Si vous souhaitez découvrir deux sites incroyables, non loin de l'autre, dans un décor spectaculaire, perdez-vous dans la vallée sacrée des Incas !

Après une arrivée dans la ville magnifique de Cuzco, au Pérou, on s'aperçoit rapidement de l'altitude : 3600 mètres. Il fait beau et frais, l'air y est pur et le décor unique. La cité incontournable à visiter est le Machu Picchu, l'une des sept merveilles du monde. Mais si on regarde tout autour, il n'y a pas un site à découvrir mais bien une vallée entière. Prenez le temps d'explorer les routes d'un Pérou plus authentique en visitant les vestiges de Moray et les salines de Maras !

Les salines de Maras

A une heure au nord-ouest de Cuzco s'étend un plateau andin à terre rouge, désertique, caillouteux et gorgé de montagnes impressionnantes où plonge la rivière de l'Urubamba. On est à 3300 mètres et il n'y vraiment pas grand monde.

maras1.png
Crédit photo : Dotydott

Maras, un village traditionnel au charme typique

Le village le plus proche entre les 2 sites est Maras. On y trouve une seule épicerie où figure le portait magnifique d'une vieille commerçante quechua, cheveux tressés et chapeau haut, rendant la monnaie des bonbons aux écoliers excités. Ce village pittoresque aux ruelles parallèles et sablonneuses possède une grande église coloniale au toit de tuiles. Il a survécu grâce au commerce du sel, situé à quelques kilomètres, dans un vallon encaissé ou quebrada.

La culture du sel à Maras

Ici, les salines de Maras offre un paysage époustouflant! Le blanc étincelant du sel contraste avec la rougeur de la terre. Au fond de la montagne jaillit une source d'eau souterraine à 25 degrés, souvenir de l'époque où cette partie du globe était sous l'eau ! Elle a donné naissance à deux ruisseaux saturés en chlorure de sodium.

Les salines abritent 3600 bassins suspendus en terrasse et taillés sur le flanc de la montagne. Les plus anciens datent de 3000 ans, d'avant même l'époque Inca. C'est assez spectaculaire.

Prenez le temps de faire la ballade en haut des bassins, elle dure environ 45min aller retour. Si vous souhaitez plus d'informations, pensez à prévoir un guide de Cuzco.

maras3.jpg
Crédit photo : Dotydott

Vous pouvez voir les paysans extraire le sel de façon traditionnelle si vous venez entre mai et novembre. Pendant la saison des pluies, les exploitants consolident les pozos : des bassins faits de pierres et d'argile recueillant ces évaporations d'eau salée. Ainsi, 180 tonnes de sel sont ramassées chaque année à la main en ratissant la fleur de sel, puis mis en sac et monté à dos d'homme jusqu'aux dépôts ! La fleur de sel de Maras est 100 % naturelle et particulièrement riche en minéraux. On achète ce sel rosé dur et croquant, 50 centimes d'euros* le kg sur place jusqu'à 80 euros* le kg en France !

Après cette visite colorée, optez pour la découverte des vestiges Incas de Moray situé à seulement 7 km des salines.

Moray, un site agricole Inca surprenant

Moray est un site étonnant au cœur de la vallée sacrée des Andes.

moray.jpg
Crédit photo : Dotydott

Moray, un ancien centre de recherché Inca

A première vue, le site se présente comme 3 amphithéâtres constitués de plusieurs terrasses et disposées en cercles concentriques. On se croirait dans un décor mystique à se demander si c'est bien l'homme qui a fait ça ?! Ici, les Incas pratiquaient des expériences de cultures agricoles aux alentours du XIIIème siècle. En fait, la position des terrasses sur 10 niveaux permet de simuler une vingtaine de microclimats différents grâce à un système d'irrigation original. La température est plus élevée au centre et diminue ensuite en fonction de la distance de chaque terrasse. L'écart de température observé est de 15°C, ce qui correspond à 1000 mètres de dénivelés. Ce qui a permis aux Incas de cultiver plus de 250 espèces de plantes: des tubercules, des légumes, des herbes aromatiques et des plantes médicinales telles que les feuilles de coca.

