Offrez-vous un petit voyage dans le temps, dans l'un des trésors alsaciens...

Située aux pieds des Vosges, Colmar vous attend, les bras ouverts, pour vous faire découvrir son architecture délicieuse et son Histoire riche et mouvementée. Préparez-vous à découvrir le moyen-âge encore sur pied !

Jour 1 : promenade historique à Colmar

Des rues chargées d'Histoire

Commencez votre promenade dans la Grand-Rue pour découvrir le Koïfhus. Cette ancienne douane locale date de 1480 et reste le plus vieux bâtiment public de la ville. Il accueille aujourd'hui des activités culturelles.

Un peu plus loin dans la Grand-Rue se trouve l'Église protestante Saint-Matthieu. C'est dans ce lieu à l'acoustique exceptionnelle que se déroule tous les ans le Festival International de Colmar, dédié à la musique classique. Admirez les grandes orgues de l'église qui sont classées aux monuments historiques, avant de gagner l'imposant bâtiment de l'Ancien hôpital de Colmar qui héberge désormais la médiathèque municipale.

En suivant la rue de l'Église, vos pas vous conduisent au pied de la collégiale Saint-Martin de Colmar, appelée aussi cathédrale. Et pour cause ! Avec ses 71 mètres de hauteur, c'est l'une des plus grandes églises du Haut-Rhin. Sur la place, ne manquez pas la maison Adolph, l'une des plus anciennes de la ville.

Juste derrière la place de la Cathédrale, la rue des marchands et ses édifices remarquables vous attendent. Laissez-vous surprendre par l'architecture étonnante de la maison Pfister, reconnaissable entre toutes grâce à ses façades peintes, sa tourelle et ses balustrades en bois.

Colmar Gothika sous licence CC BY-SA 3.0.jpgColmar - Crédit [photo](https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/6/6d/Colmar_2008.jpg/1200px-Colmar_2008.jpg) : [Gothika](https://commons.wikimedia.org/wiki/User:Gothika) sous licence [CC BY-SA 3.0](https://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/deed.en) sous licence CC BY-SA 3.0)

La route de l'art à Colmar

Colmar, et l'Alsace en général, est la terre de nombreux artistes mondialement célèbres. Votre visite commence au Musée Bartholdi, installé dans la maison natale d'Auguste Bartholdi. Le Colmarien est l'auteur de la fameuse Statue de la Liberté à New York, rien que ça !

Remontez ensuite par la place des Dominicains où se trouve l'imposante Église des Dominicains. C'est là qu'est présenté le superbe retable de La Vierge au buisson de roses peint par l'alsacien Martin Schongauer.

En prenant la rue des têtes, arrêtez-vous devant la façade de la Maison des Têtes. Cette demeure de 1609 est ornée de 106 têtes et masques grotesques et surmontée d'une statue de tonnelier réalisée par Bartholdi, encore lui. Un drôle de bâtiment !

Enfin, pour terminer en beauté, visitez le Musée Unterlinden. Il vous emmène sur les traces de près de 7000 ans d'Histoire, depuis la préhistoire... jusqu'à Picasso ! Parmi les joyaux de la collection, ne manquez pas d'admirer le Retable d'Issenheim, un chef-d'œuvre de l'art européen datant 1516.

Jour 2 : Colmar, de la rivière Lauch au château médiéval

Quand Colmar navigue entre Venise et l'Allemagne

Lors de votre deuxième journée, aventurez-vous en dehors du centre-ville historique. Profitez du charme unique du quartier de la Petite Venise qui borde la rivière Lauch. On peut y voir de belles maisons anciennes, remarquables par leurs colombages et leurs couleurs. À partir du quai de la poissonnerie, remontez jusqu'au pont Saint-Pierre. Ce quartier tranquille et fleuri est véritablement enchanteur. On peut le parcourir à pied, à vélo, mais aussi en barque... comme à Venise !

Prenez ensuite la direction de la gare, en passant par la Cour d'appel. L'architecture de cette dernière, inspirée du baroque allemand, s'explique par le fait que l'édifice a été érigé au début du XXe siècle quand l'Alsace appartenait à l'Allemagne. Elle obtient le statut patrimonial de Monument Historique en 1985, notamment pour sa façade et son hall d'entrée majestueux.

