Entre terre et mer, les Cyclades sont un formidable terrain de jeu pour les férus d'activités en plein air.

Avec des arrière-pays aussi beaux que leurs rivages, les îles grecques des Cyclades offrent aux voyageurs des paysages de carte postale. Mais elles sont également une destination idéale pour tous ceux qui rêvent de vacances sportives et de balades en pleine nature.

Randonnées au cœur d'une nature préservée

Les sentiers pédestres d'Amorgos et de Naxos

Connue pour ses eaux d'un bleu profond, l'île d'Amorgos mérite aussi que l'on s'attarde sur ses sentiers pédestres, et notamment sur ceux qui sillonnent la région rurale du sud de l'île. Équipés de solides chaussures, d'eau et de crème solaire, découvrez ce qu'elle a de plus authentique en traversant des villages très peu touristiques...

Les plages de Mouros ou Amoudi, difficiles d'accès mais très belles, sont de bons prétextes pour faire une pause. Non loin de celle de Kalotaritissa, vous pouvez observer l'épave que l'on voit dans le film de Luc Besson " Le grand bleu ". Un autre sentier, qui mène à Potamos en suivant les crêtes, vaut aussi le détour. Ne serait-ce que pour faire une halte sur la plage déserte de Chalara. Grandiose !

L'île de Naxos, verdoyante et fertile, est également une destination de choix pour les randonneurs de tous niveaux. Elle abrite le plus haut sommet des Cyclades (le mont Zeus : 1001 m) et propose de très nombreux chemins balisés qui permettent de découvrir aussi bien les spectaculaires à-pics de son littoral que les vallées de ses terres intérieures.

amorgos.jpg
Amorgos - Photo par Amphithoe sous license CC BY-ND 2.0

Trekking à Andros et Tinos

Dans les Cyclades, c'est sur les îles voisines d'Andros et Tinos que les amoureux de treks choisissent bien souvent de poser leur sac à dos. Et pour cause : elles offrent à ceux qui prennent le temps de les découvrir une multitude de trésors architecturaux et culturels. Deux îles et deux décors à combiner pour une expérience trekking unique !

À Andros, arpentez les nombreux sentiers qui commencent à Chora et partez à la découverte de ses villages pittoresques, ses musées et ses monastères haut perchés. À Tinos, empruntez les chemins de pèlerinage afin de découvrir les 800 chapelles de l'île et admirez les multiples pigeonniers qui font sa fierté, décorés selon la tradition vénitienne.

Avis aux amateurs de sports nautiques !

En kayak de mer le long des rivages de Milos

À Milos, plusieurs prestataires vous proposent de parcourir l'île en longeant ses côtes à bord d'un kayak de mer. Cette expérience qui mêle plaisirs nautiques, pratique sportive et contemplation promet une succession de moments inoubliables : découverte de grottes et de criques désertes, snorkeling dans des eaux translucides ou encore coucher de soleil sur la mer.

Cette escapade entre terre et mer requiert certes quelques efforts physiques, mais les petits restaurants de plage qui ponctuent l'aventure permettent aux kayakistes de faire le plein de saveurs et d'énergie dans un décor de rêve.

firopotamos.jpg
Firopotamos à Milos - Photo par Jean Delard de Rigoulières sous license CC BY-ND 2.0

Plongée à Paros

Les vents réguliers de Paros font la joie des véliplanchistes et des kitesurfers. Mais l'île est aussi un spot de plongée réputé, qui répond aux envies des débutants autant qu'à celles des pratiquants chevronnés.

Faibles courants, profondeurs limitées et eau cristalline : Paros réunit tous les atouts pour un séjour plongée inoubliable. Et surtout, elle offre une topographie inouïe avec ses tombants, ses grottes et ses écueils. À vous les balades sous-marines spectaculaires au pied des falaises !

Windsurf à Mykonos

L'île de Mykonos doit au Meltem sa renommée en matière de sports nautiques. C'est ce vent fort, bien connu dans les Cyclades, qui permet aux amateurs de glisse de profiter de sensations exceptionnelles.

