Une escapade philosophique sur les routes du Bordelais vous attend... Préparez-vous à régaler votre esprit, vos sens et vos papilles !

Deux des plus grands penseurs français sont nés et ont vécu dans la région de Bordeaux. Marcher dans leurs pas, c'est découvrir de manière originale et distinguée le centre historiquede la ville, les quais de la Garonne et les riches propriétés de l'arrière-pays.

Une promenade littéraire dans les rues de Bordeaux

Un voyage qui vous emmène remonter le temps

Vous commencez votre parcours par admirez les statues de ces deux grands hommes qui ornent la somptueuse Place des Quiconces, sur les bords de la Garonne.

À quelques mètres, vers le sud, commence la rue de l'Esprit des Lois, toute proche de la rue Vital Carles où se trouvait la maison familiale de Montesquieu.

Vous filez ensuite place du Parlement, une esplanade située à l'endroit où siégèrent, à 150 ans d'intervalle, les deux juristes philosophes.

Enfin, ne résistez pas à la tentation de déambuler dans les rues du centre-ville, à la recherche des indices de la présence des deux grands penseurs. Ainsi, vous découvrez de nombreuses plaques commémorant les deux personnages, situées rue du Mirail, rue Saint-Eulalie, rue de la Rousselle et dans bien d'autres rues encore !

place du parlement.jpg
Place du Parlement

Un héritage parsemé dans la ville

Le musée des Arts Décoratifs présente dans un superbe hôtel particulier du XVIIème siècle un aperçu de la vie bourgeoise bordelaise pendant le Siècle des Lumières (XVIIème). Vous y admirez longuement un majestueux buste de Montesquieu, l'auteur des Lettres Persanes.

Dirigez-vous ensuite vers le musée d'Aquitaine qui abrite une grande collection d'objets archéologiques, et surtout, le mausolée de Montaigne !

Michel de Montaigne fait ses études au prestigieux collège de Guyenne. Le collège royal devint ensuite le premier lycée impérial voulu par Napoléon, et prit tout naturellement le nom de lycée Montaigne... Sur les bancs des salles de ce bâtiment se sont succédé Marie Darrieusecq, Felix Éboué, et un certain nombre d'hommes politiques français...

A la découverte de l'arrière-pays

Sur les terres du domaine de Montesquieu

Les Secondat, famille de magistrats, acquièrent leurs titres de noblesse au cours du XVIIème siècle. C'est parmi eux que le petit Charles-Louis (Montesquieu) voit le jour en 1689 dans lechâteau de Montesquieu.

Des visites guidées sont organisées dans ce bâtiment aussi appelé Château de la Brède. Une aubaine pour découvrir la pièce de 200m2 où Montesquieu installe jadis son imposante bibliothèque. C'est aussi là qu'il rédige la plus grande partie de son œuvre.

La promenade se poursuit dans les jardins à la française et à l'anglaise que le propriétaire fait aménager après ses nombreux voyages à travers l'Europe. Féru de science et d'agronomie, il gère ses terres agricoles d'une main de maitre durant toute sa vie. Ce faisant, il se garantit de confortables revenus lui permettant de se consacrer à l'étude et à l'écriture.

Le philosophe se fait vigneron et marchand quand il s'agit de vendre le produit de ses vignes, comme celles de Château Raymond, sur la jolie commune de Baron dans l'entre deux mers.

chateau de la brede.jpg
Château de la Brède

La tour de Montaigne

Sur la route de Bergerac, dans le Périgord, vous flânez dans les ruelles d'un charmant village, le bien nommé Saint-Michel-de-Montaigne. C'est bel et bien là que le jeune Montaigne fait ses premiers pas, au milieu du XVIème siècle, sous l'œil de ses parents, riches négociants, et d'un précepteur allemand qui ne s'adresse à lui qu'en latin...

Après une carrière dans le droit à Périgueux et à Bordeaux, il devient rentier à la mort de son père et s'installe dans la tour du château, où il décède finalement après plus de 20 ans consacrés à l'écriture des Essais.

Cette tour dévoile aujourd'hui aux curieux la pièce simple qu'il occupa des années durant, et dont les poutres sont recouvertes d'inscriptions en grec et en latin. Une visite étonnante dans l'esprit de ce penseur prônant la sagesse, la joie de vivre et la simplicité comme doctrine.

Sur place, ne manquez pas les dégustations de vin de Bergerac réalisées au château et la librairie consacrée bien évidemment à Michel Eyquem de Montaigne.

Les trésors de la bibliothèque municipale de Bordeaux

La dernière descendante de la famille de Montesquieu, décédée sans héritier en 1994, a cédé l'intégralité de la collection de son ancêtre à la bibliothèque municipale de Bordeaux.

Elle possédait également un exemplaire des Essais de Montaigne, daté de 1588, et annoté de la main même de son auteur.

Ces fonds d'archive de grande valeur sont présentés au public lors d'expositions temporaires. Une partie a été numérisée et est donc consultable en ligne.

La région bordelaise sous la plume de Jean Lacouture

Dans Montesquieu, les vendanges de la liberté (2003), le célèbre journaliste et biographe, lui aussi bordelais, établit des liens entre les idées de Montesquieu et son labeur continu comme exploitant agricole.

Les vignes lui ont transmis ce caractère de bon vivant, typiquement gascon, mais lui ont surtout donné la possibilité de voyager en Angleterre pour ses affaires. C'est là qu'il découvre l'expérience parlementaire de la Grande-Bretagne qui influence finalement son œuvre politique.

Le Bordelais en bref

Quand y aller ?

Évitez les mois de janvier et février, quand les châteaux historiques de Montaigne et Montesquieu sont fermés aux visiteurs...

Comment se déplacer ?

On rejoint facilement Bordeaux en TGV, en avion ou en voiture.

Le centre-ville se parcourt aisément à pied ou en transports en commun (bus, tram).

Pour vous rendre sur les sites plus éloignés, pensez à louer un véhicule (voiture ou moto).

Où dormir ?

Pour goûter aux douceurs de la vie bourgeoise du XVIème et XVIIème siècle, choisissez-vous unhôtel cosy dans le centre de Bordeaux.

Si vous préférez vous loger dans un cadre calme et champêtre, de très nombreux gîtes vous accueillent dans l'arrière-pays.

Où se restaurer ?

L'estacade : quai Queyries, Bordeaux (face à la place de la Bourse, réservation obligatoire)

Le Pavillon des Boulevards : 120, rue Croix-de-Seguey

Le plat à oreilles : 8 rue des faussets

Croc Loup : 35 Rue du Loup

Ils ont dit

" C'est une perfection absolue et pour ainsi dire divine que de savoir jouir de son être. "

Ainsi s'exprime Montaigne. Jouir de son être, n'est-ce pas là le point de départ et d'arrivée de votre séjour à la découverte de la région bordelaise et de ses plaisirs ?

Calendrier

2 événements incontournables

Fin juin : Bordeaux fête le vin, animations et dégustations dans la ville

Septembre : Journées du Patrimoine, visites thématiques et commentées, le château de La Brède célèbre Montesquieu à l'occasion de ces journées culturelles