La ville d'Arles, en Provence, a été très importante dans la vie artistique de Vincent Van Gogh. Elle fut aussi le théâtre d'épisodes importants de sa vie personnelle. C'est là, inspiré par la lumière des lieux, qu'il a perfectionné son style unique et signé des œuvres majeures. Pendant son séjour, il y a produit plus de 300 tableaux et dessins. Partez à la découverte de ses lieux de prédilection dans la ville.

1-La Maison jaune

En arrivant à Arles le 20 février 1888, le peintre est subjugué par la beauté de la campagne arlésienne et sa luminosité provençale. Séduit par le paysage méridional et ses couleurs, il trouvera domicile dans une célèbre maison jaune qu'il immortalisera dans un tableau portant ce titre.

C'est dans cette maison, située dans le quartier de la Cavalerie, que le peintre loue quatre pièces et installe son atelier. Il rêve d'y créer une communauté de peintres avant-gardistes. La maison jaune sera malheureusement détruite par les bombardements pendant la Seconde Guerre mondiale.

2-La chambre à coucher de Vincent Van Gogh

Van Gogh a peint trois versions de sa chambre à coucher de la maison jaune, l'un de ses tableaux les plus connus, reconnaissable à son grand lit en bois. La première peinture se trouve au Musée Van Gogh d'Amsterdam. Le lit, qui domine la scène, y est d'un jaune tournesol typique des tableaux du peintre. Dans la seconde version, que l'on peut voir à l'Institut d'Art de Chicago, les couleurs semblent plus délavées, le lit est de couleur brune. La troisième version, qui retrouve les couleurs originales, est plus petite. Elle a été offerte en cadeau par Van Gogh à sa sœur. On la trouve au Musée d'Orsay, à Paris.

ob_243fc2_le-chambre-de-van-gogh-a-arles.jpg?1549430575

La chambre de Van Gogh à Arles, 1888

3- L'amitié de Van Gogh avec Paul Gauguin

Van Gogh était ami avec le peintre Paul Gauguin, qu'il attendait avec impatience à Arles. Gauguin vient le retrouver pour séjourner avec lui dans la maison jaune en octobre 1888 et ce pendant un peu plus de deux mois. Malheureusement, les deux artistes ont souvent du mal à s'entendre. Gauguin n'est pas d'accord avec la vie dissolue de Van Gogh, qui fréquente des prostituées et dépense trop d'argent. Ils ont aussi des divergences artistiques. Pour Gauguin, le travail artistique doit se baser sur l'imagination. Van Gogh pense plutôt que l'on doit s'inspirer de la nature. Gauguin quitte les lieux après un épisode violent où Vincent le menace avec un couteau. C'est peu de temps après que Van Gogh coupera un morceau de son oreille gauche, triste épisode de la dégradation de sa santé mentale.

4-La Place du Forum et le Café Le Soir

Au fil de ses promenades en soirée, Vincent aime fréquenter les cafés aux terrasses animées qui accueillent la vie nocturne des buveurs et des promeneurs. C'est de ces scènes qu'il s'inspire pour peindre Terrasse du café Le Soir. Le fameux café Le Soir, qui existe toujours, est situé au 11, Place du Forum. On peut encore s'y rendre aujourd'hui et imaginer le peintre arpentant les rues du quartier en rêvant de ses tableaux à venir.

Arles-PlaceDuForum.jpg?1549449994

Place du Forum, Arles

5-Le Quai du Rhône et autres lieux aimés de Vincent Van Gogh

Van Gogh aimait se promener dans Arles et ses alentours. Il affectionnait particulièrement les quais du Rhône, le pont de Trinquetaille et le vieux moulin de la rue Mireille. Aujourd'hui, un circuit touristique permet de retrouver facilement ces sites grâce à un itinéraire balisé.

6-Sur les traces de Van Gogh la nuit

Van Gogh aimait se balader le soir, observant le ciel, les étoiles et les effets de la lune sur le paysage. Les ciels étoilés font d'ailleurs partie des œuvres les plus fascinantes du peintre. Dans ses lettres Gauguin à son frère Théo, il décrit ses promenades, ses projets et ses travaux. Une idée l'obsède : celle de peindre la nuit et ses merveilleuses étoiles. Il en décrit souvent les couleurs et les mouvements dans sa correspondance.

En septembre 1888, il réalise Nuit étoilée sur le Rhône, où l'éclairage de la ville se reflète dans l'eau, à quelques minutes à pied de chez lui. Ce tableau préfigure évidemment sa célèbre Nuit étoilée, qu'il peindra un an plus tard à partir de sa vue d'une fenêtre, à l'asile du monastère Saint-Paul-de-Mausole.

Nuit_etoilee_sur_le_rhone.jpg?1549350057

Nuit étoilée sur le Rhône, 1888

7-La campagne arlésienne dans l'oeuvre de Van Gogh

Au-delà de la ville elle-même, l'un des thèmes dominant la vie de Van Gogh durant son séjour à Arles est évidemment la campagne arlésienne : ses champs de tournesols, ses vergers, ses ponts et ses bâtiments. Il passe une grande partie de son temps à l'extérieur, à peindre ou dessiner les paysages dominés par les jaunes et les bleus.

8-Le pont de Langlois ou pont Van Gogh

Au cours de ses promenades, Van Gogh observe avec attention certains points névralgiques de la vie arlésienne, comme le pont de Langlois, qui porte aujourd'hui le nom de pont Van Gogh. Il s'agit d'un basculant à double-levis situé sur le canal de navigation d'Arles à Bouc. Si le peintre était fasciné par ce pont, c'est notamment parce qu'il lui rappelait sa patrie, les Pays-Bas et ses nombreux canaux. Il l'a peint et/ou dessiné plus de dix fois.

Fait intéressant: le pont qui a été illustré par Van Gogh et celui que l'on peut voir aujourd'hui, à quelques kilomètres du centre-ville d'Arles, ne sont pas le même. Le pont actuel est en fait une reconstitution de l'original, situé à un autre emplacement, à Fos, mais détruit depuis.

9-Les Alyscamps

Durant leur cohabitation, Van Gogh et Paul Gauguin se rendent ensemble aux Alyscamps. Cette nécropole remontant à l'époque romaine a inspiré à Van Gogh deux superbes tableaux où l'on peut voir des rangées de peupliers, ainsi que Chute de feuilles en automne. Gauguin, également inspiré par les lieux, a lui aussi peint le site.

Ici, il est intéressant de comparer l'approche des deux artistes. Tandis que Gauguin a peint les ruines, Van Gogh leur a tourné le dos, préférant les peupliers. Ce point de vue différent illustre bien les divergences entre les deux artistes.

Les_Alyscamps.jpg?1549450390

Crédit photo : Hawobo sous licence CC BY-SA 2.0

10-La Fondation Vincent Van Gogh

Une visite d'Arles sur les traces de Van Gogh ne saurait être complète sans avoir fait un détour par la Fondation Vincent Van Gogh. Elle rend hommage à son oeuvre tout en explorant sa relation à l'art contemporain. On peut y voir des expositions et participer à de nombreuses activités proposées aux visiteurs de tous âges, comme des projections, des visites commentées ou même des stages. Une autre façon d'aller plus loin dans sa connaissance de l'un des peintres les plus importants de l'histoire de l'art moderne, c'est de passer une demi-journée aux Baux et à Arles sur les traces de Van Gogh.