Figurant parmi les plus vastes ensembles Renaissance d'Europe, le Vieux-Lyon se découvre en flânant dans ses trois quartiers : Saint-Georges au sud, Saint-Jean au centre et Saint-Paul au nord. Le premier était jadis celui des artisans, tandis que les deux autres hébergeaient respectivement le haut clergé et l'aristocratie, d'une part, et la haute bourgeoisie, d'autre part.

Principalement piétonnier, le Vieux-Lyon vous invite à fouler ses pavés, à admirer ses somptueuses demeures mirant leur reflet ocré dans la Saône ou encore à vous prélasser sur les agréables terrasses de ses cafés et restaurants. Réservez donc une chambre d'hôtel à Lyon et feuilletez ce grand livre d'histoire à ciel ouvert qu'est ce fabuleux quartier de 24 hectares, inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO. Voici d'ailleurs 10 endroits à voir absolument dans le vieux Lyon !

1. L'église Saint-Georges

1280px-Eglise_St.-Georges_et_quais_de_Sao%CC%82ne_Lyon.jpg?1574591627

Église Saint-Georges et quais de Saône - Crédit photo : Phinou sous licence CC BY-SA 3.0

Posée depuis 1884 sur le quai Fulchiron, dans le 5e arrondissement de Lyon, le sanctuaire Saint-Georges est un sublime édifice de style néogothique construit par l'architecte Pierre Bossan. Assistez à la messe en latin et appréciez la beauté du grand orgue de Joseph Merklin, véritable joyau du patrimoine lyonnais. Aujourd'hui muets, ses 48 tuyaux continuent malgré tout d'impressionner par leur envergure et la finesse de la dentelle de bois sculpté qui leur sert d'écrin.

2. La cathédrale Saint-Jean

Toujours dans le cœur médiéval et Renaissance de Lyon, la primatiale Saint-Jean-Baptiste-et-Saint-Étienne en est l'un des fleurons incontestables. Construite entre 1175 et 1480, la cathédrale est un lieu de culte et de prière, mais aussi un site touristique très prisé en raison des animations qu'elle accueille lors de la fête des Lumières et de son horloge astronomique du XIVe siècle, en cours de rénovation.

3. La maison du Chamarier

Également appelée hôtel d'Estaing, la maison du Chamarier est une illustre demeure de style gothique, établie dans la rue Saint-Jean et construite au XVe siècle. Elle a hébergé le chamarier, l'intendant des finances de l'évêque de la cathédrale voisine, mais aussi la marquise de Sévigné en 1672 et 1673.

4. La Tour Rose

La_Tour_Rose_-1.jpg?1574591877

Crédit photo : Gonedelyon sous licence CC BY-SA 3.0

Connue aussi sous le nom de maison du Crible, la Tour Rose figure au rang des emblèmes du Vieux-Lyon. Vous la trouverez rue du Bœuf ou au détour d'une traboule, car ce sublime édifice n'en manque pas. D'apparence assez classique, la bâtisse dissimule son célèbre escalier-belvédère circulaire, paré de crépis rose, dont les baies en plein centre donnent sur de superbes jardins. Parmi ses illustres résidents, citons Henri IV qui y séjourna à l'occasion de son mariage avec Marie de Médicis.

5. Les traboules

Petits passages, presque secrets, traversant des cours d'immeubles et reliant une rue à une autre, les traboules sont l'âme du Vieux-Lyon. La ville en compte pas moins de 230, dont les principales sont à découvrir au gré de cinq parcours. Si certaines sont fermées au public, certains Lyonnais ne rechigneront pas à vous ouvrir leur porte : une bonne occasion de faire connaissance avec l'habitant et d'apprendre, au passage, le parlé typiquement lyonnais.

6. Les musées Gadagne

Ensemble muséal établi dans l'hôtel des Pierrevive, datant du XVIe siècle, les musées Gadagne vous invitent à percer les secrets d'histoire de Lyon ou à vous intéresser aux arts de la marionnette. Récemment rénovées et agrandies, leurs salles d'exposition vous feront découvrir des trésors comme les clés de la ville de Lyon, des gravures, des documents d'époque, mais aussi une superbe collection de pantins.

7. Le musée Miniature et Cinéma

Réunissant les deux passions de Dan Ohlmann, son fondateur, ce musée vous fera découvrir la magie des effets spéciaux au cinéma et l'art de la miniature. Unique en Europe, il vous dévoilera tous les trucages des studios et vous surprendra par sa bonne centaine de scènes infiniment petites. Une visite insolite dont vous vous souviendrez longtemps !

8. Le funiculaire de Fourvière

Lyon_05_-_Funiculaire_Fourvie%CC%80re.jpg?1574592088

Crédit photo : © Xavier Caré sous licence CC BY-SA 4.0

Surnommés affectueusement " ficelles ", les funiculaires de Lyon vous permettront d'épargner vos jambes pour gravir les collines de la ville. Grimpez dans l'un de deux petits wagons au plancher en pente, trouvez une place parmi les nombreux élèves du Conservatoire et montez jusqu'à la basilique de Fourvière pour admirer un sublime panorama sur la Saône, Croix-Rousse et les Monts d'Or, après un détour par le joli cimetière de Loyasse.

9. L'église Saint-Paul

Figurant parmi les plus anciennes de la ville, l'église Saint-Paul fut érigée vers 549 par l'évêque de Lyon. L'édifice a bien entendu évolué au fil des siècles, subissant parfois les lourdes conséquences des affrontements qui ont rythmé l'histoire. Aujourd'hui classée monument historique, l'église Saint-Paul ravira les férus d'architecture par sa voûte à clef pendante, ses seize chapelles, son clocher et son carillon, mais aussi ses vitraux, ses sculptures et sa flèche en pierre culminant à 24 mètres.

10. Le Temple du Change

Ancien établissement de Bourse, le Temple du Change est une église protestante réformée construite en 1653. Subtil mélange des styles néo-classique et baroque, l'édifice témoigne encore aujourd'hui de l'importance de Lyon en matière de commerce et de finances, dès le XVe siècle.

Voilà qui couvre déjà une part importante du volet culturel que Lyon a à vous proposer. Si vous avez envie de prendre une bonne bouffée d'air frais et de reposer vos méninges, bien sollicitées par vos différentes visites, mettez le cap sur les parcs lyonnais. Disséminées à travers la ville, ces oasis de verdure sont des endroits parfaits pour faire une sieste, un pique-nique, un jogging, bouquiner... Comme il vous plaira ! Et si vos pérégrinations vous ont ouvert l'appétit, c'est qu'il est temps de goûter aux spécialités culinaires de la capitale de la gastronomie ! Attablez-vous dans un authentique bouchon lyonnais, commandez un sabodet aux lentilles et terminez par une note sucrée, avec des coussins ou les irrésistibles pralines rouges, par exemple. Après tout, on n'a que le bien qu'on se fait !