C'est une question qui ne reste pas longtemps sans réponse. À mon arrivée à La Rochelle, je regrette vite d'avoir écrasé ma dernière paire de lunettes de soleil. Le soleil brille et la ville le lui rend bien ! Elle est inondée d'une lumière presque divine. La "ville blanche" m'accueille en ses terres lumineuses.

Mais d'où vient cette lumière si puissante ? Viendrait-elle des bateaux blancs amarrés dans le Vieux Port ? Viendrait-elle des mouettes qui survolent la ville ? Viendrait-elle de ses façades de calcaire ?

la-rochelle

Des réponses que je pars chercher dans les rues de la ville. C'est dans le vieux port que je commence ma visite. Trois tours blanches (elles aussi) s'élèvent en arrière plan. La tour de la Lanterne, la tour de la Chaîne et la tour Saint-Nicolas.

la-rochelle-vieux-port

tour-saint-nicolas

Je monte sur la plus haute, la tour Saint-Nicolas. Elle offre une vue magnifique sur La Rochelle. Quand je pense que des plongeurs ont sauté du haut de cette tour lors d'une compétition internationale de plongeon de haut vol. Respect !

tour-saint-nicolas

Encore une fois, le surnom de la ville se présente comme une évidence. Vue d'en haut, la cité affiche une nouvelle fois sa couleur blanche. Je resterais bien de longues minutes ici à admirer les bateaux passer et s'amarrer dans le port mais le vent souffle. Je descends et je me poste devant la porte de la ville, la Grosse Horloge. Une légende raconte que juste à côté, dans une cage de fer, on avait coutume d'y enfermer les femmes adultères avant de les plonger dans le ruisseau qui coulait juste en dessous. Charmant.

tour-saint-nicolas

Une fois la porte passée, c'est encore le blanc qui s'impose.

vieille-ville-la-rochelle

En bon alsacien qui se respecte, je suis sensible aux maisons à pans de bois qui sont dispersées dans la ville. Celle-ci se situe place du Marché :

maison-colombage-la-rochelle

Un marché qui est malheureusement terminé pour aujourd'hui. Pas grave, je vais quand même profiter de ses bons produits en déjeunant À la Gerbe de Blé située juste à côté. Cela faisait longtemps que je n'avais pas mangé une aussi bonne salade (oui, oui, ça m'arrive de manger sainement). Une salade simple mais composée de bons légumes !

Une fois rassasié (au moins pendant une heure), je continue ma visite. Après les maisons à colombage, une autre particularité architecturale attire mon attention : les bâtiments penchent.

arcades-la-rochelle

Pourquoi ? Il faudrait que je mène l'enquête comme à Nantes. Ou peut-être le savez-vous ?

Pour aujourd'hui, j'ai trouvé la réponse à ma question du jour :

Pourquoi surnomme-t-on La Rochelle la ville blanche ?

Quand je regarde autour de moi, quand je me balade dans les rues à arcades, quand je lève les yeux en l'air, quand j'aperçois la cathédrale, il n'y a pas de doute, La Rochelle est bien la ville blanche comme les Anglais la surnommaient. Ses façades calcaires en font une ville lumineuse même quand le soleil ne brille pas.

phare-la-rochelle

Pour découvrir tous les recoins et tous les monuments, je vous conseille d'effectuer l'un des parcours proposés par l'office de tourisme. Un guide papier vous permettra d'avoir toutes les informations et de déambuler à votre rythme.

Cet article a été écrit au kilomètre 40120 de mon périple.