Athènes, ville mythique et berceau de la civilisation occidentale, lève le voile sur ses plus beaux secrets le temps d'un week-end.

Partez pour Athènes et profitez du meilleur de la culture hellénique, quel que soit votre budget ! Au hasard des ruelles, sur l'Acropole comme sur les splendides îles grecques, plongez au cœur de la douceur de vivre locale le temps d'un séjour enchanteur...

JOUR 1

L'incontournable Acropole

Si l'Acropole est l'emblème d'Athènes, voire de la Grèce tout entière, ce n'est pas sans raison ! Ses nombreux monuments antiques vous ramènent aux origines de notre civilisation. Munissez-vous d'eau et de bonnes chaussures, et profitez de la douceur matinale pour parcourir ce site de référence.

Sur place, le Parthénon - aux proportions fascinantes - ne laisse personne de marbre. Admirez le temple dédié à Athéna Nikè, protectrice de l'Attique, ou encore celui de Zeus olympien, aussi appelé Olympieion. Perle de l'Acropole, l'impressionnant Théâtre de Dionysos fut le premier théâtre de l'Antiquité.

De Pláka à Monastiraki

Au pied de l'Acropole, amusez-vous à vous perdre dans les ruelles pleines de charme du quartier historique de Pláka. Pénétrez dans une taverne et commandez un souvlaki, la version grecque du fast-food ! Poussez la porte du restaurant Kostas. Pain pita, yaourt, viande grillée vous sont servis pour quelques euros seulement.

Poursuivez votre visite par le marché central de la ville. Les épices, les poissons et les olives vous enivrent. Laissez vos pas vous guider vers le quartier populaire de Monastiráki. Scrutez les étals du traditionnel marché aux puces à la recherche de bonnes affaires. Marchandez pour ramener un souvenir à prix négocié !

_ATH6986.jpg
Marché de Monastiráki. Photo par Tourism Media

L'après-midi sur les hauteurs d'Athènes

Dans l'après-midi, éloignez-vous du tohu-bohu urbain et grimpez à l'Aréopage aussi nommé la "colline d'Arès", le dieu de la guerre. Situé à l'ouest de l'Acropole, ce rocher vous offre une vue imprenable sur l'Agora et sur la place Omónia.

Un autre promontoire vous appelle : la colline Lycabette, le point le plus haut de la ville. Authentique, mais aussi économique, cette ascension se fait... à pied ! Le meilleur moyen de prendre votre temps tout en profitant de la vue. Votre repère : l'église Saint-Georges qui culmine à 277 mètres. Une fois là-haut, impossible de ne pas être ébahi : toute la ville s'étend devant vous. Une découverte sublimée au coucher du soleil...

JOUR 2

Escapade insulaire à Égine

Attaquez la journée de bon matin et rendez-vous au port du Pirée pour prendre le ferry pour Égine. Cette île du golfe Saronique doit son nom à une nymphe aimée du père de tous les dieux, Zeus. Pins, petit port de pêche, villages adorables : Égine est un petit paradis à moins d'une heure d'Athènes. Le meilleur moyen de la découvrir est de louer un scooter.

Votre escapade est rapidement marquée par l'imposant monastère orthodoxe Aghios Nektarios. Un peu plus loin, faites une pause devant le temple d'Aphaïa. Ses frontons autrefois dédiés à la guerre de Troie, font face à la mer Égée. Admirez et profitez de l'instant : c'est aussi ça, la Grèce !

Continuez votre tour de l'île jusqu'au joli village d'Agia Marina. L'endroit idéal pour déjeuner en terrasse. La taverne Achillion vous régale de mets délicieux à petits prix. Réveillez vos papilles avec du tzatziki, sauce à base de yaourt, du tarama, des aubergines ou encore du poisson grillé...

agina_Hafenblick.jpg
Egine. [Photo](https://commons.wikimedia.org/wiki/File:%C3%84gina_Hafenblick.jpg) sous licence Public Domain sous licence Public Domain)

Pistaches croquantes et soirée à Athènes

De retour à Égine, prolongez l'instant en flânant dans ses jolies ruelles à la recherche de...pistaches ! Celles de l'île sont très réputées. Admirez une dernière fois le petit port : retour à Athènes imminent...

