Entre ses cafés viennois et ses tavernes rustiques, Vienne a plus d'un " schnitzel " dans son sac ! (met traditionnel à base de viande pannée)__

Des influences d'Europe centrale et occidentale, une cuisine qui fait la part belle à la viande et aux pommes de terre, ça vous inspire ? Ajoutez-y un goût prononcé pour le café. Voilà comment l'on pourrait dépeindre la gastronomie viennoise. Départ imminent pour un tour culinaire de la plus grande ville d'Autriche !

Jour 1

Petit-déjeuner dans les cafés viennois

À Vienne, les cafés (Kaffeehäuser) sont des institutions ! Ce n'est pas un hasard si l'UNESCO a reconnu en 2011 cette tradition comme faisant partie du patrimoine immatériel de la ville.

Pour goûter à ce mode de vie local, rendez-vous chez Demel, en plein centre-ville. Il règne ici une forme d'euphorie et une agitation étonnante. Depuis des siècles, Demel s'est imposé comme la référence des gourmets. Il fut d'ailleurs le fournisseur de pâtisseries des monarques austro-hongrois.

Dans cet établissement prestigieux, avalez un café viennois (café, crème fouettée et chocolat). Derrière les vitrines, des dizaines de pâtisseries vous font de l'œil. Laissez-vous tenter par un bratapfeltorte (gâteau à la pomme, à la crème et aux amandes) ou par un sachertorte (gâteau au cacao).

Plus au sud, vous marquez ensuite une pause déjeuner au Zum Alten Fassl ! La carte propose les principales spécialités autrichiennes, le fameux Wiener Schnitzel (escalope panée et spécialité n° 1 de la ville !) mais aussi les goulash ou le strudel (gâteaux traditionnels).

sachertorte.jpg
Sachertorte - Crédit photo : Michela Simoncini sous licence CC BY 2.0

Au menu de votre après-midi ? Un baiser au palais... du Belvédère

Digestion oblige, une halte culturelle tombe à pic ! Au Palais du Belvédère, vous déambulez dans les galeries de deux somptueux châteaux baroques. Devant vous, le légendaire " Baiser " de Klimt et les chefs-d'œuvre de Schiele ou Kokoschka.

Deux ou trois heures ne sont pas de trop pour s'imprégner de l'ambiance du palais et en faire le tour dans son intégralité.

En lisière du parc, bouclez la journée par un diner au restaurant-brasserie artisanale Salm Bräu. Entre les cuves en cuivre accueillant la bière en cours d'élaboration, et dans une bâtisse classée Monument Historique, régalez-vous d'une bonne assiette de Knödel (quenelles locales) ou d'un Tafelspitz (filet de bœuf façon pot-au-feu).

Jour 2

Matinée au musée, puis au marché

Un musée qui sert des brunchs, surprenant n'est-ce pas ? C'est pourtant ce qui vous attend au Cafe Kunsthistorisches. Au cœur du musée d'histoire de l'art, vous attaquez la journée pied au plancher en commandant une Wurst-Semmel (saucisse et petit pain). À moins que vous préfériez la jouer soft : un thé et une confiserie, s'il vous plait !

Reprenez la route direction le Naschmarkt. Entre les étals colorés, des gens de tous âges évoluent au cœur du plus grand marché de la ville, ouvert du lundi au samedi. Faites de bonnes affaires entre les stands de fromages et de légumes.

Dans ce quartier se mélangent cuisine viennoise, vietnamienne, italienne ou encore indienne. De très nombreux restaurants jalonnent le marché, notamment le Neni et son exquise cuisine du Moyen-Orient.

11326123014_5a9b603500_h.jpg
Stand d'épices au Naschmarkt - Crédit photo : melquiades1898 sous licence CC BY-ND 2.0

Faites vos provisions à l'épicerie Julius Meinl Am Graben

Mais d'abord, petit arrêt au Café Impérial... Dans cet endroit classieux, vous avalez un café-schnaps (alcoolisé) avant de poursuivre votre route vers la boutique Julius Meinl Am Graben.

Cette enseigne luxueuse n'est autre qu'une épicerie gastronomique. Elle importe plus de 16 000 produits venant des quatre coins du monde. Sa spécificité ? Elle ne sélectionne que des aliments de première qualité. Bœuf de Kobe (d'origine japonaise), dulce de leche argentin (confiture de lait), truffes ou encore fruits exotiques... les mets rares qui y sont proposés inspirent tous les cuisiniers. Et vous ?

