Même si elles sont plutôt monnaie courante, les touristes ont souvent tendance à oublier les taxes de séjour[1] au moment de réserver leurs vacances. Quand le budget est serré, quelques euros par personne et par nuitée peuvent faire toute la différence. Pour éviter les déconvenues, voici le point de la situation pour les destinations les plus prisées du Vieux Continent. Restera ensuite à faire vos comptes, puis à choisir votre hôtel en Europe et, le cas échéant, votre vol et votre voiture de location pour profiter pleinement de ce séjour en Europe !

Les taxes de séjour en Allemagne

Connue sous le nom de Kulturförderabgabe (la taxe culture) ou Bettensteuer (la taxe de nuitée), la taxe de séjour allemande est assez variable. Comptez entre 0,50 € et 5 € par personne et par nuitée, ou 5 % de la note de votre chambre, selon le type d'hébergement choisi et l'endroit où vous séjournez, auxquels s'ajoute encore la TVA.

Les taxes de séjour en Autriche

Si vous avez jeté votre dévolu sur les somptueux paysages autrichiens, la taxe touristique variera en fonction de l'endroit où vous avez posé vos valises. Elle s'étend en effet de 0,15 € à 3,02 % de votre note d'hôtel si vous séjournez, par exemple, à Vienne ou à Salzbourg.

Hallstat_Autriche.jpg?1561446100

Hallstatt, Autriche

Les taxes de séjour en Belgique

Petit pays extrêmement diversifié sur les plans culturel et des loisirs, la Belgique poursuit dans la même lignée pour ses taxes touristiques. Si, à Bruges, Gand et Anvers, vous ne devrez pas débourser plus de 2,50 € par personne et par nuitée, la note grimpera parfois à 7,50 € par chambre et par nuit à Bruxelles.

Les taxes de séjour en Bulgarie

Calculée en fonction du lieu et du type d'hébergement, par personne et par nuitée, la taxe touristique bulgare se situe dans une fourchette de 0,48 € à 1,48 €. Dans certains établissements, des frais supplémentaires par personne et par séjour vous seront en outre réclamés.

Les taxes de séjour en Croatie

Les voyageurs de plus de 18 ans devront s'acquitter de la Sojourn Tax lors de leurs vacances en Croatie. En basse saison, il vous en coûtera 0,25 €, tandis que quand le tourisme bat son plein, c'est 1 € qu'il vous faudra débourser. Les moins de 12 ans sont exemptés de la taxe, qui est également rabotée de 50 % pour les 12-18 ans.

Les taxes de séjour en Espagne

La taxe n'est pas appliquée partout en Espagne. Ainsi, si vous séjournez en Catalogne, 2,25 € par personne et par nuitée vous seront réclamés. Par contre, si vous vous rendez à Ibiza ou à Majorque, près du double de ce montant sera perçu auprès des voyageurs de plus de 16 ans : 4 € si vous séjournez dans un hôtel de luxe, 3 € dans un hôtel milieu de gamme et 2 € dans un appartement ou sur un bateau de croisière. Les campeurs devront quant à eux s'acquitter d'1 €.

Moulins_Consuegra_Tole%CC%80de.jpg?1561446732

Moulins à vent, Consuegra (Tolède)

Les taxes de séjour en France

Les personnes majeures sont soumises à une taxe de séjour au sein de l'Hexagone. Cette dernière varie de 0,20 € à 4 € par personne et par nuitée. Si vous visitez Paris, attendez-vous à une majoration de 10 % du montant de la taxe. Les enfants de moins de 18 ans sont quant à eux exemptés.

Les taxes de séjour en Grèce

En Grèce, c'est dès votre arrivée dans votre hébergement que le montant de la taxe vous sera réclamé, et non lors de votre départ. Prévoyez 0,50 € par personne pour tout séjour en appartement ou à l'hôtel jusqu'à 2 étoiles, 1,50 € dans un 3 étoiles, 3 € dans un 4 étoiles et 4 € dans les 5 étoiles.

Les taxes de séjour en Hongrie

Appliquée dans tout le pays, la taxe de séjour hongroise oscille entre 1,10 € et 1,40 € par personne et par jour. Un montant tout à fait raisonnable, lorsqu'on songe aux splendeurs qu'il est notamment possible d'admirer à Budapest.

Les taxes de séjour en Italie

Tassa di soggiorno. C'est sous ce bien joli nom que se cachent les taxes touristiques italiennes. Variant en fonction de la ville et du nombre d'étoiles de votre hôtel, elles s'élèvent de 3 € à 7 € par personne et par jour, jusqu'à 10 jours. Les enfants de moins de 10 ans n'y sont pas soumis.

Les taxes de séjour aux Pays-Bas

Au pays des tulipes, c'est la Toeristenbelasting qui permet d'entretenir le patrimoine historique et culturel. Appliquée par personne et par nuit dans les 421 municipalités du pays, son montant varie en fonction du niveau et du type d'hébergement. Dans les hauts lieux touristiques comme Amsterdam, une taxe urbaine de 5,5 % vous sera en outre imposée.

Les taxes de séjour au Portugal

Algarve.jpg?1561446891

Algarve, Portugal

En vigueur à Lisbonne depuis janvier 2016, la taxe touristique portugaise s'élève à 1 € par personne et par nuitée. Elle s'applique exclusivement aux personnes de plus de 13 ans et durant les 7 premiers jours au sein de l'hébergement. En mars dernier, Porto a également opté pour une taxe qui se monte à 2 € par personne et par nuit. La question est actuellement débattue en Algarve également.

Les taxes de séjour en Roumanie

La Taxa Hoteliera Locala s'applique à tous les voyageurs majeurs et représente, après standardisation, 1 % du montant total de l'hébergement. Toutefois, si le logement se situe dans un complexe touristique, elle est exclusivement comptabilisée pour la première nuitée.

Les taxes de séjour en Slovénie

En fonction de l'endroit et du standing de l'hôtel où vous séjournez en Slovénie, la taxe de séjour se situe entre 0,60 € et 2,50 € par personne et par nuitée. De manière générale, les enfants de moins de 7 ans ne paient pas et, au-delà de cette limite d'âge, le montant est réduit de moitié jusqu'à 18 ans.

Les taxes de séjour en Suisse

En Suisse, ce sont les montants additionnés de la Beherbergungsabgabe et de la Kurtaxe qui sont perçus auprès des voyageurs. Laissés à la discrétion de chaque Canton, ils représentent en général la somme de 2,50 CHF, soit environ 2,7 €.

Nous voilà au terme de ce petit tour d'horizon des taxes de séjour en Europe. Soucieuse que ce voyage soit aussi dépaysant qu'agréable, Expedia vous livre de précieux conseils sur son blog. Vous découvrirez ainsi comment choisir le bon aéroport pour faire escale et tant d'autres choses encore ! Offrez-vous donc ce moment d'évasion en toute sérénité et revenez riche de découvertes et de moments partagés.

[1] * Les montants des taxes renseignés ici sont valables dès le mois de juin 2019 et sont sujets à modification. Pour plus de précisions, consultez le site : https://www.etoa.org.