Découvrez en un week-end les mille et un secrets d'Istanbul, la ville qui unit l'Europe et l'Asie !

Construite sur sept collines à l'image de Rome, Istanbul allie charme oriental et influences européennes. À travers ses mosquées, ses palais et ses églises, la culture stambouliote s'exprime partout. Ses ruelles et ses bazars vous emmènent à la croisée des cultures. Istanbul, c'est un dépaysement garanti aux portes de l'Europe !

JOUR 1

La Mosquée Bleue et Sainte-Sophie

Laissez-vous éblouir par la magnificence des monuments historiques et religieux du quartier de Sultanahmet.

Commencez par la Mosquée Bleue, qui doit son nom à la couleur de la faïence qui la décore. À plus de 23 mètres au-dessus de votre tête, se trouve sa coupole centrale, entourée de six minarets. Mieux vaut la visiter en dehors des heures de prière, car la partie centrale est alors fermée aux touristes.

Profitez ensuite de la douceur de la matinée stambouliote pour vous promener dans les jardins qui entourent la mosquée. Ils vous mènent à une autre merveille de l'architecture : la Basilique Sainte Sophie. Parcourez cette ancienne église chrétienne, transformée en mosquée au XVe siècle et désormais en musée. Les admirateurs de mosaïques sont comblés par celles de la galerie supérieure.

Hagia-Sophia-Ayasofya-40904.jpg
Basilique Sainte Sophie

Déjeuner à la turque

Si tant de découvertes vous ont mis en appétit, vous avez de la chance : la gastronomie turque est aussi surprenante que sa culture. Pour manger de vrais petits plats locaux tels que les mezze, entrées variées aux saveurs orientales, ou de délicieuses brochettes d'agneau, parcourez les charmantes ruelles séparant Sainte-Sophie du bazar à épices. Elles regorgent de petits restaurants où vous pouvez déjeuner pour quelques lires.

Sur les pas des Sultans

Pour vous replonger dans le faste des sultans, rien de mieux que la visite du Palais de Topkapi. Vous ne pouvez qu'être impressionné par ses dimensions hors normes et par sa décoration hétéroclite. Et pour cause, durant quatre siècles, chaque sultan y a laissé sa touche personnelle, pour le plus grand bonheur des visiteurs ! Laissez donc vos pas vous porter jusqu'à la salle des trésors, bouquet final d'un palais haut en couleur...

Mordus d'histoire ? Filez ensuite au Musée Archéologique qui jouxte le Palais. Composé de trois bâtiments, il abrite le sarcophage d'Alexandre le Grand et plus d'un million d'œuvres et d'objets représentatifs de toutes les ères et civilisations du monde.

Promenez-vous dans le Parc Gulhane avant de dîner dans l'un des typiques restaurants de kebab d'Istanbul tel que le Seyhmus Kebap evi, dans le quartier de Sultanahmet.

JOUR 2

Istanbul, un bazar haut en couleur !

Lieu mythique de la ville, le Grand Bazar d'Istanbul vous emmene avec ses couleurs et ses odeurs tout droit en Orient. Même s'il est impressionnant par sa taille, n'hésitez pas à vous perdre dans les nombreuses rues d'un des plus vieux et plus grands marchés couvert du monde. Bijoux, céramiques, tapis ou antiquités : vous trouverez certainement votre bonheur dans l'une de ses 4000 boutiques. Surtout, n'oubliez pas de négocier !

Pour compléter vos emplettes, rien de tel que quelques loukoums chez Hacibekir, le plus vieux confiseur de la ville. À déguster avec un café... turc bien évidemment !

Grand-Bazaar-Kapal-Ar-40860.jpg
Grand Bazar

Istanbul l'Asiatique

Seule mégalopole à cheval sur deux continents, Istanbul vous réserve autant de merveilles sur sa rive asiatique. Pour vous y rendre, empruntez l'un des deux ponts suspendus ou l'un des nombreux ferrys qui relient les deux rives.

L'aventure asiatique commence par le quartier moderne de Kadiköy. Il abrite l'avenue Bagdad, Bagdat caddesi, surnommée les Champs-Élysées turcs, de 6 km de long. Et pour marier modernité et histoire, n'hésitez pas à emprunter le fameux tramway qui relie Kadiköy à Moda !

Ne manquez pas l'un des emblèmes de la ville : la Tour de Léandre. Construit sur une île, cet ancien phare est accessible par bateau.

