De Hokusai à Yayoi Kusama, plongez dans l'art japonais !

À l'instar de Paris, Berlin ou New York, la capitale japonaise a énormément à offrir aux amateurs d'art. Entre art contemporain, estampes, photographie et street art, partez à la découverte des trésors de Tokyo.

Faites des économies sur votre séjour à Tokyo en réservant vos vol + hôtel ensemble sur Expedia.

Jour 1 de votre séjour artistique à Tokyo

Avant même d'arriver à Tokyo, préparez-vous à devoir faire une sélection difficile des musées à voir. En effet, la capitale nippone abrite plus d'une centaine de lieux d'expositions, sans compter les galeries ! Concentrez-vous sur l'essentiel et tentez de varier un peu les plaisirs.

Commencez par exemple par vous rendre à l'Ota Memorial Museum of Art de Shibuya. Ne vous fiez pas aux apparences et découvrez dans ce petit espace d'à peine 800 m2 une importante collection de peintures ukiyo-e, style caractéristique de l'ère Edo. Et avec une collection de plus de 12 000 œuvres, les expositions sont renouvelées chaque mois ! Un moyen de les préserver tout en offrant aux visiteurs un spectacle différent à chaque visite. Découvrez donc des peintures du célèbre Hokusai, de Hiroshige ou encore du maître Utamaro.

Toujours dans Shibuya, profitez-en pour aller faire un tour au Watari Museum of Contemporary Art situé non loin de la gare de Gaienmae. Conçu par l'architecte Mario Botta en 1990, ce musée est l'une des plus grandes institutions tokyoïtes d'art contemporain. Par le passé, il a déjà accueilli des rétrospectives d'artistes de renom comme Jan Fabre, Larry Clark, Name June Paik, JR ou encore Joseph Beuys.

Museum_Tokyo_Wikimedia.jpg?1550314419

Watari Museum - Crédit photo : Scott Mattoon sous licence CC BY 2.0

Pour continuer votre exploration de l'art contemporain à Tokyo, direction le National Museum of Modern Art Tokyo (ou MOMAT), un des " gros morceaux " de la ville. Arrêtez-vous à la station Kiba puis traversez un parc et un imposant pont avant de vous retrouver devant l'édifice. Œuvre d'art à part entière, ce musée construit en 1952 garde encore des lignes futuristes et totalement modernes. Plus grand musée d'art contemporain du Japon, il abrite une collection d'environ 9000 peintures, dessins, photos et gravures. Parmi les artistes exposés, on retrouve des Japonais comme Yayoi Kusama, Taro Okamoto et Aimitsu, mais aussi des étrangers tels que Picasso, Bacon, Hergé ou Kandinsky.

Petite cerise sur le gâteau, le musée comporte un très bon restaurant où l'on vous sert des plats d'inspiration vietnamienne, et pas chers ! Il serait dommage de s'en priver...

Jour 2 de votre voyage artistique à Tokyo

Pas encore rassasié après ce premier jour de visite ? Ça tombe bien, il vous reste encore quelques lieux à découvrir et non des moindres. De bon matin, prenez la direction de Minato pour explorer un des joyaux de Tokyo : le musée Nezu. Raffiné, calme et apaisant, il est représentatif du Japon, à la fois moderne dans sa conception et traditionnel dans les œuvres qu'il propose. Conçu par l'architecte Kengo Kuma en 2009, il abrite la collection de feu l'industriel Nezu Kaichiro. On y retrouve ainsi des paravents de l'époque Edo, des calligraphies, des céramiques ainsi que des bronzes chinois des dynasties Shang et Zhou. Dehors, baladez-vous dans le somptueux jardin qui l'entoure et profitez-en pour prendre un café et admirer la vue.

Après ce moment au calme, retournez dans l'agitation de la capitale en vous dirigeant vers le très animé quartier de Roppongi Hills. Au 53e étage de la tour Mori, entrez dans le Mori Museum, un des musées d'art contemporain les plus pointus et les plus reconnus au monde. Ici se succèdent des installations plus prestigieuses les unes que les autres, avec ces dernières années des rétrospectives consacrées à Bill Viola, Ai Weiwei, Dinh Q. Le ou encore Takashi Murakami.

