Partez découvrir les plantes rares et les animaux majestueux du Panama...

Situé entre 2 océans et les 2 Amérique, le Panama jouit d'une faune et d'une flore d'une grande richesse. Sur ses terres comme au large de ses côtes, la vie sauvage déploie ses nombreux atours et parade comme pour mieux vous séduire...

Beauté sauvage au cœur des terres panaméennes

Aux abords du canal de Panama, le parc Soberania et ses oiseaux

Après avoir posé vos bagages à Panama City, partez aussitôt à la rencontre de la faune et de la flore panaméenne dans le parc national de Soberania. Situé à 25 minutes de route de la capitale, ce parc et sa belle forêt humide sont célèbres pour leurs nombreuses espèces d'oiseaux : plus de 500, dont certaines assez rares comme le pic superbe ou le toucanet à oreilles d'or.

Ouvrez l'œil ! Vous vous pouvez aussi croiser en ces terres préservées, une centaine de mammifères, dont de nombreux primates. Le parc est, de plus, connu pour être le lieu de passage de l'historique Camino de las cruces, chemin autrefois utilisé pour le transit de l'or par les Espagnols.

Pteroglossus-torquatus Mdf CC BY-SA 3.0.jpg
Parc national Darien - Crédit [photo](https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/6/6d/Pteroglossus-torquatus-001.jpg/800px-Pteroglossus-torquatus-001.jpg) : [Mdf](https://commons.wikimedia.org/wiki/User:Mdf "User:Mdf") sous licence [CC BY-SA 3.0](https://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/deed.en) sous licence CC BY-SA 3.0)

Dans la jungle du parc Darien

Il faut vous éloigner de la capitale et prendre la direction de la frontière colombienne pour découvrir un parc encore plus sauvage et plus vaste : le parc national Darien. Il a été déclaré patrimoine de l'humanité et réserve de biosphère par l'UNESCO.

Dans cette jungle tropicale vivent de nombreux animaux, mais également des tribus indiennes qui ont pu préserver leur habitat. Il est recommandé de se faire accompagner pour explorer ce parc, plus difficile d'accès que ses voisins. D'autant que des jaguars, des capybaras ou encore des reptiles s'y promènent tranquillement en liberté ! Côté ciel, vous pouvez tenter de repérer ici des harpies féroces, aigles forestiers emblématiques du Panama. À vos jumelles !

N'hésitez pas et laissez-vous guider en bateau sur le fleuve, pour profiter pleinement de ce paysage sauvage...

La côte pacifique et les parcs marins du golfe de Chiriqui

L'île préservée de Coiba et ses richesses

Mince bande de terre entre 2 océans, le Panama est célèbre pour la richesse de sa faune, mais aussi de sa flore aquatique.

Au large de la côte pacifique, s'égrènent ainsi plusieurs parcs marins. Parmi eux, le parc national de Coiba englobe l'île volcanique du même nom. Cette ancienne colonie pénitentiaire, aujourd'hui abandonnée, accueille nombre d'espèces endémiques dans sa forêt tropicale presque intacte.

Pour partir explorer ces îlets, vous avez le choix entre différents chemins. Votre seule préoccupation : lever les yeux pour apercevoir ses oiseaux rares, tels que la colombe du Panama, l'épervier bicolore ou encore des colonies d'Aras. Un spectacle haut en couleur en perspective !

Vous êtes plutôt terre ? Alors, gagnez l'île de Coiba qui attire, elle, les tortues ! Pas moins de 3 espèces viennent y pondre leurs œufs, entre avril et septembre.

Après avoir sillonné les terres, complétez votre visite par une session snorkeling : activité parfaite pour admirer la richesse des fonds marins panaméens... Une beauté à couper le souffle, attention !

Strawberry_poison_frog Marshal Hedin CC BY 2.0.jpg
Grenouille des fraises - Crédit photo : Marshal Hedin sous licence CC BY 2.0

Dans les eaux du golfe de Chiriqui

Non loin de là, le parc national marin du golfe de Chiriqui recèle lui aussi des merveilles : il protège près de 150 km2 d'écosystème. Vous pouvez y apercevoir notamment des baleines à bosse entre août et septembre, de grands requins-marteaux, des dauphins ainsi que plusieurs espèces de tortues marines.

