De vignes en châteaux et forêts, parcourir la Dordogne équivaut à explorer une multitude de paysages sous le chaud soleil du Sud. À bicyclette comme en voiture, le charme opère...

Partir sur les routes entre Bergerac, ville vinicole et gourmande, et Périgueux, cité d'art et d'histoire, c'est faire une incursion dans le passé de la région. Préparez-vous à remonter le temps au cœur de grottes préhistoriques, le long du fleuve Dordogne sur une gabarremédiévale, avant de rendre hommage à la déesse Vesunna dans les pas des Gallo-Romains...

Une croisière dans le passé

Seconde ville par son importance, Bergerac est longtemps restée la principale cité du département de la Dordogne grâce à l'importance de ses échanges commerciaux. Son économie alors basée sur le négoce du vin lui permet de se développer et de conserver un patrimoine riche et diversifié.

Sur les flots de la Dordogne

Si Bergerac s'affiche comme une cité vinicole et viticole depuis l'Antiquité, c'est au XIIIème siècle que la ville commence l'exportation massive de barriques de vin. Elle exploite pour cela la présence bienfaitrice du fleuve Dordogne. Chargé sur des gabarres (bateaux à fond plat), le vin rejoignait alors la mer avant de partir vers l'Angleterre et la Hollande.

Remises au goût du jour, ces embarcations traditionnelles permettent aujourd'hui de découvrir la ville et ses alentours depuis la surface de l'eau. Profitez-en pour embarquer le temps d'une croisière ! Passez sous le vieux pont de pierre de Bergerac, reconstruit en 1822, et admirez un paysage de vignes et de châteaux...

Pont de pierre de Bergerac.jpg
Pont de pierre de Bergerac -Photo par Jean-Pierre sous license CC BY 2.0.

Dans la fraîcheur des grottes du Périgord

Le Périgord est aussi connu pour ses nombreuses cavités : la grotte deLascaux découverte par des adolescents en 1940, la grotte deMaxange ouverte au public depuis 2003, ou encore la grotte de Villars remarquable à ses 600 mètres de galeries sous-terraines. Ne passez pas à côté de la grotte ornée de Font-de-Gaume, inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO.

En pénétrant dans son antre, retenez votre souffle : vous êtes dans l'unique grottepaléolithique contenant des peintures polychromes qui reste encore ouverte au public. Une raison de plus pour apprécier les 200 dessins rupestres qui s'offrent à vos yeux ébahis. Des esquisses qui vous contemplent du haut de leur âge canonique : 15 000 ans avant Jésus-Christ !

Ginestet : 1 village, 2 patrimoines

Sur la route vers Périgueux, vous traversez un petit bourg nommé Ginestet. Ce village de 900 habitants vous étonne par la présence de 2 églises et de 2 cimetières. Pour découvrir la raison d'une telle spécificité, interrogez les Ginestois ! Ils vous conteront l'histoire de leur commune, née de la réunification de 2 localités. Visitez l'église Saint-Jacques d'inspiration gothique et bien connue des pèlerins...

Du Canada à Vesunna : plein de châteaux !

Le château de Montréal

Après quelques kilomètres, passez la lourde porte du château de Montréal. Datant du XVIème siècle, cet édifice est en fait la reconstruction d'une ancienne forteresse du XIIème siècle, détruite après la guerre de Cent Ans. Ses 3 jardins - médiéval, italien et français - se visitent en été.

Mais alors, quel lien avec Montréal et son Grand Nord ? Le châtelain local y laissa son empreinte nominative après un voyage initiatique vers le Nouveau Monde fait en compagnie de Jacques Cartier !

Le château Puyferrat

Dans votre approche de Périgueux, le château Puyferrat se dresse non loin de la ville gallo-romaine de Coursac. Assemblage de constructions du XIIème et du XVIème siècle, il est un témoignage vivant de l'architecture féodale. Arpentez son chemin de ronde pour profiter d'une vue inoubliable sur la campagne périgourdine.

En chemin vers la préfecture de la Dordogne, ne manquez pas la Maladrerie à Coulounieix-Chamiers : cet ancien hôpital de pierres, du XIIème siècle, est remarquablement conservé.

