Dans cette seconde Promenade d'Aurélia, nous partons à la découverte de l'Ile de la Cité sur laquelle trône la cathédrale Notre-Dame de Paris.


Quelle que soit l'heure de la journée, hiver comme été, par temps bleu ou par temps gris, la cathédrale Notre-Dame de Paris se marie à merveille avec les couleurs et les lumières du ciel et de la Seine. Magique.

Coup de Coeur d'Aurélia

Monter au sommet de la cathédrale afin d'aller à la rencontre de ses gargouilles et d'admirer la capitale à leurs côtés ! Pour ajouter quelques notes romanesques, pourquoi ne pas vous y rendre à la nuit tombée? Des nocturnes sont organisées tout l'été.

notre dame.jpg
La Cathédrale Notre-Dame de Paris. - Crédit : Imagizz / CMN

Arpenter l'Ile de la Cité, c'est parcourir en quelques foulées l'Histoire de Paris : plus de deux mille ans s'y concentrent. Chaque grande époque y a laissé une trace et cela dès l'Antiquité : un ancien palais royal, le tracé d'un rempart datant de Jules César. Il faut imaginer qu'à cette époque, c'est un temple dédié à Jupiter qui trône à l'emplacement de la cathédrale.

Conseil d'Aurélia

Pour visiter Notre-Dame de Paris, rendez-vous sur le parvis dès son ouverture à huit heures. Alors que ses portes viennent de s'ouvrir, elle offre une atmosphère particulière, profitez alors d'un tête à tête unique avec le deuxième monument le plus visité de la capitale.

C'est parti !

Un point de départ symbolique

Une fois votre visite de la cathédrale Notre-Dame de Paris achevée, tournez le dos à cette dernière et dirigez-vous vers son parvis. Cherchez une plaque en bronze incrustée dans le sol représentant une rose des vents. Vous êtes sur le Point 0 des routes de France (au départ de Paris), c'est d'ici que commence notre balade.

Le fameux Quai des Orfèvres

Longer le Quai des Orfèvres. Pour les fans du Commissaire Maigret cela s'apparentera presque à un pèlerinage. Vous imaginez ce dernier sortir du bâtiment pour se rendre à la Brasserie Dauphine et vous ne pouvez pas vous empêcher de chercher la fenêtre de son bureau, celle qui lui permet de regarder la Seine.

Comme un parisien

19h vient de sonner ? Suivez le flot des parisiens qui se dirigent vers les rives de l'Ile de la Cité. Prenez quelques encas à grignoter et profitez de la douceur de l'air d'un début de soirée. Pour vous y rendre, il vous faudra prendre une échappée pavée juste en face du 36 Quai des Orfèvres.

Toujours sur le Quai des Orfèvres, et juste avant d'atteindre la Taverne Henry IV, regardez le long du muret sur votre gauche, vous trouverez un repère Bourdalouë datant de la fin du XIXème siècle. Ce dernier permettait de mesurer l'altitude du lieu. Ils parsèment la capitale, et surtout la France entière.

Au bout du Quai des Orfèvres sur votre droite, vous arrivez enfin à la Taverne Henry IV qui comptait parmi ses fidèles l'écrivain Simenon. Prenez place à la table du Commissaire Maigret. Imprégnez-vous de l'atmosphère des habitués qui viennent déjeuner comme une grand-mère et son petit-fils dégustant un petit salé.

repere bourdaloue.png
Repère Bourdalouë - Crédit : Imagizz

Joli Paris

Une vue époustouflante

Si vous avez le pied marin, continuez votre chemin sur la pointe de l'Ile de la Cité, vers le Square du Vert-Galant. Regardez au loin sous le saule pleureur, Paris est devant vous.

Comme dans un village

Revenez sur vos pas, direction la Place Dauphine qui vous séduira par sa quiétude avec ses façades d'un rose poudré, ses bancs et ses platanes. Un petit air de place provinciale ne trouvez-vous pas ? Asseyez-vous, écoutez les oiseaux mais attention ils peuvent être taquins.

place dauphine.jpg
Place Dauphine - Crédit : Imagizz

Autour du Palais de Justice

Tic-Tac, Tic-Tac...

C'est en longeant le Quai de l'Horloge que vous atteindrez celle qui donne l'impression de rythmer à elle seule la capitale : l'Horloge du Palais de Justice. Cela fait plus de 700 ans qu'elle est accrochée à la Conciergerie. Ce fut la première horloge publique de la ville de Paris.

Couleurs et senteurs

Encore quelques pas et vous atterrirez dans un coeur de verdure façonnée par l'homme : le Marché aux Fleurs auquel s'ajoute des oiseaux le dimanche ! Une décoration végétale & shabby-chic pour ce marché à l'allure soignée !

Le Saviez-vous ?

Le Marché aux Fleurs est l'un des lieux favoris de la Reine Elisabeth II qui ne manque pas de s'y rendre à chacune de ses venues à Paris.

Symbole parisien

Vous trouverez d'ailleurs tout près du Marché aux fleurs un bel exemplaire d'une fontaine Wallace, un des emblèmes du mobilier urbain de la capitale. Elles sont des points d'eau potable souhaitées et érigées par un philanthrope britannique : Sir Richard Wallace. A la fin du XIXème siècle, ces dernières devaient permettre à tous les parisiens d'avoir accès à l'eau potable. Les 4 femmes représentent la simplicité, la charité, la sobriété, la bonté et aussi les 4 saisons (dans le même ordre) : le printemps, l'été, l'automne et l'hiver.

rue de la colombe.jpg
Rue de la Colombe - Crédit : Imagizz

Retour au Moyen-Age

Terminez cette promenade dans l'Ile de la Cité en empruntant les ruelles médiévales près de la cathédrale, elles sont le décor de quelques légendes urbaines.

Un médaillon

Rue de la Colombe un joli médaillon à proximité d'une des plus anciennes demeures de l'Ile vous contera pourquoi cette rue porte le nom de ce volatile. Regardez sous vos pieds, une lignée de pavés rend compte du tracé d'une enceinte datant de l'époque Gallo-Romaine quand Paris ne s'appelait pas Paris mais Lutèce.

Une glycine qui cache bien son jeu

Au printemps et en été, rue Chanoinesse votre regard sera captivé par la magnifique glycine qu'arbore le restaurant Au Vieux Paris d'Arcole ! Cette délicate plante grimpante détonne avec la machiavélique histoire du barbier et du boulanger qui ne faisaient qu'une bouchée de quelques passants.

Illusion ou réalité ?

Rue des Ursins, vous tomberez en émoi devant une maison médiévale. Attention vous êtes tombés dans le piège de l'architecte Fernand Pouillon qui s'est amusé à recréer à la fin des années 1950 une vraie fausse maison médiévale.

C'est sur la pointe des pieds que vous atteindrez du bout du front le niveau de la Seine qui a envahit Paris lors de la crue du mois de janvier 1910.

Cette promenade sur l'Ile de la Cité touche à sa fin. En quelques enjambées, vous pouvez vous aventurer sur l'Ile Saint-Louis qui fera l'objet d'une prochaine Promenade d'Aurélia !

Prolongez votre Promenade

A la nuit tombée, rendez-vous sur le Pont de la Tournelle pour une vue imprenable (et certainement l'une des plus belles) de la cathédrale Notre-Dame de Paris !

Pour découvrir la cathédrale autrement, sachez que de nombreux concerts de musique classique se produisent régulièrement et tout au long de l'année au sein de Notre-Dame de Paris !