Le parc est également célèbre pour ses récifs et sa superbe mangrove, que vous pouvez admirer au plus près, lors d'un tour de bateau dans les îles du golfe !

Du côté de l'Atlantique, le parc d'Isla Bastimentos

La côte atlantique du Panama n'est pas en reste en matière de trésors naturels. Près de la frontière avec le Costa Rica, l'archipel de Bocas del Toro abrite le magnifique parc national Isla Bastimentos situé dans la mer des Caraïbes.

Ses eaux calmes et limpides vous permettent d'admirer à loisir ses magnifiques mangroves et ses récifs coralliens. Ses plages de sable blanc attirent elles aussi les tortues marines en quête d'un lieu de ponte.

Enfin, c'est aussi sur ces terres qu'ont élu domicile des singes titi, des paresseux nains et surtout, la célèbre grenouille des fraises ou Red Frog qui donne son nom à l'une des plages locales. Voilà un nouveau petit paradis de vie sauvage à observer sur terre et dans l'eau...

Le saviez-vous ?

Jusqu'aux dans la capitale, la faune et la flore ont droit de cité au Panama. Ainsi, le parc naturel métropolitain est le seul parc naturel d'Amérique centrale situé dans les limites d'une ville, à Panama City. C'est également l'une des rares forêts sèches de la côte Pacifique. Vous pouvez y admirer 284 espèces d'arbres, 45 espèces de mammifères et 254 sortes d'oiseaux. Et tout cela, à seulement 15 de minutes de route du centre-ville !

Le BioMuseo de Panama City

Nouvelle attraction de Panama City, le BioMuseo ou Musée de la biodiversité a ouvert ses portes en 2014. L'établissement fait toute la lumière sur l'histoire naturelle du Panama : un détour indispensable pour les amateurs de nature et de vie sauvage ! Le bâtiment, haut en couleur, est par ailleurs un bijou d'architecture qui s'intègre parfaitement dans son décor naturel. Il a été conçu par le Canadien Frank Gehry, également architecte du musée Guggenheim à Bilbao...

Panama en mode nature et en bref

Quand y aller ?

Pour espérer apercevoir baleines et tortues venues se reproduire, privilégiez un séjour entre avril et septembre.

Profitez des offres Expedia sur votre séjour au Panama.

Comment se déplacer ?

En avion et en bateau pour accéder aux parcs naturels du Panama, puis à pied une fois sur place.

Où dormir ?

En réservant votre hôtel au Panama, vous pourrez, par exemple, choisir entre un hôtel à Panama City pour son côté central et un hôtel de Bocas del Toro au bord de la côte atlantique

Où manger ?

Nonna María : calle 47 de la Contraloria de la Republica, Panama City
Réputé pour ses plats généreux, environ 20 €*

Maito : calle 50 y avenida Cincuentenario, Coco Del Mar, Panama City
Une cuisine qui rend hommage aux origines métissées du Panama, environ 20 €*

Las Clementinas : calle 11 & Avenida B, Casco Viejo, Panama City
Restaurant de cuisine fusion contemporaine, dans un beau jardin, à partir de 15 €*

El ultimo Refugio : avenida Sur, Isla Colon, Bocas del Toro
Poissons et fruits de mer frais, vue sur le port, environ 15 €*

* Les prix sont donnés à titre indicatif et peuvent varier.

Le Panama et l'Amérique centrale vus par Cécile Chabot

Dans son recueil de Nouvelles d'Amérique centrale (2013), la globetrotteuse Cécile Chabot nous emmène avec elle, depuis le Mexique jusqu'au Panama. Ce récit de voyage au cœur des paysages et des cultures nous plonge dans la complexité de ces pays. Au Panama, le récit porte notamment sur le village indigène de Mogué, dans la région du Darién, dernière étape avant l'Amérique du Sud au cœur de la nature sauvage du Panama.

4 événements incontournables pour célébrer la nature à Panama

Janvier : Feria de las Flores y del Café, à Boquete ; la nature en fête !

Mai : Festival de las Tortugas Marinas, à Armila ; focus sur la protection des tortues marines

Août : Festival de la Rana Dorada, dans la vallée de Anton ; coup de projecteur sur cette grenouille en danger d'extinction

Septembre : Feria del Mar, à Bocas del Toro ; la mer a aussi ses splendeurs naturelles...