Véritable joyau du XVIIIe siècle, le centre-ville de Bordeaux vous transporte au temps des Lumières...

En juin 2007, après des années de rénovation urbaine, les 1 810 hectares du vieux Bordeauxet ses 350 édifices classés Monuments historiques sont inscrits au patrimoine mondial de l'UNESCO. Promenez-vous parmi ces merveilles classiques et néoclassiques, bordées par la Garonne...

Transformations architecturales

Le port de la Lune

Au début des années 1700, Bordeaux est enfermée dans de vieilles fortifications délabrées. L'intendant Boucher, urbaniste visionnaire, décide de profiter du renouveau économique et intellectuel pour aérer le centre-ville. Il ordonne le percement de rues et de faubourgs, et la destruction d'une partie des remparts pour ouvrir l'accès au fleuve.

La place royale, actuelle place de la Bourse, regarde la Garonne à l'endroit où elle décrit une courbe en forme de croissant de lune. Les architectes du Roi Louis XV aménagent ici un ensemble classique d'une sobriété remarquable, dans la lignée du Trianon ou de la place Vendôme. Les arcades en rez-de-chaussée sont reproduites par la suite tout le long des quais. Sur près d'un kilomètre, les maisons forment un alignement homogène de façades, d'étages et de toitures.

Visitez le musée national des douanes, installé dans l'Hôtel des Fermes du Roi (qui accueillait la Ferme Générale, ancêtre de la douane sous l'Ancien Régime). Outre les curiosités exposées, vous pourrez y admirer la superbe salle aux 16 piliers, la cour intérieure et les frontons magnifiquement sculptés.

Vous vagabondez ensuite quelques minutes sur la place pour profiter de la vue du plus grandmiroir aquatique au monde, mis en service en 2006. Une fine pellicule d'eau recouvre ses dalles de granit et reflète l'image de l'ensemble des immeubles. Une expérience à vivre aussi de nuit...

Place de la Bourse, Bordeaux.jpg
Place de la Bourse

Aux portes des lumières...

L'intendant Tourny fut un grand artisan de la transformation bordelaise selon les préceptes des Lumières. Avec lui, les fortifications encore debout sont vite remplacées par d'amples avenues bordées d'immeubles de style Louis XV : cours d'Albret, cours de la Marne, etc.

Des places et des portes monumentales de style classique marquent désormais les entrées dans la ville. Le Pont de Pierre débouche ainsi sur la porte de Bourgogne qui s'ouvre sur lecours Victor Hugo, grande percée aérée dans l'axe est-ouest. L'intendant inaugure même un jardin public, aujourd'hui transformé en parc à l'anglaise, pour offrir aux bordelais du centre-ville un cadre agréable et sain...

L'office de tourisme de Bordeaux propose des visites guidées à pied tous les matins (en bus le mercredi et le samedi). Pendant deux heures, un conférencier vous mène sur les pas des Lumières, et vous conte les mille-et-un détails des merveilles architecturales de la ville.

Focus sur Sainte Catherine la commerçante

Le cœur vivant du centre-ville

La rue Sainte-Catherine traverse le centre historique de Bordeaux, du nord au sud. Ouverte au milieu du XVIIIe siècle, elle devient rapidement un haut lieu du commerce et des échanges dans la région.

Piétonne sur plus de 1 200 mètres, elle est considérée comme la plus longue rue commerçante d'Europe. Les boutiques et les grandes enseignes se succèdent au pied des immeubles particuliers, et on y trouve quelques galeries couvertes du début du XIXe siècle, comme la très belle Galerie Bordelaise.

Grand Th'ƒtre, Bordeaux.jpg
Le Grand Théâtre

Du Grand Théâtre à la Place de la Victoire

La rue Sainte-Catherine démarre tout près des escaliers du Grand Théâtre. Ce bâtiment, œuvre de l'architecte Victor Louis, est l'un des plus beaux témoignages du mouvement néoclassique. La fin du XVIIIe siècle est en effet marquée par un regain d'intérêt pour les cultures antiques.