Dans la capitale, filez place Syntagma ou place de la Constitution. En ce lieu très populaire se trouvent le Parlement grec et la tombe du Soldat inconnu. Ne manquez pas l'impressionnante relève de la garde qui a lieu toutes les heures : une véritable attraction !

En soirée, le quartier de Psirri prend des airs de fête. Impossible de quitter la Grèce sans avoir goûté à l'ouzo, un alcool anisé grec. Animé, bien situé et pas cher, le bar Arodou est le cadre idéal pour votre initiation à l'art de l'apéritif grec et pour votre dernière soirée dans la cité antique. À bientôt Athènes !

Le souvlaki, fast-food à la grecque

Notre image de la nourriture grecque se résume souvent aux " kebabs ". Or, la nourriture sur le pouce pour les Grecs, c'est avant tout le souvlaki. Il s'agit d'un plat à base de légumes et de viande grillée servie sous forme de brochettes, dans une assiette ou dans un pain pita. Par extension, le mot souvlaki désigne très souvent le sandwich lui-même. Une option de restauration locale, saine et économique !

Athènes sous l'œil de Jules Dassin

Réalisé par Jules Dassin, Jamais le dimanche est une sorte de Pretty Woman à la grecque. Sorti en 1960, ce film raconte l'histoire d'Ilya, une jeune prostituée athénienne, et d'Homer, touriste philosophe en vacances dans la capitale grecque. Interprétés par Mélina Mercouri et Jules Dassin, les deux personnages principaux nous font découvrir la ville au fil de leurs balades et de leurs rencontres : le Pirée, l'Acropole... Dans le film, on assiste par exemple au célèbre Festival de tragédies grecques organisé tous les ans à Athènes.

Athènes en bref

Quand y aller ?

L'été est une période à éviter pour visiter Athènes, car la température très élevée rend les balades difficiles. Préférez le début de l'automne ou même carrément le doux hiver grec si vous aspirez à plus de calme.

Comment se déplacer ?

À pied : un moyen économique et adapté au centre-ville d'Athènes.

En ferry : pour vous rendre sur les îles, les billets s'achètent en ligne ou directement au port du Pirée. Aller/retour Athènes-Égine : environ 15 €*

En scooter : sur les îles ; location par jour : entre 15 € et 20 €*

Où dormir ?

Les hôtels les plus abordables se trouvent essentiellement dans les quartiers de Monastiráki et d'Omonia. Cependant, vous pouvez aussi trouver de petits hôtels familiaux et bon marché dans le quartier de Pláka, le plus proche de l'Acropole.

Où manger ?

Kostas : 5 Pentelis, Pláka

Achillion : Agia Marina, Egine

Arodou : 22 Miaouli, Psirri

Neoklassiko : 20 Karagiorgi Serbia & Leka, Monastiraki

*Les prix sont donnés à titre indicatif et peuvent varier.

" L'âme se façonne aux habitudes et l'on pense comme l'on vit "

Démosthène, homme d'État athénien du IIIe siècle av. J.-C,. fut l'un des plus grands orateurs de son époque, tout en étant bègue. Il commence sa carrière publique en tant que logographe, c'est-à-dire en écrivant des plaidoyers pour le compte de particuliers. Très tôt, Démosthène s'est opposé à Philippe II de Macédoine et a tenté de faire également réagir ses concitoyens grâce à une grande maîtrise de l'art rhétorique.

5 événements incontournables

Juin-août : Festival d'Épidaure ; festival de tragédies grecques

Septembre : Journées du Patrimoine ; le 3e week-end du mois, de nombreux monuments et musées ouvrent exceptionnellement leurs portes au public.

Septembre : Fête de la pistache à Égine

Octobre : Jour du Ochi ("Non") le 28 ; commémoration du refus du général grec Ioannis Metaxas de laisser Mussolini traverser la Grèce pour se rentre en Russie en 1940.

Décembre : Fête de Saint-Nicolas ; spécialement fêté dans les îles car il est le protecteur des marins.