Afin de terminer comme il se doit votre voyage artistique au sein de la capitale nippone, rendez-vous toujours à Roppongi au Centre national d'Art de Tokyo. Gigantesque, ce bâtiment conçu par Kisho Kurokawa se targue d'être le plus grand musée du Japon avec une surface de 14 000 m2, répartis en 12 salles. Souvent investi par des groupes d'artistes comme le mouvement GUTAI, il propose des expositions d'art contemporain, mais aussi plus ancien. De plus, il renferme un restaurant réputé qui va vous sembler familier : la Brasserie Paul Bocuse. Depuis votre table, vous pouvez admirer au loin le célèbre Mont Fuji, une œuvre naturelle à part entière qui fait la fierté du Japon.

130210-F-SI013-003.jpg?1550314794

Ryogoku Kokugikan Sumo Hall, TokyoVous souhaitez en savoir davantage sur l'Art et la culture à Tokyo, jetez un coup d'oeil sur notre guide : Voyage historique à Tokyo.

" Art éminemment graphique, l'art japonais est capable en même temps des plus heureuses harmonies de couleur. Volontairement limité dans ses moyens et n'ayant jamais cherché à compliquer ses ressources, où l'eau et le pinceau souple jouent le premier rôle, il est dominé par le souci de l'élégance sans l'exécution, par l'emploi de matières simples belles et rares. "

Henri Focillon - dans son œuvre magistrale Hokusai - vous dévoile quelques clés pour apprécier l'art japonais à sa juste valeur...

Le saviez-vous ?

À Tokyo, l'art est aussi dans la rue ! Sortis des musées et des galeries, vous pouvez toujours faire le plein d'art en admirant les magnifiques pièces de street art qui décorent la ville. Particulièrement présent dans les quartiers de Shibuya, Shinjuku et Shimokitazawa, le style tokyoïte prend des formes caractéristiques nippones : mangas, estampes, samurais... Des grandes fresques murales aux petits autocollants, ouvrez l'œil et contemplez ces chefs d'œuvres modernes et éphémères !

Tokyo en bref

Quand y aller ?

Afin de profiter des musées, des festivals et du street art sans souffrir de la chaleur, préférez visiter Tokyo au printemps, entre mars et juin.

Ne ratez rien de votre séjour à Tokyo en réservant vos activités sur Expedia.

Comment se déplacer ?

Lancez-vous dans des balades pédestres pour le street art et utilisez le métro pour aller de musée en musée.

Où dormir ?

Logez dans les hôtels de Shibuya ou préférez les auberges traditionnelles, les ryokans !

Où se restaurer ?

  • Tapas Molecular Bar, 2-1-1 Nihonbashi Muromachi, 38F, Chuo. Un restaurant de cuisine moléculaire où chaque plat ressemble à une œuvre d'art. Environ 100 €*
  • Zoetrope, 7-10-14 Nishi Shinjuku, 3rd floor, Gaia Building #4, Shinjuku. Bar à whiskies où déguster certaines des meilleures variétés du Japon et du monde entier. Environ 20 €*
  • Tsugu Sushimasa, 8 Arakicho, Kind Stage Yotsuya 3 chome 1F, Shinjuku. Excellent restaurant de sushis où tout est aussi beau que bon. Environ 80 €*
  • Narisawa, 2-6-15 Minami Aoyama, Minato. Un deux étoiles au Michelin, proposant des dizaines de plats par repas. Environ 100 €*

*Les prix sont donnés à titre indicatif et peuvent varier### Tokyo sous l'œil de Keiichi Hara

Si tout le monde ou presque connaît le travail de Hokusai, on connaît beaucoup moins celui de sa fille O-Ei. Et pourtant, c'est grâce à son aide et à son talent que le maître de l'estampe a pu réaliser ses plus belles toiles. Dans Miss Hokusai, le cinéaste Keiichi Hara tente de réparer cet oubli en racontant l'histoire de la jeune fille. Un conte qui emmène le spectateur dans l'Edo du XIXe siècle et dans une des histoires les plus méconnues de l'art japonais.

4 événements incontournables à Tokyo

  • Mai : Art Fair Tokyo, au Tokyo International Forum, une gigantesque foire d'art contemporain
  • Septembre : Tokyo Art Book Fair, au Gaien Campus, une autre foire, dédiée aux livres artistiques
  • Octobre : le Tokyo International Film Festival, à Roppongi Hills, important festival de cinéma ponctué de projections et de conférences.
  • Oct.-Déc. : Festival/Tokyo, dans toute la ville, festival des arts de la scène comprenant de nombreuses représentations