moray1.jpg
Crédit photo : Dotydott

Les Incas, grands astronomes

Le site a été redécouvert en 1932. Les recherches de John Earls ont permis de révéler des pierres verticales sur les terrasses, les mêmes qui marquent les limites des ombres de la tombée du jour durant les équinoxes et solstices. Les Incas croyaient profondément aux influences du soleil et de la lune. Mystiques et religieux, ils avaient leur calendrier de 12 mois et mesuraient les mouvements du soleil. On dit que le site est chargé d'une énergie positive particulièrement fort car Moray signifie "améliorer" en langue quechua. Mais il signifie aussi champs de maïs Aymora et pomme de terre déshydratée Moraya ! Pour une visite détaillée, n'hésitez pas à prendre un guide francophone de Cuzco (durée : 2h)

moray2.jpg
Festival Folklorique de Pisac - Crédit photo : Dotydott

Après la visite de ces deux sites incroyables, pourquoi ne pas visiter le jour suivant les vestiges d'Ollantaytambo ou prendre votre dimanche pour vous rendre au charmant village de Pisac ? Un marché artisanal coloré vous attend surtout en ce jour de messe (à 11h). Vous pouvez ensuite visiter ses ruines et ses terrasses surplombant la ville et la rivière Urubamba : magnifique! De 16h à 18h, l'entrée est gratuite. Possibilité d'y aller en taxi (50 soles aller-retour) ou à pied.

Renseignez-vous sur le billet touristique et demandez une carte à soit à l'Institut Nacional de la Culture (Adresse : rue San Bernardo) soit à l'office de Tourisme de Cuzco (Adresse : Portal Mantas 188). Sans l'ombre d'un doute, la vallée sacrée des Incas regorge de trésors inestimables !

Qui étaient les Incas ?

Les Incas étaient une tribu guerrière de Cuzco au XIIème siècle. Mais en 1532, les espagnols conquirent la ville, menant l'empire à sa chute. Les Incas croyaient en plusieurs dieux, dont Viracocha, le dieu créateur. Cette divinité créa le dieu soleil appelé Inti, la lune et les étoiles. Ensuite il créa les tribus des Andes à qui il leur attribua une langue (le quechua), un costume et des traditions. Les Incas accordaient une place prépondérante à la nature Pachamama, les animaux et les astres. Aujourd'hui encore, les péruviens reconnaissent la Pachamama en tant que divinité en jetant au sol un morceau de leur repas ou une gorgée de leur boisson.

Le 24 juin ?

Jour du solstice d'hiver, une centaine d'habitants des communes voisines se réunissent aux anneaux circulaires de Moray pour célébrer la Moray Inti Raymi ou la Fête du Soleil. À l'époque, l'Inti Raymi était la plus importante des quatre fêtes qui se tenaient à Cuzco dans le Coricancha, un grand sanctuaire dont les murs étaient ornés de plaques d'or. Elle indiquait le début de l'année ainsi que l'origine mythique de l'Inca. Elle durait 9 jours durant lesquels avaient lieu danses, rituels et sacrifices! De nos jours, ce rassemblement culturel se célèbre un peu partout sur le continent américain et dure une journée.

Moray et les Salines de Maras en bref

Quand y aller ?

D'avril à la mi-décembre pour éviter la saison des pluies. Jetez un oeil à nos offres sur les séjours au Pérou !

La monnaie ?

1 euro = 3,66 soles*

Prix d'entrée ?

Les salines, 7 soles*. Moray, 10 soles* ou avec le ticket incluant tous les sites touristiques.

Comment se déplacer ?

- Taxi privé de Cusco pour Maras et Moray : environ 100 soles pour la journée.

- Prendre le bus ou un taxi collectif jusqu'à l'intersection de Maras (7 soles). De là, vous trouverez des chauffeurs qui vous feront visiter les salines et Moray pour environ 50 soles. A pied, comptez 1h30 de marche pour rejoindre les salines. De là, vous trouverez un taxi collectif pour rejoindre Moray puis Maras.

Il existe des chauffeurs guides à Cuzco qui proposent les deux excursions à la demi-journée mais c'est trop peu de temps pour un si beau paysage. L'avantage du taxi privé/collectif à la journée est d'être plus indépendant et d'avoir la possibilité de flâner tranquillement.

Où dormir ?

Il est judicieux de choisir un circuit en étoile : trouver sa ville de point de chute (Cuzco) pour bien dormir et se restaurer. Beaucoup d'hôtels occupent des maisons coloniales avec d'agréables patios à l'intérieur. Nous proposons de nombreuses solutions d'hébèrgements à Cuzco.

Quartier San Blas et Quartier sud de San Cristobal

Où manger ?

Pour l'excursion à la journée, prévoir un repas.

Quinta Eulalia, Choquechaca 384 : Cochon d'inde grillé, spécialité locale

Dragon's Palate, Arequipa 67 : Truite au lait de coco et à l'ail, osso buco d'agneau

Quoi ramener?

Sel de Maras, bijoux en argent, pulls en alpaca, bottines et chaussettes incas, étoffes...

*Les prix sont donnés à titre indicative et peuvent varier