Vivez la culture espagnole le temps d'un week-end à Madrid à travers un programme best of !

Riche en trésors culturels, Madrid vous fait découvrir les œuvres des plus grands peintres espagnols, l'émotion du flamenco et la camaraderie bon enfant des bars à tapas... découvrez le best of de cette ville solaire le temps d'un week-end.

JOUR 1

Promenade en ville et Musée du Prado

Attiré par les musées ? Fan de peinture espagnole ? Vous voilà au paradis ! Prenez le temps de commencer votre week-end à Madrid par une balade le long de la Gran Vía, l'artère principale de la capitale espagnole. Les rayons du soleil madrilène mettent en valeur les façades rénovées.

En route pour le musée du Prado ! Accessible à pied depuis la Gran Vía, le Prado est un incontournable. Ses collections vous offrent un panorama de choix de la peinture espagnole. Avec pour point de départ le XIe siècle et ses fresques mozarabes, le parcours vous amène progressivement vers les peintres incontournables de l'histoire espagnole : Vélasquez et Goya.

Prado-Museum.jpg
Musée du Prado par Tourism Media

Musée Thyssen-Bornemisza et soirée Flamenco

Gardez des forces cependant pour le musée Thyssen-Bornemisza, tout proche. Après un déjeuner dans un des nombreux cafés du quartier, rejoignez-le à pied. Son impressionnante collection comprend plus de 1000 œuvres, allant du XIIIe siècle à l'époque contemporaine. Commencez par votre période préférée... Le musée est fameux pour sa collection d'avant-gardes du XXe siècle, qui occupent plusieurs salles. Avant de partir, découvrez la terrasse, au dernier étage, qui offre une vue splendide sur toute la ville.

En juillet et en août, le musée reste ouvert jusqu'à minuit... l'occasion d'admirer ses œuvres by night !

Rassasié de peinture ? Un petit creux après tant de chefs-d'œuvre ? Dirigez-vous vers l'une destavernes de flamenco proches du Palacio Real. Dans les ruelles les plus anciennes de la ville, la musique et la danse andalouse sont présentes chaque soir. Au Corral de la Morería, fondé en 1956 et l'un des plus célèbres de la ville, un dîner raffiné s'accompagne d'un spectacle de flamenco réunissant une dizaine d'artistes, des chanteurs aux danseurs et guitaristes. Difficile de ne pas se laisser emporter par cette danse flamboyante !

JOUR 2

Art Moderne au Musée de la Reina Sofia

Démarrez en douceur la seconde journée de votre week-end à Madrid en flânant sur la Plaza del Sol. Choisissez l'un des nombreux cafés qui la bordent et laissez-vous tenter par un petit déjeuner typiquement madrilène : le chocolate con churros, un chocolat chaud très épais, accompagné de beignets allongés.

Rendez-vous ensuite au musée de la Reina Sofía. Sa collection, installée dans l'ancien hôpital général de Madrid, bénéficie aujourd'hui d'un nouvel espace grâce aux travaux d'agrandissement entrepris en 2005, dirigés par l'architecte Jean Nouvel.

Spécialisé dans l'art moderne et contemporain - depuis la fin du XIXe siècle à nos jours - ce musée vous présente l'héritage des plus grands peintres espagnols : des tableaux surréalistes de Dalí aux œuvres de plus en plus abstraites de Miró, ou encore celles de Juan Gris, né à Madrid, un des peintres emblématiques du cubisme.

C'est au Reina Sofía également que vous pouvez admirer le terrible Guernica, peint par Pablo Picasso en réaction au bombardement du village basque du même nom en 1937.

Reina-Sofia-Museum.jpg
Musée de la Reina Sophia par Tourism Media

Terrasses et Tapas

Le soir, direction la Plaza Mayor, la célèbre place rectangulaire, pour un verre en terrasse à la tombée du jour, au pied des majestueuses façades peintes.

Pourquoi ne pas prolonger la soirée par une série de bars à tapas, activité favorite des Madrilènes ? Chaque bar offre un choix de vins au verre et de tapas, mini-portions de plats typiques présentées sur une petite assiette. Vous dégustez du jambon cru, des croquettes, ou les fameusespatatas bravas, dans une ambiance bon enfant.

Envie d'un repas plus substantiel ? Poussez la porte d'un des nombreux restaurants du quartier, pour déguster un plat de paëlla ou de cocido madrileño, le pot au feu local, dans un décor typique d'azulejos (mosaïque de faïence) et de boiseries chaleureuses.

Les corridas à Madrid

Le spectacle des corridas est toujours très populaire auprès des Madrilènes. Les plus prestigieuses ont lieu durant les fêtes de San Isidro, autour du 15 mai. Elles sont retransmises à la télévision, avec un succès semblable aux matchs de football.

En été, la journée de travail finissant plus tôt, les Madrilènes se hâtent de rentrer pour assister aux transmissions en direct, abondamment commentées le lendemain autour d'un café au lait matinal !

Madrid sous la plume d'Hemingway

Ernest Hemingway tomba amoureux de Madrid lors de sa première visite en 1923, et de très nombreux endroits de la ville apparaissent tout au long de son œuvre. La plupart existent toujours. L'hôtel Westin Palace Hotel ou le restaurant Botin, où il allait souvent déjeuner, sont tous deux mentionnés dans Fête, et l'hôtel Gaylord dans Pour qui sonne le glas.

Madrid en bref

Quand y aller ?

Au printemps ou en automne, pour le climat exceptionnel. Ou durant la période de Noël, pour les lumières et les décorations !

Comment se déplacer ?

Métro : De 6h à 2h du matin. Certaines lignes démarrent à 7h30 les samedi et dimanche. De 1,50€ à 2€ par trajet*.

Bus : De 6 h à 23h30 h. Les 17 lignes de bus de nuit partent toutes de la Plaza de Cibeles.

Taxi : Nombreux et faciles à trouver. De 2,15€ à 3,10€ la prise en charge, puis 1€ par kilomètre dans Madrid*.

Où dormir ?

N'hésitez pas à réserver un hôtel près du Musée de la Reina Sophia ou du Musée Thyssen-Bornemisza. Vous pouvez aussi optez pour le quartier de la Plaza Mayor, agréable et animé..

Où manger ?

Taberna Carmencita : Calle Libertad, 16 ; Cuisine basque

El Sobrino de Botin : Calle Cuchilleros, 17; le plus ancien restaurant d'Espagne

Casa Ricardo : Calle Fernando el Católico, 31

* Les prix sont donnés à titre indicatifs et peuvent varier.

Ils ont dit

" Là où les chemins se croisent,

Où l'on ne peut imaginer la mer,

Où le fugitif revient toujours...

Disons que je parle de Madrid. "

Le chanteur et compositeur espagnol Joaquín Sabina, célèbre dans tout le monde hispanophone, a vécut de nombreuses années à Madrid, dans le quartier de Malasaña. Il y compose plusieurs de ses chansons (Bulevard de los sueños rotos, Más de 100 mentiras...). Pongamos que hablo de Madrid a été son premier grand succès. Il a été récompensé en 2009 par le maire de Madrid pour avoir contribué à la bonne image de la ville.

Calendrier

2 événements incontournables

Janvier : l'arrivée des Rois Mages, un spectacle féérique pour les plus petits !

Mai : les fêtes de San Isidro, saint Patron de Madrid