À vous les flâneries littéraires aux portes de l'Afrique...

Son nom suffit à évoquer les mythes littéraires qui ont pris corps dans ses cafés, dans ses ruelles et dans les souks populaires de sa Médina. Le vent de la folie créatrice, qui s'est abattu pendant plus d'un siècle sur la cité tangéroise vous invite à revivre les souvenirs de la littérature mondiale lors d'un séjour résolument " romanesque ".

Des cafés mythiques...

Non, les cafés mythiques ne sont pas tous à Vienne, Paris ou Venise. La dame tangéroise possède aussi son lot de cafés où l'histoire des artistes et des écrivains se lit en filigrane.

Le Café Hafa

S'il est un café mythique au Maroc, il s'agit bien du café Hafa. Fondé en 1921 sur le flanc d'une falaise dominant la baie de Tanger, il prêta ses bancs à de grandes scènes d'anthologies littéraires. William Burroughs, Allen Ginsberg, Paul Bowles et Jack Kerouac y avaient leurs habitudes (pour ne citer qu'eux). Un verre de thé à la menthe dans la main, vous vous laissez aller à la contemplation des noces de l'Atlantique et de la Méditerranée qui se donnent ici en spectacle... Saisissez la lumière sur le vif et laissez fuser l'inspiration !

Le Café de Paris

Le Café de Paris, à l'aura immuable, connut son heure de gloire lorsque le tout-Tanger de l'art et de la littérature venait y refaire le monde, auréolé de nuages de fumées et de vapeur d'alcool. La décoration vieillissante, les murs décrépis et les costumes des barmans sans âge vous propulsent illico au début des années 1930.

café hafa.jpg
Café Hafa - Photo par Alessandro sous licence CC BY 2.0

Autour de la médina...

Quoi de mieux qu'une balade en dilettante autour des ruelles de la médina (la vieille ville) pour saisir l'âme poétique de Tanger. Ces quelques mots de Paul Bowles sur sa muse, " Tanger, la blanche " accompagnent vos pas : " j'avais toujours su qu'un jour de ma vie, j'entrerai dans un lieu qui me donnerait à la fois la sagesse et l'extase ".

Le Grand Socco

La place du 9 avril, connue sous le nom de Grand Socco, fut une source d'inspiration intarissable pour Joseph Kessel qui lui consacra un livre éponyme. " J'ai beaucoup voyagé, mais mes pas avaient besoin d'un lieu pour m'y poser, écrire, je n'ai pas rêvé meilleure place que le Grand Soccopour y laisser une part de moi-même ", disait l'écrivain voyageur.

La Médina

Franchissez les portes de la Médina et engouffrez-vous dans ses allées labyrinthiques au charme désuet. Au gré des ruelles, des placettes et des étals d'épices, vous prenez le pouls de celle que Paul Bowles appelait " the dream city " (la ville du rêve).

La Kasbah

Point d'orgue de la promenade dans la Médina, la Kasbah de Tanger épouse une vue enchanteresse sur une baie au bleu chagallien, jadis immortalisée par un certain Matisse. L'ancienpalais du sultan est aujourd'hui un musée. Il renferme une riche collection de mosaïques romaines et de cartes anciennes.

La légation américaine

Le palais de la Légation américaine vous invite à jouer les diplomates. Cette ancienne demeure consulaire recèle, outre une collection de peintures et de mobilier, un espace consacré à l'écrivainPaul Bowles. L'auteur d'Un thé au Sahara résida à Tanger de longues années, jusqu'à sa mort en 1999.

Vue de la Kasbah de Tanger.jpg
Vue du détroit de Gibraltar depuis la Kasbah de Tanger

Dans la ville nouvelle...

Partez maintenant à la découverte de la ville nouvelle de Tanger, celle-là même que l'écrivainWilliam Burroughs qualifiait de " ville de liberté et de tous les possibles ".

