Entre Uzerche et Voutezac, la nature se fait brute, sauvage, préservée...

Longtemps délaissées par les visiteurs qui leur préfèrent les grands espaces du plateau de Millevaches, les gorges de la Vézère n'ont jamais souffert du tourisme de masse. C'est parti pour un séjour dans le Limousin à la découverte de ce diamant vert et son ruban d'eaux tumultueuses qui s'enfoncent entre d'abruptes falaises...

Autour de la Vézère, le paradis des randonneurs

Premiers pas de votre séjour sport et nature dans le Limousin...

Durant des millions d'années, la Vézère s'est frayé un chemin dans le granit de Corrèze en y creusant de profondes gorges. Rendue par endroits inaccessible à l'homme, cette faille a vu sa faune et sa flore se développer sans entraves. Dans ce paysage préservé, le promeneur contemple avec émerveillement un environnement resté en grande partie sauvage au cœur de panoramas à couper le souffle.

Familial, le chemin du balcon sur la Vézère vous mène sans trop d'efforts depuis le village de Peyrissac jusqu'au belvédère. Une fois en haut, vous savourez votre première vue plongeante sur les gorges et sur les paysages qui se dessinent sous vos yeux. Plus bas vers le sud, la promenade devient plus sportive lorsqu'elle part du village de Coissac et vous emmène jusqu'aux chutes d'eau du saut de la Virole. Vrombissante et tumultueuse, la cascade fait passer la Vézère d'une altitude de 684 à 563 m. Un spectacle qui ne cesse d'impressionner !

Sur le circuit des gorges de la Vézère

Réservés aux bons marcheurs, le GR46 et le GRP se croisent et cheminent tantôt le long de la rivière tantôt en haut des falaises et au cœur des villages médiévaux. Entre Uzerche et Saillant, le circuit des gorges vous fait découvrir tour à tour la forteresse de Comborn, le belvédère de la Roche ou encore le site d'escalade du saut du Saumon. Munissez-vous d'une carte et ouvrez l'œil, le lit de la rivière héberge d'adorables loutres.

Randonn%C3%A9e_V%C3%A9z%C3%A8re_cr%C3%A9dit_lascaux-dordogne_CC_BY_SA_2.0.jpg?1545737782

Randonnée Vézère - Crédit photo : Lascaux-Vézère sous licence CC BY-SA 2.0

Sports d'eaux vives dans la Vézère

Le kayak pour les pros

Connus et reconnus par des milliers de pratiquants, les méandres de la Vézère sont un terrain de jeux inoubliable pour tous les amateurs de sports en eaux vives. Les gorges ont même servi de décor à un championnat du monde de kayak !

Le parcours qui a accueilli les compétiteurs en 1959 est l'un des plus beaux de France. Seulement accessible lors des lâchers d'eau des barrages de Viam et de Bariousses, il s'insinue entre les falaises abruptes de Treignac. Vous êtes alors entrainé de rapides en ruptures jusqu'à l'usine électrique de Chingeat. Attention tout de même, certaines parties sont de classe IV et réservées aux pratiquants les plus chevronnés !

Initiation et sensations fortes

Du Vieux-Pont de Vigeois au pont d'Estivaux, les gorges se resserrent et les falaises se font plus hautes. Les canoës et les kayaks sont emportés sur 13 km sans pouvoir sortir du lit de la rivière. Entre les vagues et les sauts au milieu des blocs rocheux, le parcours vous permet de tester vos capacités de navigation en eaux vives.

Pour un festival de sensations fortes, la base de la Minoterie vous offre la possibilité de descendre la Vézère en raft (bateau gonflable). Attention toutefois, le parcours n'est possible qu'à l'occasion des lâchers d'eaux réalisés par EDF depuis le lac de Bariousses : renseignez-vous auprès des guides de la base.

Escalade et pêche à la ligne dans l'écrin de la Vézère

De paroi en paroi

À Voutezac, les rochers du Saillant marquent la fin des gorges. Plus bas, la Vézère s'écoule calmement dans une vallée qui accueille les plus grands sites archéologiques de France, dont la grotte de Lascaux. C'est près du dernier barrage qui retient les eaux encore impétueuses de la rivière que de nombreux aficionados viennent s'essayer à l'escalade.

