Conjuguez romantisme et septième art le temps d'un merveilleux week-end à Rome !

Suivez les traces de Marcello Mastroianni dans " La Dolce Vita ". Du Vatican à la fontaine de Trevi en passant par les studios de la Cinecittà, les lieux du tournage de ce film culte rythment votre séjour 7e art à Rome !

JOUR 1

Une matinée au Vatican

Glissez-vous dans la peau de Sylvia, la star américaine incarnée par Anita Ekberg dans La Dolce Vita, et consacrez une matinée à la visite du joyau de la Ville éternelle. Le Vatican séduit les amoureux de peinture et d'architecture. Les splendides chambres de Raphaël, la fresque du Jugement dernier de la Cappella Sistina et La Pietà de Michel-Ange incarnent la beauté à l'état pur.

Déjeuner et lecture à Trastevere

Midi est là ! Descendez le long du Tibre jusqu'au quartier du Trastevere, extremement vivant et plein de charme. L'Ombre Rosse Caffè, un bistrot aux murs tapissés d'affiches de cinéma, sert de copieuses assiettes de charcuteries et de délicieux paninis (sandwichs toastés).

La Basilica di Santa Maria de Trastevere vaut bien une visite. N'y attendez pas de miracle comme dans le film de Fellini, mais ne manquez pas d'admirer ses mosaïques, ses fresques, ses dorures et son dallage. Superbes !

Ensuite, déambulez entre les rayonnages de la Libreria del Cinema et dénichez des DVD inédits à collectionner.

Stadium Domitiani, Monte Palatino. Photo par Victor R. Ruiz sous licence CC BY-SA 2.0

Les ruines du Monte Palatino

L'après-midi se poursuit de l'autre côté du Tibre. Le Monte Palatino est le décor antique (et romantique !) idéal pour une promenade entre les ruines et les pins, comparable à celle de Marcello et de son amante au début de La Dolce Vita.

Certains vestiges datent du Xe siècle av. J.-C. ! Avant d'abriter les palais des riches Romains sous l'Empire, le site aurait accueilli la louve et les jumeaux Romulus et Remus, à l'origine de la naissance de Rome. C'est en tout cas ce que dit la légende...

Terminez la journée par une visite des jardins de la Villa Farnese, conçue au XVIe siècle pour être le théâtre de fêtes de grande ampleur !

La nuit est là. Descendez vers le sud en direction de Garbatella pour un diner au Ristoro degli Angeli, très apprécié des acteurs et des intellectuels de la capitale italienne. Rendez-vous ensuite à l'Alpheus. Ce club propose des soirées cabaret branchées et animées, à l'image de la vie nocturne romaine.

JOUR 2

Un voyage dans la Cinecittà

Les studios de la Cinecittà sont une étape incontournable de votre week-end à Rome ! Situés à 9 km au sud de la capitale, ils se composent de dizaines de hangars repartis sur une surface de près de 60 hectares.

Profitez d'une visite guidée pour découvrir les secrets de ce lieu mythique. Les scènes d'eau de " La Dolce Vita " furent tournées dans le Teatro 5. Ne ratez pas les reconstitutions des séquences de films comme Gangs of New York, de Scorcese ou La passion du Christ, de Mel Gibson. Frissons garantis !

Piazza Navona

De la Fontana dei Quattro Fiume...

À l'heure du déjeuner, rejoignez la Piazza Navona. Là, l'Obikà Mozzarella Bar surfe sur la vague des restaurants concepts et attire la jeunesse hype de la ville. Les antipasti à base de fromages et de charcuteries, accompagnés d'un verre de vin blanc Frascati, incarnent à merveille les délices de la gastronomie italienne.

En sortant, prenez le temps d'admirer la Fontana dei Quattro Fiume (la fontaine des quatre fleuves). Comparés au monstre des mers agonisant de la dernière scène de La Dolce Vita, les dieux marins du Bernin sont radieux !

Parcourez ensuite le quartier parmi les galeries d'art et magasins d'antiquité, avant de vous engouffrer dans une des nombreuses salles obscures de Rome !

À la Fontana di Trevi... !

Après votre séance de cinéma, cap sur la Piazza di Spagna. Grimpez les marches fleuries des escaliers de l'église de la Trinità dei Monti pour vous creuser l'appétit, puis attablez-vous au Gusto. Ce restaurant tout à fait fellinien incarne le mélange des genres à travers ses multiples secteurs : espace pizza, bar à vin, librairie, restaurant...

Rendez-vous ensuite à la Fontana di Trevi pour un hommage à Anita, sous les étoiles. Buonanotte Roma...

Cinecittà Studio

Ouverts au public en 2011, les mythiques studios de la Cinecittà voient le jour en 1937 à la périphérie sud de Rome.

Après un passage à vide au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, le complexe séduit les cinéastes américains spécialisés dans les péplums (films sur l'antiquité). Il accueille ensuite Fellini, Visconti ou Rossellini, entre deux tournages de westerns spaghettis (comprenez " made in Italy ").

Aujourd'hui, le site permet aux visiteurs d'admirer des costumes et des décors d'anciens films ainsi que des reconstitutions très réussies de scènes ou de sites historiques.

Rome sous l'œil de Federico Fellini

La Dolce Vita, le célébrissime long métrage de Federico Fellini rafle la Palme d'or au Festival de Cannes de 1960. Son intrigue réunit les destins de jeunes Romains en quête de sens, sur fond de mélancolie noire. La scène où Anita Ekberg dévoile ses formes sculpturales dans la fontaine de Trevi est parmi les plus célèbres du cinéma mondial.

Rome en bref

Quand y aller ?

Si possible, évitez l'hiver, peu propice à l'organisation d'événements culturels. En été, des projections de films sont organisées en plein air, notamment dans le quartier de l'Isola Tiberina.

Comment se déplacer ?

À pied : dans tout le centre historique

Bus : 5 h 30 - minuit + lignes nocturnes (bus noirs porteurs de la lettre " N ")

Tramway : 5 h 30 - minuit ; 6 lignes

Métro : 5 h 30 - 0h 30 (1h 30 ven.-sam., 23 h 30 dim.) ; 2 lignes, A et B, jonction à Termini

Taxi : entre 6 et 10 € la course

Où dormir ?

Le quartier du Travestere est agréable et animé. Vous apprécierez aussi séjourner à proximité de la Cinecittà.

Où manger ?

Hostaria Luce : via delle Luce, 44 ; Trastevere

Ristoro degli Angeli : via Luigi Orlando, 2 ; Garbatella

Obikà Mozzarella Bar : via dei Prefetti, 28 ; Piazza Navona

Gusto : piazza Augusto Imperatore, 9 ; Piazza di Spagna

" Il n'y a pas de frontière entre l'imaginaire et le réel. "

Federico Fellini naît en Italie en 1920 dans la région d'Emilia-Romagna. Il s'installe à Rome à l'âge de dix-neuf ans. D'abord journaliste, il se tourne ensuite vers le cinéma et devient script puis scénariste avant de passer à la réalisation. Le film La Strada, tourné en 1954, obtient un succès international. Sacré plus grand réalisateur italien de tous les temps, le réalisateur de La Dolce Vita et d'Otto e mezzo s'éteint en 1993.

5 évènements incontournables

Avril : Festival du film indépendant ; cinéma indépendant italien et étranger

Mai : Festival de littérature

Juillet-août : Cineporto ; festival de cinéma d'auteur

Septembre : Roma Europa ; théâtre, danse, opéra

Octobre : Festival international du film ; films commerciaux