Lorsque vous aurez fait le tour des plus belles places de Bordeaux, attardez-vous sur la dernière, la bien nommée place de la Comédie. Vous y découvrirez le somptueux Grand Théâtre, siège de l'Opéra de Bordeaux, qui n'a rien à envier à celui de Paris : il se murmure même que Charles Garnier y aurait puisé une part de son inspiration. Avec ses colonnes corinthiennes et ses statues de pierre, il intrigue et force l'admiration : que diriez-vous d'y pénétrer pour en découvrir les trésors annoncés par la splendeur de sa façade ? Après la lecture de cet article, vous aurez toutes les clés en main pour profiter d'une visite inoubliable.

Lever de rideau sur l'Opéra de Bordeaux

Si certaines représentations se donnent à l'Auditorium, l'histoire de l'Opéra de Bordeaux en tant qu'institution est indissociable de celle du Grand Théâtre, qui lui tient lieu de siège. Conçu par l'architecte parisien Victor Louis sur une commande du maréchal de Richelieu, cet édifice de style néo-classique et classé monument historique vit sa construction s'achever en 1780. Tout en harmonie et en raffinement, il abrite une scène d'une élégance rare, l'une des plus prestigieuses du Siècle des lumières.

Bordeaux_-_Grand_The%CC%81a%CC%82tre_4.jpg?1568232182

Opéra de Bordeaux - Crédit photo : Christophe Finot sous licence CC BY-SA 2.5

C'est l'Athalie de Jean Racine qui fut choisi comme spectacle inaugural, de quoi placer l'avenir de l'Opéra sous les meilleurs auspices. Aujourd'hui, la gamme de son répertoire va de la musique baroque au hip-hop, en passant par la danse classique ou les spectacles destinés aux jeunes. Ce programme des plus éclectiques traduit la volonté intrinsèque de s'adresser à tous les publics. Il vous est évidemment possible d'assister à une représentation - c'est d'ailleurs la meilleure manière de voir l'Opéra en action -, mais la visite guidée des lieux vous en apprendra davantage sur les coulisses de l'institution et le fonctionnement d'une maison d'opéra. Des expositions temporaires y sont parfois organisées, notamment l'été.

Accès

Si vous êtes à pied, rien de plus simple, pénétrez par l'entrée principale, place de la Comédie. Les arrêts de tramway les plus proches sont l'arrêt Grand-Théâtre sur la ligne B, et l'arrêt Quinconces sur la ligne C. La station de vélo en libre-service (Vcub) est celle de la rue Esprit des Lois. Enfin, en voiture, vous pourrez vous garer dans le parking Tourny ou le parking Bourse-Jean-Jaurès, et s'il vous faut emprunter un taxi, une borne se situe rue Esprit des Lois.

Avant de pouvoir pénétrer dans le Grand Théâtre même, il vous faudra passer des contrôles de sécurité, prévoyez donc d'arriver un peu en avance.

Une fois sur place, l'accès à la salle de spectacle est conditionné par les éventuelles contraintes techniques. Photos et vidéos seront interdites si une répétition ou une installation de décor est en cours.

21464991630_b0e8207ea3_k.jpg?1568232603

Le Foyer de l'opéra de Bordeaux - Crédit photo : Patrick Janicek sous licence CC BY 2.0

Horaires

Des visites commentées, menées par le personnel de l'Opéra national de Bordeaux, sont organisées toute l'année, sauf en juillet et août. Elles ont lieu à 14 h 30, 16 h et 17 h 30, en semaine.

L'été, du 12 juillet au 25 août, les visites sont assurées par un guide-conférencier de l'Office de tourisme de la ville. Elles se tiennent du mardi au dimanche à 12 h (sauf le mercredi, quand la visite se donne en anglais) et à 17 h.

Enfin, les expositions estivales sont accessibles entre 11 h 30 et 18 h 30.

Prix du ticket et où l'acheter

La billetterie de l'Opéra national se charge de la vente des tickets, qu'il vous faudra impérativement réserver à l'avance en appelant le 05 56 00 85 95, du mardi au samedi de 13 h à 18 h 30.

Le tarif plein s'élève à 6 euros, comprenant une visite guidée d'une heure (les personnes âgées de moins de 28 ans ne paient pas). Attention, les visites estivales organisées par l'Office de tourisme coûtent 11 € (7 € en tarif réduit).

Pour les groupes, la réservation se fait auprès de l'Office de tourisme de Bordeaux Métropole, par téléphone (05 56 00 66 00) ou par mail (otb@bordeaux-tourisme.com).

Les détenteurs d'un Bordeaux City Pass disposent pour leur part d'un accès inclus aux expositions estivales.

21465070468_dea62df5ae_k.jpg?1568232429

Les balcons de l'opéra de Bordeaux - Crédit photo : Patrick Janicek sous licence CC BY 2.0

Les points forts de la visite

Avant même de pénétrer dans le Grand Théâtre, prenez un moment pour admirer sa façade, avec ses douze colonnes inspirées de l'architecture des temples grecs. Surmontées de sculptures représentant neuf muses et trois déesses (Junon, Vénus et Minerve), elles donnent le ton dès le départ.

Une fois le seuil franchi, c'est le majestueux escalier à double volée qui ne manquera pas de vous éblouir : très large et doté de rampes basses, il avait à l'époque pour fonction de mettre en valeur l'aristocratie. Le clou du spectacle est, bien entendu, la salle principale, décorée de bleu, d'or et de marbre blanc, en référence aux couleurs de la royauté française. La fresque de la coupole a été réalisée par le peintre Jean-Baptiste Robin, quant au lustre scintillant, il se compose de cristaux de Bohème.

Enfin, le foyer des artistes, recouvert de feuilles d'or, est une pièce enchanteresse. Ne manquez pas non plus de prêter attention aux couloirs et à leurs voûtes à caissons et à rosaces.

Nous espérons que ces quelques informations vous ont éclairé quant au fonctionnement des visites du Grand Théâtre et vous permettront de vous y rendre en toute sérénité depuis votre hôtel à Bordeaux. Et lorsque vous en aurez fait le tour, soyez rassuré : Bordeaux regorge d'autres joyaux à découvrir sans tarder !

Si vous avez aimé ce guide, découvrez également le Grand Théâtre de Bordeaux : un lieu riche d'histoire.

*Tous les prix sont donnés à titre indicatif et peuvent changer

Crédit photo de couverture : Dennis Jarvis sous licence CC BY-SA 2.0