Troisième ville de France, Lyon a de quoi faire pâlir de jalousie les autres mégapoles de l'Hexagone tant son patrimoine artistique se révèle riche et précieux...

Quelle que soit votre sensibilité, découvrez les mille et une facettes des arts visuels et picturaux lors de votre visite des musées et instituts dans la ville de Lyon. Art contemporain ou beaux-arts : les étiquettes s'envolent pour laisser place à la beauté ensorcelante des œuvres exposées... Et si vous avez la chance de vous y rendre en décembre, la fameuse fête des lumières est à couper le souffle.

Les beaux-arts sous toutes leurs formes

Le musée des Beaux-arts

Situé sur la presqu'ile du cœur historique de Lyon, cet établissement incontournable se veut multidisciplinaire et aborde l'architecture, la peinture, la sculpture et la gravure.

La beauté architecturale de l'abbaye des Dames de Saint-Pierre (XVIIe siècle) qui donne corps au musée, vaut à elle seule le détour : levez les yeux lorsque vous visitez cet établissement riche d'un patrimoine réparti sur plus de 70 salles !

Le Péruguin, Lorenzo Costa, etc. : les peintres européens de la Renaissance au XIXème siècle sont largement représentés dans ce musée. Avis aux amateurs !

Les aficionados de sculpture du XIXème et XXème siècle dirigent quant à eux leurs pas vers la chapelle Saint-Pierre de l'ancienne abbaye. Ils croisent en chemin des oeuvres du Moyen-âge et de la période Art déco en visitant le département consacré aux objets d'art façonnés de mains de maître comme Joseph Chinard, James Pradier et bien d'autres encore.

lyon beaux arts(1).jpg
Musée des Beaux-Arts

Pour les amoureux du deuxième art

Votre quête de joyaux des beaux-arts vous conduit à proximité des quais du Rhône, au cœur de l'Université Lumière Lyon II. Vous admirez en ces lieux les collections du musée du Moulage. L'établissement vous ouvre ses portes gratuitement et vous invite à comprendre l'évolution de la sculpture, depuis la Grèce archaïque (Vème siècle avant J.-C.) jusqu'au XIXe siècle.

L'Art Contemporain à l'honneur

L'incontournable MAC

Les parois démontables du Musée d'art contemporain de Lyon (le MAC pour les Lyonnais) incarnent un concept singulier et novateur, au diapason des œuvres qu'elles abritent. Uneenceinte polymorphe le caractérise. En effet, son intérieur est entièrement modulable et se transforme à chacune de ses expositions temporaires pour s'adapter aux collections présentées.

L'établissement contribue ainsi à mettre en lumière le travail de nombreux artistes locaux et internationaux, souvent méconnus. Loin du tumulte, comme isolé par le parc de la Tête d'or, ce musée hors-norme ouvert en 1995 transforme à lui seul le paysage artistique de Lyon.

sucrière lyon.jpg
La sucrière (qui accueille la biennale d'art contemporain)

Du IAC au Musée urbain Tony Garnier

Pour se rassasier pleinement, les férus d'art moderne guident leurs pas jusqu'à la ville voisine de Villeurbanne, à 8 kilomètres du centre de Lyon. Là se trouve l'Institut d'art contemporain. Sa collection foisonnante - plus de 1.600 photographies, vidéos et installations - prend racine dans la profusion d'œuvres appartenant au Nouveau musée et au Fonds national d'art contemporain qui lui ont donné naissance en fusionnant.

Si le temps le permet, offrez-vous une visite-flânerie de la Cité Tony-Garnier. Situé dans le huitième arrondissement, cet espace culturel est né suite aux projets de réhabilitation de la Cité d'Habitation à Bon Marché (HBM) construite par le célèbre architecte lyonnais Tony Garnier entre 1920 et 1933.

Des habitants se mobilisent dans les années 1980 et appellent artistes et pouvoirs publics à transformer leur résidence en musée à ciel ouvert. Vous pouvez y admirer aujourd'hui 25 fresques murales, un appartement témoin des années 1930 et un espace d'expositions.