Tour de  Vésone.jpg
Tour de Vésone à Périgueux

Périgueux et le musée de la Vesunna

Dès votre entrée, Périgueux vous séduit immédiatement par ses vestiges romains et ses nombreux musées.

Au cœur des ruelles de l'ancienne cité, les références à la déesse Vesunna sont omniprésentes. La protectrice de la ville et de ses environs a en effet donné son nom à la cité : du temps des Romains, Périgueux se nommait alors Vésone !

Glissez vos pas dans ceux des Pétrucores (peuple gaulois) et dirigez-vous vers les vestiges de la Tour de Vésone située au sud de la ville. Sans oublier d'opérer un détour par le musée Vésunna ! Imaginé par Jean Nouvel, ce musée d'art et d'archéologie héberge une grande partie des objets gallo-romains mis au jour en 1959.

Vous repartez de Dordogne des souvenirs plein les yeux !

Zoom sur les couleurs du Périgord

Le Périgord est le nom de l'ancien comté qui correspond aujourd'hui au département de la Dordogne. Le Périgord et la Dordogne partagne donc les mêmes frontières. Cependant, il existe quatre Périgord ! Le Vert, le Blanc, le Pourpre et le Noir. Ils tirent chacun leur nom d'un élément qui les caractérise.

Ce sont ses étendues agricoles et boisées qui ont inspirées l'appelation de Périgord Vert. Celui-ci se trouve au Nord du département, vers Nontron et Chalûs-en-Limousin.

Concernant le Périgord Blanc, son nom provient de la couleur de son sol calcaire. Il est au centre de la Dordogne, autour de Ribérac et de Périgueux.

Le Périgord Pourpre, lui, doit son nom aux tons que prennent ses feuilles de vignes à l'automne. Il se situe au Sud-Ouest du département, autour de Bergerac.

Le Périgord Noir est désigné ainsi à cause des importantes forêts de chênes verts (très sombres) qui le compose. Attention, son nom n'a rien à voir avec la truffe ! Il recouvre le Sud-Est de la Dordogne, autour de Sarlat.

Périgueux sous la plume de Suzanne Boireau-Tartarat

En suivant la méthode de l'abécédaire, Suzanne Boireau-Tartarat fait découvrir la ville de Périgueux de A à Z. Le lecteur passe des Ateliers du PO à la voie verte en faisant un détour par le Puy-Saint-Front. Des noms, des lieux et des traditions qui ont façonné la cité périgourdine...

La Dordogne en Bref

Quand y aller ?

Outre l'été lorsque la saison touristique bat son plein, le Périgord est également très agréable à visiter au printemps et à l'automne. Le temps y est encore ou déjà chaud (entre 18 et 25 °C) et les journées ensoleillées.

Comment se déplacer ?

En voiture : pour pouvoir emprunter les petites routes et découvrir le paysage

En bus : sur Périgueux et sa banlieue

Où dormir ?

Réservez un hôtel à Périgueux si vous préférerez être en ville. De nombreuses options d'hébergement dans des petits villages aux alentours sont aussi disponibles.

Où manger ?

Le Vin'Quatre : 14, rue St-Clar, Bergerac

La Table du Marché : 21, place Louis de la Bardonnie, Bergerac

Un Parfum de Gourmandise : 67, cours Saint-Georges, Périgueux

Le Clin d'oeil : 6 rue du Puits Limogeanne, Périgueux

Ils ont dit

" Si le destin me permettait de passer ma vie à ma guise, je choisirais de la passer le cul sur la selle "

Michel Eyquem dit Michel de Montaigne (1533-1592) est un philosophe moraliste né à Saint-Michel-de-Montaigne en Dordogne. En 1556, il devient conseiller à la Cour des aides de Périgueux, mais sa rencontre avec La Boétie (poète, écrivain) et l'amitié qui en découle façonnent sa future vie de philosophe.

En 1572, il entreprend la rédaction des Essais après s'être retiré dans ses terres pour se consacrer à l'écriture. Son travail philosophique a largement influencé et inspiré d'autres grands auteurs, comme Descartes, Proust ou Shakespeare.

Calendrier

4 événements incontournables

Juillet : Festival Reggae de Bergerac

Juillet-août : Festival l'Été musical en Bergerac

Juillet-août : Mimos, festival de mime à Périgueux

Novembre à février : Marché aux truffes de Périgueux