La façade du bâtiment se compose de douze piliers décorés de muses et de déesses mythologiques. Un escalier monumental occupe le très large vestibule, dont le plafond est soutenu lui aussi par des colonnes doriques (colonnes surmontées d'une pierre plate). La salle de spectacle à l'acoustique admirable est coiffée d'une coupole dont les peintures évoquent la ville de Bordeaux.

La Place de la Victoire marque la fin de la rue Sainte-Catherine. L'architecte André Portier en a dessiné le plan général. Là, des immeubles bourgeois d'influence classique entourent la Porte d'Aquitaine, un véritable arc de triomphe ! La faculté de médecine, construite plus tard, en 1880, apporte une imposante touche néoclassique à l'ensemble.

L'UNESCO aime l'Aquitaine !

L'organisation internationale distingue dans son classement quatre sites de la région, en plus du centre-ville de Bordeaux. N'hésitez pas à aller les découvrir...

Le vignoble de Saint-Emilion et ses huit villages témoignent d'une culture d'excellence présente sur ces terres depuis l'antiquité.

Sur l'estuaire de la Gironde se dressent la citadelle de Blaye et le fort du verrou Vauban.

Visitez enfin les grottes préhistoriques de la vallée de la Vézère...

Au hasard de vos promenades, vous croiserez souvent le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle et ses 19 monuments classés dans la région.

Bordeaux sous la plume de Thierry Jeanmonod et Chantal Callais

Dans Bordeaux, patrimoine mondial (2012), ces deux architectes chercheurs se penchent sur les édifices qui font la renommée de la ville. Ils analysent, quartier par quartier, l'évolution du plan de Bordeaux suite à ses transformations économiques et esthétiques. Les superbes prises de vue qui illustrent cet ouvrage en font un remarquable préambule à votre visite.

Bordeaux en bref

Quand y aller ?

Toute l'année ! Chaque saison donne une couleur et une lumière différentes aux rues de la cité...

Comment se déplacer ?

Pour rejoindre l'agglomération, vous avez le choix entre le TGV, l'avion (aéroport de Mérignac) ou lavoiture(A60). Sur place, privilégiez la marche ou la location de vélos (VCub, plusieurs stations réparties dans le centre-ville) pour faire du tourisme à votre rythme. Si vous souhaitez vous déplacer plus rapidement, un réseau de bus et plusieurs lignes de tramway vous emmèneront aux quatre coins de la ville. Toutes les informations sur infotbc.com.

Où dormir ?

L'offre hôtelière est vaste à Bordeaux. Le quartier Saint-Pierre autour du grand théâtre ravit les amateurs d'hôtellerie de haut standing. Pour des prix plus doux, éloignez-vous du centre, et réservez une chambre du côté des Chartrons ou de Meriadeck.

Où manger ?

Miles : 33, rue du Cancera, 33000 Bordeaux

L'Estacade : Quai de Queyries, 33100 Bordeaux

Jean Ramet : 7 place Jean Jaurès, 33000 Bordeaux

La Tupina : 6, rue Porte de la Monnaie, 33800 Bordeaux (réservation conseillée)

Ils ont dit

" Le meilleur ce sont ces admirables petites places rénovées qui sont autant de charmants théâtres de la vie urbaine dont les habitants alentour et les visiteurs sont les acteurs intemporels "

Comme vous le suggère Maurice Druon (écrivain), ne vous laissez pas impressionner par la majesté des édifices. La ville recèle de nombreux recoins animés et bien vivants ! Le tramway qui traverse désormais le centre-ville est un bon exemple du compromis bordelais, entre modernité, vie urbaine, et sauvegarde du patrimoine.

Calendrier

3 événements incontournables

Juin : Bordeaux fête le vin, festivités et dégustations

Juin : Les Epicuriales, rendez-vous gourmand et festif sur les allées de Tourny

Septembre : Journées du patrimoine, des monuments privés ouvrent leur porte au public