Délectez-vous des parfums puissants et corsés des délices de l'île de beauté.

Guidé par un seul mot, le plaisir, vous parcourez les recoins cachés du joyau de la Méditerranée, entre criques désertes et montagnes rocailleuses. Des vignobles des Agriates aux fromageries de Corte en passant par les spots de pêche du Sud, le circuit vous promet de splendides découvertes.

Bastia et sa région, berceau du vin et de la bière corses

Liqueur à l'anis ou bière à la châtaigne ?

Attablez-vous à la terrasse ensoleillée d'un restaurant du front de mer de la capitale de Haute-Corse (Bastia), et laissez votre regard s'échapper vers les coques colorées des bateaux. Par beau temps, on peut apercevoir les contours iridescents de l'île d'Elbe.

Le Cap corse, une liqueur acidulée à base d'oranges confites, de plantes aromatiques et de quinquina (arbuste exotique), offre une belle entrée en matière dans l'univers gastronomique corse. Continuez avec des storzapretti (boulettes de blettes et fromage de brebis), la succulente spécialité bastiaise.

Après une petite sieste, la visite de la brasserie Pietra est un incontournable de votre séjour culinaire sur l'île. On y fabrique les seules bières de la région. Comparez la Serena, une blonde citronnée et légère, à la Pietra, une brune forte et intense.

L'abus d'alcool est dangeureux pour la santé, à consommer avec modération.

Entre les vignes et les oliviers...

Depuis le golfe de Saint-Florent, immergez-vous dans les Agriates. Les terres agraires au sol argilo-schisteux réunissent des dizaines d'exploitations agricoles et viticoles.

Niché au creux des montagnes de la Serra, le village d'Oletta est aussi un site de production d'huile d'olive extra vierge, de farine de châtaigne, de mele di Corsica (miel d'origine contrôlée), et du fameux vin d'Appellation d'Origine Contrôlée de Patrimonio.

Vignes dans les Agriates

Le centre de l'île, au cœur des traditions

Des cèpes de Balagne au brocciu (fromage de brebis) de Corte

La région de Balagne s'étend entre l'Île-Rousse et Calvi, sur la côte nord-ouest de l'île. Enfoncez-vous dans les collines vallonnées et les forêts de pins et sortez votre panier à champignons. Avec leur saveur délicate et parfumée, les cèpes et les bolets garnissent à merveille un rôti de chevreau au romarin.

Continuez votre chemin vers la majestueuse ville de Corte, accrochée au flanc du Monte Rotondo qui s'élève à plus de 2 600 mètres d'altitude. C'est le moment d'acheter du brocciu, un fromage de brebis blanc et onctueux que l'on retrouve dans presque toutes les préparations corses, salées ou sucrées.

Brocciu corse.jpg
Brocciu

### Les rubans de figatelli (saucisses) du marché d'Ajaccio

Foulez les pavés de la capitale corse à la recherche de ses trésors : statue de Napoléon, Tour génoise, Grand Hôtel... sans oublier son fourmillant marché. Les exclamations enjouées fusent et les rires éclatent tandis que vous humez les charcuteries corses qui se balancent au-dessus des étals. Entre le prisuttu (jambon sec) et les figatelli (longues saucisses de foie de porc grillées), difficile de faire un choix...

La Corse du sud, ses recettes fermières et la pêche

Croquez dans les spécialités sartenaises...

Quittez le littoral pour Sartène, perdue dans le Monte Rosso à une quinzaine de kilomètres de Propriano. Ses lacs, ses montagnes et ses rivières font d'elle " la plus corse des villes corses ", comme l'annonce fièrement le panneau signalétique à l'entrée du village.

Pénétrez dans une ferme-auberge de la campagne environnante. Les hôtes vous accueillent avec bonne humeur et vous préparent un succulent plat de tripettes à la sartenaise, assaisonnées de vin blanc, de clous de girofle et de marjolaine corse. Un verre de muscat du Cap corse est gentiment servi avec, et la part de fiadone (tarte au brocciu et au citron) ne se refuse pas.

