Le Vietnam par le bout de baguettes...

La cuisine vietnamienne est peu connue... et pourtant ! Fine, fraîche, diététique, parfumée et immensément variée, elle marie des goûts subtils et délicats qui suffisent à vous faire voyager. Préparez vos papilles à un séjour culinaire dépaysant !

Hanoï et le nord du Vietnam

Souveraine, ancestrale et raffinée, la cuisine du Tonkin s'apprête à marquer votre mémoire de gastronome... À vos baguettes !

Cuisine ancestrale du Tonkin

L'ancien Tonkin offre des mets rustiques et nourrissants. Au menu : ragoûts, fritures, poissons d'eau douce, volaille, bœuf et canard laqué.

Hanoï, capitale du pays, célèbre la quintessence de cet art culinaire issu du nord. Avec ses nombreuses échoppes, elle est l'endroit parfait pour mettre à l'honneur la street food vietnamienne. Laissez-vous guider par les effluves des épices et l'esthétique colorée des étals...

Vous préférez passer derrière les fourneaux ? Ça tombe bien : les cours de cuisine fleurissent un peu partout dans la capitale du Vietnam !

Spécialités vietnamiennes incontournables

Commencez par déguster le pho (soupe tonkinoise), symbole de la gastronomie vietnamienne. Ce met est originaire du nord du Vietnam. Quelques lamelles de bœuf finement coupées, des nouilles de riz, du persil, de la coriandre, de la ciboulette, du gingembre, quelques gouttes de citron vert, et votre petit-déjeuner est prêt... Car oui, le pho est souvent consommé au petit-déjeuner ! Mais il est aussi pris à toute heure de la journée.

Autre must-taste : le Cha Ca, alliant filets de poisson frit au curcuma et accompagnés de vermicelles de riz aromatisés. Un paradis pour les gourmets !

Encore faim ? Lancez-vous dans la dégustation de Bun Cha (poitrine de porc grillée au charbon de bois et nouilles aromatisés), de Bun Thang (poulet en julienne et omelette aux vermicelles de riz) ou de Banh Tom (galette de crevettes croustillante). Et vos papilles vous disent merci !

Pho Elsie Hui CC BY 2.0.jpg
Pho - Crédit photo : Elsie Hui sous licence CC BY 2.0

Hué et le centre du Vietnam

L'ancien Annam est réputé dans tout le pays pour sa tradition culinaire raffinée dont l'épicentre se trouve à Hué, l'ancienne capitale impériale.

Gastronomie impériale de l'Annam

Héritée de la cour impériale, la cuisine du centre du Vietnam est marquée par une tradition gastronomique sophistiquée, créative et contrastée.

Si elle partage avec les autres régions du Vietnam son goût pour le nuoc-mam (sauce de poisson fermenté), elle se caractérise aussi par son usage des piments. Ses tables font la part belle aux poissons, aux crustacés, aux produits frais et à la cuisson vapeur.

Dégustations à Hué

Spécialité de Hué, le Bun Bo Hué est une soupe de vermicelles de soja, au bœuf et au porc, parfumée à la menthe fraîche, aux oignons, à la coriandre et à la citronnelle.

Comment oublier ses saveurs ? En goûtant à celles d'un Com Hen peut-être, ce met fait de riz et de moules. À moins que vous ne préfériez craquer pour un Cao Lau préparé à base de nouilles, de poulet et de légumes. Ce plat est d'ailleurs la spécialité de Hoi An. Vous ne pouvez tout simplement pas passer à côté...

Bun cha stu_splvack CC BY-SA 2.0.jpg
Bun Cha - Crédit photo : stu_spivack sous licence CC BY-SA 2.0

Saïgon et le sud du Vietnam

En parvenant à Saïgon, la tradition culinaire de l'ancienne Cochinchine vous rappelle que le Cambodge, la Thaïlande et la Chine ne sont pas si loin...

Douceurs de Cochinchine

Jouant sur les couleurs et les saveurs de ses fruits et légumes, la cuisine de l'ancienne Cochinchine s'inspire de ses voisins thaïlandais, chinois et cambodgiens.

Plus sucrée que dans le reste du pays, elle utilise volontiers le lait de coco ainsi que de nombreuses herbes odoriférantes. C'est aussi la cuisine du Vietnam la plus connue en occident, celle qui a voyagé avec les émigrés vietnamiens originaires pour la plupart du sud du pays.