La librairie des colonnes

Plantée au cœur du boulevard Pasteur, la librairie des colonnes défie un passé littéraire foisonnant et prolifique. Ici s'est écrite l'histoire du gratin littéraire et artistique de Tanger. Samuel Beckett, Amin Maalouf, Driss Chraïbi, Tahar Ben Jelloun, Paul Morand, Truman Capote s'y donnaient rendez-vous. Ce temple du savoir fut sauvé in extremis de la disparition grâce à l'intervention d'un certain Pierre Bergé. Peut-être aurez-vous la chance de croiser quelques figures de la littérature marocaine contemporaine à l'instar de Lotfi Akalay ?

L'hôtel El Minzeh

Le Minzeh est l'hôtel mythique de Tanger. Jean Genet y était à son aise. " Parce que j'aime voir ces élégants servir un sale chien comme moi... ", disait-il. Samuel Beckett et Tennessee Williams y avaient leurs chambres réservées en permanence. Ce palace digne des Mille et nuits peut également se targuer d'avoir hébergé Winston Churchill et les Rolling Stones. Excusez du peu !

Librairie Les Insolites

Elle se définit comme " un lieu de convergence artistique et culturelle à Tanger "... et elle l'est ! Créée en 2010, la librairie des Insolites est plus qu'une librairie. C'est un salon de thé, un lieu d'exposition et un espace de rencontres littéraires et artistiques en tout genre. Sa programmation éclectique lui a permis de s'imposer comme l'un des spots immanquables de la vie culturelle tangéroise. Allez y faire un tour !

Tanger sous la plume des écrivains

Si " Tanger, la blanche " inspira les écrivains, ceux-ci ne tardèrent pas à inspirer à Clémence Boulouque son opuscule intitulé Le goût de Tanger. L'ouvrage présente un recueil d'écrits d'auteurs qui ont marqué de leur empreinte littéraire la cité tangéroise. Citons notamment Alexandre Dumas, Roland Barthes, Tahar Ben Jelloun, Allen Ginsberg ou William Burroughs. Un voyage sur les traces des grandes figures de la littérature d'hier et d'aujourd'hui !

Tanger en bref

Quand y aller ?

Tanger, de par son ensoleillement exceptionnel, peut se visiter toute l'année. Les hivers sont cependant plutôt frais (8 °C à 20 °C).

Comment se déplacer ?

En avion : vols directs depuis les grandes villes européennes.

Profitez de nos offres de vols en allant sur cette page.

En taxis : omniprésents et bon marché, ils permettent de visiter Tanger à votre guise.

À pied : rien de mieux pour découvrir le centre et la Médina.

Où dormir ?

Optez pour un hôtel proche de la Médina et du Grand Socco pour rester au plus près des fantômes littéraires. Tanger distille aussi quelques belles adresses au calme, enfouies dans les collines du Cap Spartel.

Où manger ?

El Morocco Club : 1 rue Kachla, place du Tabor, Médina de Tanger

Art et gourmet : Place du Grand Socco, Tanger

La fabrique : 7 rue d'Angleterre, résidence Salima I, Tanger

Villa Joséphine : 231 route de Vieille Montagne, Sidi Masmoudi, Tanger.

" Je retourne par contre au café Hafa. C'est sur sa terrasse que je continue à rêver. Le temps a tout transformé sauf cet endroit. Secret et silencieux, le café Hafa est resté comme autrefois, magique. Génération après génération, c'est là que se retrouvent les joueurs d'échecs, les poètes, les écrivains, les artistes. Et, installés sur les vieilles nattes de paille, ils s'abandonnent encore aux douces illusions du Kif. "

En 1931, l'écrivain et voyageur américain Paul Bowles se rend à Tanger pour la première fois de sa vie. C'est en 1947 que l'auteur d'Un thé au Sahara s'installe dans le carrefour artistique qu'est la ville nord-marocaine pour y passer la plus grande partie de sa vie, jusqu'à sa mort en 1999.

4 évènements incontournables

Printemps : Festival national du film de Tanger.

Mai : Salon international de Tanger des livres et des arts, forum de rencontres artistiques

Septembre : Tanjazz, la musique jazz à l'honneur

Octobre : Festival du court-métrage méditerranéen de Tanger.