Un séjour pour conjuguer histoire, traditions et art de vivre !

Heureux qui comme Ulysse a fait un beau voyage... dans l'île la plus méridionale de la Méditerranée ! Au détour des chemins rocailleux, sites antiques, villages pittoresques et monastères vous plongent dans l'histoire tumultueuse de la Crète.

Mais peut-être préférez-vous plonger dans les eaux translucides des criques ? De toute façon, ici, la mer n'est jamais bien loin !

Le site archéologique de Cnossos

Hissé à 5 km au sud d'Héraklion, le site archéologique de Cnossos témoigne de la beauté des constructions attribuées à la civilisation minoenne (entre -2700 et -1200 av. J.-C.).

Du mythe...

Prenez garde à ne pas vous retrouver nez à nez avec une créature mi-homme mi-taureau ! Selon la légende, l'architecte Dédale aurait construit ici un palais labyrinthique afin d'y enfermer le Minotaure. C'est également ici qu'Icare se serait brûlé les ailes alors qu'il tentait de fuir l'île où Minos l'aurait retenu prisonnier... Eh oui, Cnossos est le théâtre de quelques-unes des sagas les plus impitoyables de la mythologie grecque !

... à la réalité

Si le mystère plane encore sur le palais légendaire, il y a une chose dont nous sommes sûrs : Cnossos demeure le plus grand site archéologique minoen visible sur le sol crétois. Édifiée en 1600 av. J.-C., la cité tomba dans l'oubli avant d'être redécouverte par un antiquaire crétois en 1878. Lorsque Sir Arthur Evans, un archéologue britannique, racheta les ruines 25 ans plus tard, il entreprit un travail colossal de fouillesarchéologiques et de reconstitution de site. La reproduction des éléments du palais, aussi controversée que passionnante, offre autant d'éclairages sur l'histoire de cette cité, maintes fois détruite et reconstruite à la suite de séismes et de tsunamis. Construit en étoile autour d'une cour centrale, le palais de Cnossos vous catapulte à travers pas moins de 1 300 pièces articulées en dépendances, corridors et escaliers.

palace_Knossos-crete.jpg
Cnossos - [Photo](https://ca.wikipedia.org/wiki/Palau_de_Cnossos#/media/File:Armon_Knossos_P1060086.JPG) par [Deror Avi](https://commons.wikimedia.org/wiki/User:Deror_avi) sous license [CC BY-SA 3.0. ](https://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/) sous license CC BY-SA 3.0. )

Héraklion

Capitale insulaire depuis 1970, Héraklion est une étape incontournable de votre visite sur cette île auréolée d'essences divines. Trop souvent boudée des touristes, elle n'en conserve pas moins quelques trésors cachés qui constituent autant d'arguments pour ne pas vous presser trop hâtivement vers les sentiers du littoral.

Le cœur de la cité d'Héraklion

Sublimée de remparts vénitiens datant du XVème siècle, Héraklion vous invite à une flânerie baignée de réminiscences historiques. Tour à tour minoenne, byzantine, vénitienne et ottomane, la capitale de la Crète est une ville urbaine en plein renouveau et à l'architecture disparate. Commencez par fouler les trottoirs du vieux port qui égrainent les vestiges d'un arsenal vénitien dominé par la forteresse de Koules. Puis, engouffrez-vous dans le quartier Koraï, qui vous propulse dans l'animation de ses ruelles et de ses marchés pittoresques.

Le musée archéologique d'Héraklion

Le musée archéologique d'Héraklion offre un préambule incontournable à qui souhaite partir à la rencontre des sites antiques essaimés sur l'île du roi Minos. Zigzaguez parmi les vestiges des fresques du palais de Cnossos et offrez-vous autant d'éclairages sur la civilisation minoenne qui brilla sur la Méditerranée de 2700 à 1200 av. J.-C.