Avec une douzaine de voies, le site-école de la rive gauche vous permet une mise en jambe bienvenue avant d'affronter la via ferrata du saut du Saumon. Sous la surveillance d'un guide professionnel, cette montée vertigineuse et ses 100 m de dénivelé vous font passer de ponts de singes en tyrolienne. En cadeau, vous terminez votre parcours en profitant d'une vue inégalée sur les méandres de la Vézère. Respirez et admirez !

Voyage de la cime des arbres au lit de la rivière

Moins courante, la grimpe d'arbres se pratique dans les forêts de chênes bordant la rivière. Sécurisé et surveillé, le parcours de la base de loisirs de la Minoterie vous fait voyager d'arbre en arbre, au plus près des oiseaux.

Vous préférez la compagnie silencieuse des poissons ? Sport contemplatif par essence, la pêche est un excellent moyen de découvrir au plus près les gorges. Partez taquiner la truite fario (ou truite sauvage) près du village de Coissac, un site parfait pour les amateurs de la pêche au toc. Et un excellent moyen de vous remettre de vos émotions...

Kayak_V%C3%A9z%C3%A8re_CC0.jpg?1545737883

" Alors on suit la rivière, torrentueuse encore, qui se tord dans le val sauvage, pourtant riant grâce à la verdure puissante recouvrant les parois de la gorge. La Vézère va droit au sud... "

Victor Eugène Ardouin-Dumazet, journaliste-écrivain (1852-1940), est l'auteur des guides Voyages en France rédigés entre 1893 et 1907. C'est en près de 70 ouvrages que l'écrivain a fait le tour des paysages de la France rurale de la fin du 18e et le début du 19e. Aujourd'hui, ces ouvrages ont une grande valeur historique.

Les gorges de la Vézère sous la plume d'Eric Maneval

Antoine, lorsqu'il était enfant, aimait plonger dans la Vézère sous le barrage de Treignac. C'est là qu'il faillit perdre la vie à 8 ans, heurté par un tronc emporté par le courant. Des années plus tard, Antoine est brutalement ramené à cet épisode. Retour à la nuit d'Eric Maneval est un roman noir écrit d'une plume similaire à la Vézère dans ses gorges : rapide et parfois tumultueuse.

Les gorges de la Vézère en bref

Quand y aller ?

Pour le Kayak, la meilleure saison se situe entre novembre et mai lorsque la Vézère est gonflée. Pour les sports de plein air, préférez plutôt l'été.

Comment se déplacer ?

En voiture : situées au nord de Brive-la-Gaillarde, les gorges de la Vézère sont accessibles par l'A20 puis en suivant les départementales. Consultez nos offres de location de voiture avant de partir.

Où dormir ?

Réservez un gite dans les environs d'Uzerche ou un [hôtel à Vigeois](https://www.expedia.fr/Vigeois-Hotel.d6202127.Voyage-Guide-Hotels) pour être au plus près des gorges.

Où manger ?

  • La Treille Muscate : Place des Vignerons, Uzerche. Cuisine française, prix de 27 à 36 €*
  • Ferme du Grand Brugeron : Le Grand Brugeron, Vigeois. Cuisine traditionnelle, menus de 20 à 30 €*
  • Le Saint Gilles : 1090 Avenue Jules Ferry, Objat. Cuisine régionale, menus de 11 à 35 €*
  • Les Coquelicots : La Croix de Fer, D920, Saint-Pardoux-l'Ortigier. Cuisine française, prix de 28 à 39 €*

*Les prix sont donnés à titre indicatif et peuvent varier.### Les crues de la Vézère

En partie indomptable, la Vézère s'échappe régulièrement de son lit au printemps lorsque les fortes pluies et la fonte des neiges la font gonfler. Si dans les gorges, les habitants n'ont rien à craindre des colères de la rivière, ceux de la vallée ont appris à vivre avec. Les deux plus grosses crues ont eu lieu en 1783 et 1960 avec une montée des eaux de plus de 10 m dans la ville de Montignac.

4 événements incontournables

  • Fin Mai : Concentration Haute Vézère, à Treignac ; Canoé-kayak, baptêmes, expositions, concerts.
  • Mi Juillet : Fête des pêches, à Voutezac ; randonnée, concours de pêche, animations et bal.
  • Fin juillet : Fête annuelle, à Uzerche ; concours de pêche, bal, activités sportives et feu d'artifice.
  • Novembre : Fête de la pomme et du boudin, à Vigeois ; marché de produits locaux, animations, expositions et dégustation.