Vous reconnaîtrez ensuite facilement la Gare de Colmar à sa façade rose. Elle a été construite par l'administration allemande sur le modèle de la gare de Gdańsk en Pologne, également sous contrôle allemand à l'époque.

Colmar Petite Venise DP.jpgPetite Venise

Le Château du Haut-Kœnigsbourg, témoin historique

Dans la gare, achetez un billet pour Sélestat. C'est de là que vous pouvez prendre la navette qui vous amène au Château du Haut-Kœnigsbourg situé dans la commune d'Orschwiller. Vous pouvez bien sûr aussi vous y rendre directement en voiture.

Ce splendide château fort du XIIe siècle vous plonge dans un voyage au cœur de l'Histoire de la région. Témoin des nombreux affrontements et des changements de pouvoirs qui ont agité l'Alsace, le château a connu plusieurs propriétaires. Détruit durant la guerre de Trente Ans, il a été reconstruit entre 1901 et 1908 sur ordre de l'empereur allemand Guillaume II. Ce dernier voulait en faire un symbole de la germanité et de la puissance de l'Empire.

Installée à plus de 700 mètres d'altitude, cette forteresse de montagne offre une splendide vue sur la plaine d'Alsace et sur la Forêt-Noire au lointain. Des visites commentées sont proposées au public dans plusieurs langues (même en esperanto !). Vous pouvez aussi choisir une balade insolite qui vous mènera jusque dans les cuisines de l'empereur ou encore une visite théâtralisée : en costume d'époque, des comédiens vous emmènent sur les traces des habitants du château au XVe siècle !

Le saviez-vous ?

On peut voir le dessin d'une massue sur le blason de la ville de Colmar. Cette présence insolite vient d'une légende de la région... On raconte que le demi-dieu Hercule serait arrivé dans les environs et, après avoir goûté au bon vin du pays, se serait endormi. Le lendemain, en reprenant son chemin, il oublia sa massue... Depuis, celle-ci est orne le blason de la ville et est à l'origine du surnom que l'on donne aux Colmariens : les " Kolbnarren " ou fous de la massue.

Colmar la nuit

Depuis une vingtaine d'années, Colmar met en lumière son patrimoine afin que les visiteurs continuent d'en profiter... même la nuit. L'illumination des bâtiments historiques a été pensée par de véritables architectes de la lumière autour du thème des quatre éléments. Présente toute l'année en continu, elle redessine Colmar et ses rues chargées d'Histoire à la nuit tombée. Avis aux noctambules !

Colmar historique en bref

Quand y aller ?

Préférez l'été pour profiter des festivités de la région.

Comment se déplacer ?

À pied dans le centre-ville. Pour aller au château, pensez à la location de voiture à Colmar.

Où dormir ?

Dans le cœur historique de la ville. Découvrez tous les hôtels de Colmar.

Où manger ?

JY'S : 17 rue de la Poissonnerie.
Restaurant étoilé installé dans une belle demeure de 1750, à partir de 45 €*
La Maison des têtes : 19 rue des Têtes.
Dans la célèbre maison qui lui donne son nom, restaurant de cuisine régionale, à partir de 45 €*

Wistub Brenner : 1 rue Turenne.
Cuisine alsacienne traditionnelle, à partir de 24 €*

Le Théâtre : 1 rue des Bains.
Brasserie classique, déco à l'ancienne, à partir de 19 €*

*Les prix sont donnés à titre indicatif et peuvent varier

Colmar et ses environs vus par Jean Renoir

Filmé en Alsace par Jean Renoir en 1937, La Grande Illusion est un important classique de l'entre-deux-guerres. Une partie de ses scènes extérieures a été tournée à la caserne de Colmar et au château de Haut-Koenigsbourg. Avec Jean Gabin dans le rôle principal, cette œuvre dramatique est un hommage à la fraternité entre les peuples et une ode au pacifisme.

4 événements traditionnels à Colmar

Juillet et août : en été, plusieurs villages voisins célèbrent leur Fête du vin, comme à Eguisheim ou à Pfaffenheim.

Juillet : les amateurs de musique classique se retrouvent pour le Festival International de musique de Colmar.

Août : rendez-vous indispensable à la Foire aux vins d'Alsace.

Décembre : durant tout le mois, la ville accueille pas moins de 5 marchés de Noël.