Amateurs d'arts visuels et contemporains, ne manquez pas la renommée Fête des Lumières qui a lieu chaque année en décembre. Vous pouvez y découvrir des installations artistiques et des jeux de lumière splendides sur les batiments de Lyon. Rendez-vous aussi à la fameuse Biennale d'Art Contemporain qui a lieu tous les deux ans : expositions, concerts, performances vous y attendent.

Le savoir-faire des canuts, l'autre visage artistique de Lyon

Au XVIIIème siècle, l'actuel quartier de la Croix-Rousse est une commune manufacturière principalement habitée par les canuts (ouvriers tisserands, travailleurs de la soie). À l'époque, les étoffes de soie lyonnaises, éblouissantes, sont très prisées par l'aristocratie européenne et s'échangent à prix d'or.

Mais si les canuts se sont rendus célèbres pour la qualité exceptionnelle de leur tissage, ils ont surtout marqué l'histoire par leur révolte, dès 1883. En luttant contre leurs conditions de travail souvent misérables, ils établissent les bases des émeutes ouvrières qui marqueront les siècles à venir.

Lyon sous la plume de Gilbert Vaudey

Dans son dernier livre Le nom de Lyon, paru en 2013, Gilbert Vaudey relate la beauté de sa ville et ses trésors. L'espace urbain, ses monuments et ses musées deviennent, sous ses mots, un " théâtre de mémoire " qu'il aime à décrire et à raconter. Un prélude poétique et utile pour apprivoiser cette ville, avant d'en arpenter les rues en vue de rejoindre les différents temples de l'art lyonnais.

Lyon en bref

Quand y aller ?

Les férus d'art organisent leur séjour à Lyon entre septembre et janvier pour ne pas rater les événements majeurs de la ville.

Les principaux musées d'art restent ouverts toute l'année.

Comment y aller ?

Rendez-vous à Lyon en avion ! Profitez de nos offres en visitant notre page sur les vols pour Lyon.

Comment se déplacer ?

La presqu'ile (centre-ville) de Lyon et les quais du Rhône et de la Saône se parcourent facilement à pied.

Pour les trajets plus longs (vers le parc de la Tête d'or, le musée d'Art moderne, le musée urbain Tony-Garnier ou la fondation Lumière), utilisez le réseau de transports en commun : 4 lignes de métro ; 5 lignes de tramway ; 100 lignes de bus...

Des distributeurs automatiques de tickets sont à votre disposition dans la plupart des stations.

Où dormir ?

Réservez un hôtel en bordure du parc de la Tête d'or pour un séjour au calme. Si vous souhaitez rester à proximité des musées du centre-ville, privilégiez les établissements hôteliers et les auberges de jeunesse de la presqu'ile lyonnaise.

De nombreux hôtels haut de gamme ou classiques vous accueillent également non loin des gares de Lyon Part-Dieu et de Lyon Perrache.

Profitez de nos offres sur les hébèrgements en visitant notre page sur les hôtels à Lyon.

Où manger ?

Le Potiquet : 27 rue Arbre Sec, 69001 Lyon

L'Ourson qui Boit : 23 rue Royale, 69001 Lyon

Palégrié : 8 rue Palais-Grillet, 69002 Lyon

Café Gadagne : 1 place du Petit Collège, 69005 Lyon

" À Lyon, la vraie lumière ne vient pas d'en haut, mais d'en bas "

L'écrivain Frédéric Dard, né en Rhône-Alpes (également connu sous le nom de San Antonio), fait l'éloge de Lyon dans son ouvrage Lyon, ville lumière (1979). Sa formule illustre à merveille la beauté de la ville. La richesse des collections des nombreux musées lyonnais contribue sans l'ombre d'un doute à entretenir cet éclat !

5 événements incontournables

Mai : La nuit des musées, visites nocturnes généralement gratuites dans les musées de la ville

Août : Tout L'Monde Dehors, nombreux rendez-vous artistiques gratuits répartis dans toute la ville

Septembre : Journées du patrimoine, visites et manifestations dans les principaux monuments et édifices historiques lyonnais

Septembre-janvier : Biennale d'art contemporain, toutes les expressions de l'art contemporain s'invitent sur les scènes lyonnaises (tous les deux ans, 2015, 2017...)

Décembre : Fête des Lumières, multitudes d'installations et de représentations jouant avec la lumière dans toute la ville.