Rendez-vous dans la baie de Kalafati, dans laquelle vous attendent slalom et free ride. Parmi les autres endroits de Mykonos qui valent le détour, ne manquez pas non plus les abords de l'île de Dragonissi. Ils offrent à la fois des conditions idéales et des paysages superbes !

L'île de Milos et sa faune endémique

Milos est connue des spécialistes de la nature pour ses espèces endémiques, qu'il n'est pas rare de croiser au détour d'une randonnée ou d'une balade à vélo. L'île a notamment donné son nom au lézard de Milos et à la vipère de Milos, deux reptiles qu'il convient de préserver. Le premier est en effet classé parmi les espèces vulnérables et le second, dont l'habitat décline, est quant à lui entièrement protégé et considéré comme une espèce en danger.

L'évolution du paysage cycladien

La nature cycladienne a bien des fois changé de visage au fil des siècles passés. En effet, les chantiers navals de l'époque Classique et du Moyen-âge ont donné lieu à de grands épisodes de déforestation. Depuis votre kayak ou votre bateau de tourisme, saurez-vous imaginer à quoi pouvaient bien ressembler les Cyclades lorsque les secteurs boisés y étaient encore plus denses ?

Les Cyclades en bref

Quand y aller ?

Les Cyclades profitent d'un climat clément toute l'année. Préférez si possible la fin du printemps ou le début de l'automne, quand la fréquentation est moins dense.

Comment se déplacer ?

En avion : des vols directs relient Paris aux Cyclades pendant la période estivale. Prévoir une correspondante à Athènes le reste de l'année. Bénéficiez de nos offres sur les vols en visitant cette page.

En bateau : des ferrys desservent les Cyclades depuis le port du Pirée, à Athènes.

En voiture ou en deux-roues : Les deux-roues, motorisés ou non, sont un bon moyen de découvrir les îles. Vous pouvez aussi louer une voiture pour plus de liberté. N'hésitez pas à consulter nos offres de location de voiture à Amorgos, Naxos, Milos, ou à Mykonos,

Où dormir ?

Si Mykonos, Naxos et Paros regorgent d'hébergements de tous types. Les îles plus petites obéissent pour la plupart à la même logique : le chef-lieu abrite l'essentiel des hôtels, et les petits villages quelques gîtes ou chambres d'hôtes, plus proches de la nature...Optez pour Amorgos ou Milos !

Où manger ?

Avli Tou Thodori : Platys Gialos Beach, Mykonos, cuisine grecque, 12 à 30 € par personne*

Lagoudera : Front de mer à Batsi, Andros, poissons et fruits de mer, environ 15 € par personne*

Nonna Crema : Après l'église Pedanasi à Naoussa, Paros, à partir de 2 € la glace*

Enalion : Pollonia, Milos, cuisine grecque et méditerranéenne, de 5 à 23 €*

* Les prix sont donnés à titre indicatif et peuvent varier

" Les vallées de cette île sont délicieuses (...) couvertes d'orangers, d'oliviers, de limoniers, de cèdres, de citronniers, de grenadiers, de figuiers et de mûriers. Les plaines (...) sont également fertiles ; l'île entière est arrosée par une quantité de fontaines et de ruisseaux qui en font un lieu de délices "

C'est en ces termes que l'homme politique français Antoine Virgile Schneider parle de l'île de Naxos dans son ouvrage de 1823, intitulé Histoire et description des îles Ioniennes. Quel randonneur ne rêverait pas de marcher dans un tel décor naturel ?

4 évènements incontournables

Printemps : la Pashka, la Pâque orthodoxe, fait régner sur les îles des Cyclades une ambiance unique à la fois pieuse et festive.

26 juillet : un festival de chants, danses et costumes traditionnels se tient à Katapola (Amorgos), haut lieu des sports nautiques.

15 août : le pèlerinage de la Vierge, à l'occasion duquel trekkeurs et pèlerins orthodoxes partagent les sentiers de Tinos.

Septembre : la fête de la récolte du raisin à Mykonos est une bonne occasion d'y séjourner et d'arpenter ses vignobles.