Comment se déplacer ?

Le réseau de bus et de tram vous emmène partout !

Où dormir ?

Consultez nos offres sur les hôtels à Dijon. Choisissez votre décor entre le centre ville ou le cœur du vignoble...

Où se restaurer ?

L'Âge de raisin : 67 rue Berbisey, restaurant bien connu des Dijonnais, vins de qualité, cuisine simple, mais efficace. De 15 à 25 €*

Tout à la Plancha : 78 rue Vannerie, cuisine portugaise. Environ 30 €*

Hostellerie du Chapeau rouge : 5 rue Michelet, restaurant 2 étoiles, cuisine de terroir revisitée. Entre 50 et 145 €*

La Bourgogne : 20 place de la République, cuisine bourguignonne, décor de brasserie des années 30. Environ 35 €*

* Les prix sont donnés à titre indicatif et peuvent varier.

" Fondé à la veille de la Révolution, le Musée des Beaux-Arts de Dijon réunit, de façon exceptionnelle, l'architecture prestigieuse d'une résidence ducale devenue le palais des États de Bourgogne, et l'une des plus riches collections de France "

Dixit Emmanuel Starcky, dans Le Musée des Beaux-Arts de Dijon.

4 évènements incontournables à Dijon

Mai : Jour de fête à Fontaine d'Ouche, dans le quartier Fontaine-d'Ouche, défilés, concerts et spectacles

Début juin : Grésilles en fête, dans le parc Grésilles, fête culturelle et solidaire ponctuée de concerts, de spectacles de cirque et d'art de rue

Mi-juin : Clameur(s), dans toute la ville, festival dédié au livre avec rencontres, débats et expositions

Fin novembre-début décembre : Festival Nuits d'Orient, dans toute la ville, concerts et rencontres autour de l'histoire partagée entre Dijon et l'Orient !