Les spécialités phares de Saïgon

Le Cha gio, connu au Vietnam du nord sous le nom de Nem Ran et en France sous le vocable nem est un met festif traditionnel dont la préparation varie au gré des humeurs. Au porc, au poulet ou aux crevettes... Il en existe d'infinies variétés !

Les Goi Cuon, appelés rouleaux de printemps sous d'autres cieux, ont eux aussi dépassé les frontières du Vietnam. Frais, sains et savoureux, ils donnent comme des envies de mordre la vie à pleines dents !

Mais ce n'est pas une raison pour faire l'impasse sur le Banh Xeo (crêpe vietnamienne farcie), le Bun Bo Cari (vermicelle et bœuf ou curry), le Banh Khot (palets de riz aux crevettes fraîches) ou encore le Banh Cuon (raviolis vietnamiens).

Tant de saveurs à découvrir et qui vous font voyager en quelques bouchées... Sur ce, xin Chao (bon appétit) !

" Aller au Vietnam pour la première fois a changé ma vie ; sûrement parce que tout y était tellement nouveau et différent pour moi comparé à là où j'ai grandi. La nourriture, la culture, le paysage ; tout y est inséparable. J'avais l'impression d'être sur une autre planète ; une planète délicieuse qui m'a captivé et qui ne m'a jamais quitté ",

Anthony Bourdain, cuisinier et globe-trotteur américain, présentateur d'émissions de TV culinaires.

Repas à la vietnamienne : mode d'emploi

Un repas pris sous les latitudes vietnamiennes est apte à bousculer vos repères. Ne cherchez pas votre fourchette à poisson et votre cuillère à potage : les couverts sont ici remplacés par des baguettes.

N'attendez pas non plus votre dessert... La notion de dessert au Vietnam n'existe pas plus que celle de l'organisation " entrée, plats et dessert ". Au Vietnam, tous les plats sont servis en même temps sur la table et les pâtisseries, sauf exception, sont remplacées par des fruits frais.

Au cours d'un repas traditionnel, chaque convive se munit de sa paire de baguettes, puis pioche dans un ou plusieurs plats communs. Un moment hautement convivial et authentique !

Le Vietnam en mode gastronome, et en bref

Quand y aller ?

Si le Vietnam côté gastronomie se visite toute l'année, la saison climatique la plus propice, elle, s'étend de décembre à avril.

Découvrez toutes nos offres de séjours au Vietnam à petits prix et faites des économies en réservant votre vol et votre hôtel ensemble sur Expedia.

Comment se déplacer ?

Voiture avec chauffeur, vols intérieurs, bus et train sont des moyens de transports fréquemment utilisés pour parcourir le Vietnam.

Où dormir ?

En réservant votre hôtel au Vietnam, optez pour un hôtel à Hanoï ou à Saïgon, villes connues pour être les capitales gastronomiques du Vietnam ou posez vos valises dans un hôtel près de la cité impériale à Hué, ville où on se régale tout autant.

manger ?

Cha Ca La Vong : 14 rue Cha Ca, Hanoï
Spécialités de Cha Ca. À partir de 4 €*

Home Vietnamese restaurant : 34, Chau Long, Hanoï
Spécialités vietnamiennes et cours de cuisine. Dès 10 €*

Les jardins de la Carambole : 32, Dang Tran Con, Hué
Spécialités françaises et vietnamiennes. À partir de 5 €*

Bun Cha 145 Bui Vien : 145 Bui Vien, Pham Ngu Lao Ward, District 1, Saïgon
Tapas vietnamiennes. Dès 2 €*

* Les prix sont donnés à titre indicatif et peuvent varier.

La gastronomie vietnamienne sous la plume de Didier Corlou

Le célèbre chef français Didier Corlou vous dévoile ses secrets de cuisine dans son ouvrage Ma cuisine du Vietnam. Entre tradition et créativité, ce chef qui dirige pas moins de quatre restaurants à Hanoï, passe en revue les recettes et anecdotes gastronomiques du Vietnam. Paroles d'un véritable ambassadeur de la cuisine vietnamienne !

4 événements incontournables au Vietnam

Octobre : Festival d'automne de la Pagode de Keo à Thai Binh ; rites traditionnels

Juin : Festival des Fruits du sud à Hô Chi Minh Ville ; des fruits à croquer et à cuisiner...

Février : Fête du Têt dans tout le pays ; nouvel an vietnamien

Décembre : Festival des fleurs de Da Lat dans toute la ville ; festivités, expositions et conférences