Vous pouvez également choisir de vous perdre dans Kuzguncuk, connu comme le quartier juif. Ses petites maisons en bois séduisent et semblent figées dans le temps.

Soirée de charme le long du Bosphore

Avant que le soleil ne se couche, les plages de la Mer de Caddebostan sont une bonne option pour clore votre week-end à Istanbul par un moment de détente.

Pour prolonger la magie jusque tard dans la soirée, choisissez de dîner dans l'un des nombreux restaurants en hauteur tels que le 360 Kadiköy qui offre une vue panoramique de la ville.

Istanbul vue du ciel

Envie d'une expérience peu banale à Istanbul ? Prenez de la hauteur et découvrez la ville à bord d'un hélicoptère !

Le Bosphore, la Mosquée Bleue, la tour de Galata, le quartier de Beyoğlu et la Corne d'Or s'étendent sous vos yeux. Certes, c'est un petit luxe, mais certains affirment que l'" on a qu'une seule vie ". Si vous êtes de ceux-là, jetez-vous à l'eau... Et attachez votre ceinture !

Istanbul sous l'œil des réalisateurs

Le cinéma turc a été propulsé sur le devant de la scène grâce à Yilmaz Güney, un cinéaste engagé pour la cause kurde. Son excellent film Yol, sorti en 1982, a d'ailleurs remporté la Palme d'Or au Festival de Cannes la même année. Ecrit depuis sa cellule de prison, le film raconte l'histoire de cinq prisonniers kurdes en permission qui vont retrouver leurs familles. Peu après, le réalisateur parvient à s'échapper et se réfugie clandestinement en France jusqu'à sa mort. Il est enterré à Paris au cimetière du Père-Lachaise. Ses films sont depuis 1995 autorisés en Turquie.

Istanbul en bref

Quand y aller ?

Istanbul bénéficie d'un climat tempéré, on peut donc y aller toute l'année ! Si vous fuyez les grosses chaleurs, évitez juillet et août.

Comment se déplacer ?

Métro : 6h15-minuit. Deux lignes en fonctionnement sur la rive européenne (M1 et M2)

Tramway : 6h-23h. Istanbul compte deux lignes de tramway en service :

- la ligne T1 qui dessert les principaux lieux d'intérêt touristiques

- la ligne T4 qui rejoint le nord-ouest de la ville.

Funiculaire : 7h-21h

Taxis : moyen de transport très utilisé par les Stambouliotes, les Taksi sont présents dans toute la ville et à toute heure. Exigez l'usage du taximètre.

Bateaux-taxis : Plus coûteux, ils permettent de se déplacer rapidement dans la ville et sont réservables 24h/24, 7j/7.

Où dormir ?

Les hôtels d'Istanbul sont nombreux et tous les budgets y trouvent leur compte. Les quartiers de Sultanahmet et de Beyazit sont centraux et disposent tous deux d'établissements pouvant convenir à toutes les bourses.

Où manger ?

Du poisson :

Balikçi Sabahattin : Seyit Hasan Kuyu Sok. No:1 Cankurtaran

Ismet baba : Kuzguncuk Mh., 34674 Üsküdar

Un kebab (viande grillée) :

Seyhmus Kebap evi : Medrese Sk.No:2 Çemberlitaş

Adana Yuzevler : Etiler Mh., 34337 Beşiktaş

" Des références politiques aux annonces de concerts, en passant par des messages d'amour, tout est exprimé sur les murs. Ils sont donc le miroir de la société. "

Burhan Doğançay est né à Istanbul en 1939. Il est considéré comme l'un des plus grands peintres turcs. Exposé dans plus de 70 musées du monde entier, l'artiste abstrait s'est passionné dans les années 1960 pour les murs urbains. C'est à leur recherche qu'il a parcouru 114 pays durant plus de 50 ans. Décédé en 2013, il laisse un héritage artistique de plus de 4000 toiles. Un musée à son nom a été inauguré en 2004 dans le quartier de Beyoglu.

5 évènements incontournables

Fin mars - début avril : Festival du film international

Avril : Festival de la Tulipe

Juillet : Festival de jazz international

Septembre : Festival Rock 'n' Coke, plus grand festival de music en plein air de Turquie

Septembre - Novembre : Biennale internationale : expositions avant-gardistes (tous les deux ans)