... et pêchez des poissons de roche à Bonifacio

L'escapade gourmande se poursuit à Bonifacio, qui surplombe allègrement la Méditerranée du haut de ses impressionnantes falaises de calcaire. Régalez-vous de pastasciutta (pâtes aux langoustes) puis prenez le bateau jusqu'à Porto-Vecchio. Un après-midi de pêche agrémente votre escarcelle de congres, de rougets, de mérous et de rascasses. De quoi vous préparer une divine aziminu (bouillabaisse corse) ! Ajoutez-y du thym, du laurier et du piment puis laissez mijoter la potion en regardant le soleil se coucher sur l'horizon rougeoyant...

La châtaigne, produit identitaire corse

Les châtaigneraies corses les plus productives se trouvent dans la région de Castagniccia (au nord-ouest de l'île). Récoltées à l'automne, les châtaignes se retrouvent dans la préparation de nombreuses spécialités : sauté de porc à la Pietra, gnocchis, canistrelli (biscuits), fiadone (gâteau), etc.

Imposée par le peuple génois pour lutter contre la famine, la châtaigne est entrée dans les mœurs des Corses et on la sert (sous toutes ses formes) tout au long de l'année.

La Corse sous la plume de Sabine Cassel-Lanfranchi

Paru en 2003, La cuisine corse de mère en fille regroupe 120 recettes qui fleurent bon le terroir et que l'auteur a héritées de sa mère et de sa grand-mère. Un livre qui rend hommage aux traditions culinaires corses, comme une ode aux saveurs de l'enfance.

La Corse en bref

Quand y aller ?

Les étés sont chauds et secs, avec des températures avoisinant les 25-30°C. Préférez le printemps ou l'automne pour éviter les hordes de touristes. Les hivers sont doux sur le littoral, mais rigoureux dans les terres.

Comment se déplacer ?

En voiture : meilleur moyen pour découvrir l'île (routes souvent étroites et sinueuses). Vous pouvrez par exemple louer une voiture à Bastia.

En train : liaisons entre Bastia, Ajaccio, Calvi et Corte

En bus : de nombreuses lignes forment un réseau assez dense.

Avion : l'île abrite 4 aéroports (à Ajaccio, à Bastia, à Calvi et à Figari)

Où dormir ?

Votre périple gastronomique vous amène à hôtel à Bastia, où vous trouverez de nombreux hôtels disponibles, tout comme à hôtel à Ajaccio. Dans les zones plus reculées, privilégiez les gîtes ruraux, ou les chambres d'hôtes pour les étapes plus courtes.

Vous pouvez également opter pour la location de maison ou d'appartement en Corse.

Où manger ?

Le Piano chez Toinou : Les Candilleli, Porticcio

Auberge San Ghjuvani : Route de Baracci, Propriano

A Nepita : 4 rue San Lazaro, Ajaccio

Grazie Mille : 1 rue du marché, Bastia

" Au parfum de son maquis, de loin, les yeux fermés je reconnaîtrai la Corse "

Né le 15 août 1769 à Ajaccio dans une famille de la petite noblesse corse, Louis Napoléon Bonaparte se montre dès son plus jeune âge farouche, secret, et terriblement ambitieux. D'abord soldat, il devient capitaine, général, consul et enfin empereur le 18 mai 1804. Son génie politique et administratif lui vaut les hommages appuyés des hommes de son siècle, et des suivants ! Exilé sur l'île de Sainte-Hélène, Napoléon Ier meurt en 1821 à l'âge de 51 ans.

3 événements incontournables

Avril : Art'è Gustu, festival du goût à Aléria : ateliers, conférences, dégustations...

Juin : Pique-nique chez le Vigneron Indépendant, les domaines viticoles de l'île proposent des dégustations gratuites

Octobre : Semaine du goût, marchés et ateliers culinaires autour des produits du terroir