_H3A9779.jpg
Port Vénitien de la Canée

Hania ou La Canée

Blottie au pied des montagnes blanches, La Canée fut la capitale de l'île de Crète jusqu'en 1971. Byzantins, Vénitiens et Ottomans ont pris soin d'y laisser leurs empreintes non sans insuffler à la cité un caractère médiéval qui fleure bon l'authenticité méditerranéenne.

Le port vénitien

Le port vénitien est le cœur battant de la cité portuaire. Les façades vénitiennes qui y sont alignées semblent poser pour la photo ! Vous n'avez plus qu'une envie : vous installer, relax, sur l'une des nombreuses terrasses faisant face à la mer, et retenir le temps oisivement.

Le quartier de Topanas

Se promener au fil des petites rues sinueuses du quartier de Topanas est un enchantement. Ici, des bâtisses comme empruntées à Venise côtoient de vieux minarets calés dans les anciens remparts. Vous ne savez plus très bien si vous êtes en orient ou en occident. L'instant présent vous enivre !

Le musée archéologique de La Canée

Vous avez 2 excellentes raisons de ne pas rater la visite du musée archéologique de La Canée. Tout d'abord, le musée abrite une passionnante collection d'objets archéologiques provenant des civilisations minoennes, grecques et romaines. Parmi eux, deux superbes bustes d'Hadrien.

Le muséeprésente également la particularité étonnante d'être hébergé dans une ancienne église gothique érigée du XIVème siècle.

La légende du Minotaure

La Crète est le théâtre de nombreuses fables de la mythologie grecque, parmi lesquelles la célèbre légende du Minotaure. C'est ici que naquit le monstre mi-homme, mi-taureau, du fruit des amours de Pasiphaé, la femme du roi légendaire Minos et d'un taureau envoyé par Poséidon. C'est Thésée, fils d'Égée qui terrassa le monstre dans le labyrinthe de Dédales où l'avait enfermé Minos. Mais il ne serait jamais arrivé à bout de l'épreuve sans l'aide d'Ariane, la fille de Minos et de son célèbre fil qui l'aida à retrouver son chemin dans le labyrinthe.

La Crète sous la plume de Nicole Fernandez

Envie d'en savoir plus sur la civilisation minoenne ? Nicole Fernandez vous livre un opus synthétique pour décrypter l'histoire passionante de cette civilisation. Son ouvrage La Crète du roi Minos est un indispensable pour les amoureux de l'histoire de l'art en partance vers l'île " bénie des dieux ".

La Crète en bref

Quand y aller ?

L'automne et le printemps sont des saisons de choix pour les amateurs de flâneries historiques et culturelles. Les mois de juillet et d'août sont parfaits pour le farniente, mais à déconseiller à qui veut fuir la foule.

Comment se déplacer ?

En avion : vous pouvez bénéficier de nos offres sur les billets d'avion en cliquant ici.

En voiture : sillonnez l'île à votre rythme et attardez-vous sur les sites historiques sans vous presser en optant pour la location de voiture. N'hésitez pas à réserver à l'avance sur notre site en cliquant ici.

Où dormir ?

À Héraklionpour une immersion dans la capitale insulaire. À La Canéepour un intermède authentique dans l'une des plus belles villes de Crète.

Où manger ?

Tavern Strata : 54 Portou (vieux port vénitien), La Canée

Corinna Star : Peo Kissamou Chanion, La Canée

Hovoli : 3 Platia Daskalogianni, Héraklion

Kastella : 7 Sofokli Venizelou (port vénitien), Héraklion

" Il y a en Crète comme une flamme (appelons-la une âme), quelque chose de plus puissant que la vie ou la mort. Il y a la fierté, la détermination, la bravoure et aussi quelque chose d'indicible, d'inestimable ; quelque chose qui à la fois vous réjouit d'être humain et vous fait frémir ".

Ces vers sont signés de l'écrivain grec Níkos Kazantzákis (lettre au Greco), enfant d'Héraklion.

3 évènements incontournables

Juillet : Festival d'été à Héraklion, concerts et spectacles en plein air

Août : Fête de la Dormition, fête de la Vierge (assomption)

Août : Fête d'Héraklion, fête du Saint-Patron