Pour votre dernier repas viennois, attablez-vous au Wieden Bräu, une auberge traditionnelle. On entend les chopes s'entrechoquer dès l'entrée. Vous hésitez entre la Leberknöde Suppe (soupe aux boulettes de semoule) et le Schweinebraten (rôti de porc) et sa choucroute... À l'heure du dessert, autorisez-vous un dernier délice sucré : la Palatschinken, une succulente crêpe au sucre agrémentée d'autres douceurs...

Votre palais n'est pas prêt d'oublier Vienne !

Focus sur les heurigers...

Situées en périphérie de la ville, les _heuriger_s sont des tavernes viennoises typiques. Ces auberges rustiques datent du Moyen-âge et appartiennent à des viticulteurs. Elles servent leur propre vin et vous accueillent dans une ambiance chaleureuse. Sur une table en bois et dans une cour intérieure, votre diner s'accompagne du fameux Sturm local (jus de raisin fermenté)... à consommer avec modération !

Les pâtisseries de Vienne sous la plume de Babsie Steger

La pâtisserie viennoise est LE livre de cuisine que vous ne lâcherez plus en rentrant de Vienne. Après votre séjour gastronomique en Autriche, tentez de réaliser vous-même les préparations dégustées sur place en choisissant parmi les 50 recettes détaillées dans l'ouvrage !

Vienne en bref

Quand y aller ?

Toute l'année : ici, la grande majorité des restaurateurs n'utilise que des aliments du terroir. Alors, à chaque période ses spécificités culinaires !

Venez fin décembre pour déguster des spécialités sucrées ou salées dans la féerie du marché de Noël.

Comment y aller ?

En avion évidemment ! Bénéficiez de nos prix très attractifs sur les billets d'avion en visitant notre page des vols vers Vienne.

Faites des économies en réservant ensemble votre vol + hotel à Vienne.

Comment se déplacer ?

À pied dans le centre-ville pour faire le tour des cafés viennois.

Le réseau de métro est très développé, ne vous en privez pas en cas d'intempéries.

Où dormir ?

De nombreuses options s'offrent à vous pour choisir votre hôtel à Vienne.

Vous pouvez par exemple :

- loger dans le centre historique de Vienne, autour d'Innerestadt, à proximité des principaux sites d'intérêt culinaire.

- s'en éloigner un peu et opter pour le 2e arrondissement pour un hôtel à Leopoldstadt ou pour le 9e arrondissement pour un hôtel à Alsergrund. Ces quartiers abritent des hôtels de charme et de nombreux restaurants traditionnels et populaires.

Où manger ?

Zum alten Fassl : Ziegelofengasse 37, cuisine autrichienne, budget repas 15-25 €*

Salm Bräu : Rennweg 8, brasserie gastronomique, plats à partir de 10 €*

Wieden Bräu : Waaggasse 5, bar à bières, plats à partir de 10 €*

Neni am Naschmarkt : Naschmarkt Stand 510, cuisine moyen-orientale, menu à partir de 20 €*

* Les prix sont donnés à titre indicatif et peuvent varier

Ils ont dit

" On a beau rêver de boissons, mais quand on a réellement soif, il faut s'éveiller pour boire. "

Sigmund Freud, (extrait d'Introduction à la psychanalyse, XIII,1917), fondateur autrichien de la psychanalyse, a passé une grande partie de sa vie à Vienne. Il a beaucoup travaillé sur les rêves et l'inconscient. On pourrait compléter sa réflexion - de manière plus prosaïque - en notant que s'il faut se réveiller pour boire, autant le faire à Vienne, ville qui affectionne les breuvages. Le café, bien sûr, mais aussi la weissbier (bière blanche) ou le Grüner Veltliner (vin blanc) issu des riches vignobles autrichiens !

Calendrier

4 évènements incontournables

Février : Rosenball, soirée dansante des collectifs gays et lesbiens de Vienne, festivités, bars à bières locales, cocktails, au Palais Auersperg

Mai-juin : Modepalast à Vienne, des délices du palais au plaisir des yeux, il n'y a qu'un pas. Expositions d'objets design

Fin juin : Festival de l'île du Danube, concerts, restaurants éphémères au parc du Donauinsel

Décembre : Marché de Noël, stands de spécialités gastronomiques autrichiennes

Pour aller plus loin : le blog Expedia

La gastronomie autrichienne vous fait envie ? Allez voir l'article de la blogueuse Catrin Neumayeur qui partage ses bonnes adresses et ses recettes en Autriche !