Partez à la découverte de l'histoire et des traditions de la plus catalane des villes françaises à travers cinq visites incontournables.

Vous souhaitez planifier votre séjour ? Consultez notre sélection d'hôtels à Perpignan ainsi que nos offres de location de voiture à Perpignan.

Admirer le palais des Rois de Majorque

Le palais des Rois de Majorque est un palais-forteresse unique en France. Il est remarquable pour son architecture gothique et son emplacement, sur une colline qui surplombe la plaine du Roussillon. En prime, ses jardins accueillent souvent des manifestations artistiques.
Crédit photo : Jean-Pierre Dalbéra sous licence CC BY 2.0

Prendre un café à la Loge de Mer

Construit au Moyen-âge, le bâtiment gothique de la Loge de Mer abritait à l'origine le pouvoir administratif et juridique et la bourse de commerce. Désormais, un café y est installé, avec une petite terrasse, parfaite pour profiter des beaux jours.
Crédit photo : Jacques Le Letty sous licence CC BY-SA 4.0

Écouter un concert au Campo Santo

Avec la Cathédrale Saint-Jean-Baptiste de Perpignan, le Campo Santo forme un ensemble religieux et historique incontournable. L'ancien cloître funéraire est dorénavant reconverti en lieu de concert en plein air pendant l'été. De quoi faire vibrer à nouveau ses vieilles pierres...
Crédit photo : Perpignan Tourisme sous licence CC BY-SA 4.0

Visiter la Casa Pairal

Le Castillet, avec son style mauresque, est sans conteste l'emblème de Perpignan. D'abord porte de la Ville, puis prison, il abrite aujourd'hui le Musée Catalan des Arts et Traditions Populaires, ou Casa Pairal.
Crédit photo : Jean-Pierre Dalbéra sous licence CC BY 2.0

S'immerger dans les traditions catalanes

Tout au long de l'année, plusieurs fêtes traditionnelles rythment la vie de Perpignan. La procession de la Sanch anime la Semaine Sainte et la Fête de Saint-Jordi, patron de la Catalogne, embellit le mois d'avril. En été, profitez des festivités des Feux de la Saint-Jean en juin et des danses de la Sardane de juillet à août.
Crédit photo : Andreas Kambanis sous licence CC BY 2.0