Parce que la gastronomie niçoise réunit le meilleur de la cuisine provençale et méditerranéenne, visitez la ville en mode gourmet, et gourmand !

Flâner le long des étals colorés des marchés, mettre la main à la pâte lors d'un atelier culinaire, fouler les allées des vignobles des collines surplombant Nice... Le programme de votre séjour gastronomique vous promet de savoureuses découvertes, et d'exquises expériences.

Parcourir les marchés parfumés de Nice

Pour vous mettre " dans le bain " des couleurs et des senteurs des produits méditerranéens et provençaux qui font le caractère des recettes niçoises, rendez-vous sur le Cours Saleya, dans le Vieux-Nice. Cette rue aux façades colorées est l'une des principales artères piétonnes de la ville. C'est aussi là que les maraîchers de la région convergent pour proposer aux Niçois leurs fruits et leurs légumes gorgés de soleil et de fraîcheur marine.

À vos paniers ! Garnissez-les d'oignons pour réaliser votre première pissaladière (tarte salée aux oignons, aux anchois et à la sardine). Vous trouvez aussi des tomates charnues et écarlates, qui sauront parfaire la robe intense du ragoût de votre daube niçoise (viande marinée à la tomate, au vin blanc et au champignon).

Juste pour le plaisir (et pour décorer les tables de vos repas niçois), vous faites maintenant le tour du marché aux fleurs, lui aussi installé sur le Cours Saleya. Ici, sous les tentures rayées, des milliers de fleurs ne demandent qu'à orner les coquets intérieurs des célèbres palais niçois ! Cet espace, ouvert toute la journée du mardi au samedi, est l'un des Marchés d'exception en France (une distinction décernée par le Conseil National des arts culinaires).

Vous filez maintenant vers le Nord, pour découvrir les poissons méditerranéens qui passeront, dans quelques heures, entre les mains des fins gourmets de la ville... La visite du marché aux poissons de la place Saint-François est aussi l'occasion d'admirer le Palais Communal et le couvent Franciscain, deux ambassadeurs du patrimoine historique de Nice.

marché de nice DP.jpg
Marché Saleya de Nice

Apprendre à marier les trésors culinaires niçois

Vous avez trouvé tout ce qu'il vous fallait pour vous essayer aux recettes locales ? Pour être sûr de tout cuisiner correctement, courrez vous exercer auprès de chefs expérimentés dans les académies de cuisine de la ville. Celles-ci proposent des formules à la carte, et des ateliers conçus pour vous permettre de cuisiner en famille !

La soupe au pistou (à base de légumes, et d'ail et de basilic hachés) et la tapenade (une pâte d'olive, d'anchois et de câpres broyés) n'auront bientôt plus de secrets pour vous ! Et en découvrant comment réaliser un authentique brissaouda (pain de campagne frotté à l'ail et arrosé d'huile d'olive), vous donnez une autre saveur à vos petits déjeuners, de retour à la maison...

Où vous rendre ? Réservez votre atelier à la Cuisine sur Cours, dans le quartier typiquement niçois de Borriglione (à deux pas du marché de la Libération, qui est aussi l'un des plus grands de Nice).

En retournant vers le Vieux-Nice, vous participez aux visites guidées des marchés de la ville, aux dégustations d'huiles d'olive et aux cours de cuisines proposés par Les Petits Farçis.

Si vous préférez vous concentrer sur les vins qui accompagneront vos prochains repas niçois, rendez-vous au Terroir Divin. Un ancien Président de l'Association des Sommeliers de Nice Côte d'Azur Provence vous dévoile ses secrets de dégustation et partage avec vous sa passion du vin régional.

Soupe au pistou ADT 04 CC BY 2.0.jpg
Soupe au pistou - Crédit photo : ADT 04 sous licence CC BY 2.0

Admirer Nice depuis le vignoble de Bellet

Perché à 300 mètres d'altitude, au nord de Nice, le vignoble de Bellet a la particularité d'être l'un des plus anciens de l'hexagone. L'implantation des premières vignes remonte probablement à la fondation phocéenne de Marseille (en 600 av. J.-C.). Les vents venus du large balaient presque en permanence le feuillage des vignes, elles-mêmes caressées par les rayons du soleil du sud de la France. Parcourez par exemple les petites exploitations qui caractérisent ce vignoble, comme le Clos Dou Baile ou la Propriété Gilli.

Si vous cherchez des idées de bouteilles à ramener dans vos valises, laissez-vous séduire par le Rolle (blanc) ou le Braquet (rouge), deux appellations qui donnent à coup sûr une niçoise à votre cave à vin.

" Puis, tout le long du cours Saleya, le marché aux légumes et aux fleurs. là, dans un amoncellement pittoresque, c'est un hourvari de couleurs, une confusion de nuances, radis roses, légumes verts et charnus, oranges empourprées et citrons d'or fin " Jules Monod

L'historien Jules Monod vous offre ici un petit avant goût des marchés du Vieux-Nice, qui colorent et parfument la promenade du Cours Saleya...

La gastronomie niçoise sous la plume de Jacques Médecin

La bonne cuisine du Comté de Nice est un livre de recettes destiné à faire connaître les saveurs, mais aussi les bienfaits des plats niçois. Jacques Médecin y sélectionne pour vous 320 recettes à base de légumes grillés, de viandes mijotées ou encore de poissons savamment assaisonnés.

Nice en bref

Quand y aller ?

Fuyez la grisaille et le blues automnal en visitant le vignoble niçois de Bellet à l'époque des vendanges.

Découvrez toutes nos offres de séjours à Nice à petits prix.

Comment se déplacer ?

Pour vous rendre à Nice et/ou découvrir la Côte d'Azur et l'arrière-pays niçois, pensez à la location de voiture à Nice.

Vous circulez facilement à pied ou en vélo (location de " vélobleu ") dans les ruelles du Vieux-Nice pour relier facilement les différents marchés et les écoles de cuisine.

La ligne 62 des bus Ligne d'Azur vous conduit jusqu'aux collines niçoises, le long de la route de Bellet, à la découverte des vignobles du territoire communal.

Où dormir ?

Vous trouverez votre bonheur parmi la large gamme d'hôtels à Nice. Séjournez au calme dans les hôtels de l'arrière-pays niçois, près des vignobles, autour du château de Bellet, ou à Colomars.

Le Cours Saleya est aussi bordé d'hôtels pittoresques, en parfait accord avec le charme du Vieux-Nice.

Où manger ?

L'union : 1 rue Michelet, quartier Borriglione
Une belle brasserie récemment rénovée. Spécialités de raviolis à partir de 13€*

La Roustide : 34 rue Beaumont, quartier de Riquier
Restaurant gastronomique pour se faire plaisir. Menu truffes à 55€*

Terroir divin : 11 Rue Delille
Copieuse cuisine de terroir et ambiance sympathique. Menu à partir de 30€*

L'atelier de Julien : 2 Rue Ribotti
De belles pizzas au look détonnant. À partir de 15€

*Les prix sont donnés à titre indicatif et peuvent varier

La salade niçoise

Elle est connue dans le monde entier, on la mange à toutes les sauces, et chaque cuisinier l'accommode à sa manière. Mais quelle est la recette de l'authentique Salade niçoise ?

Traditionnellement, elle se compose de tomates, d'oignons verts (ou cébette), de fèves, de poivron, de céleri, d'olives et d'œuf dur ou d'anchois. Le thon, autrefois rare et donc très cher, n'était additionné à la recette que les jours de fête !

Dégustez-la accompagné d'un rosé de Provence, ou d'un savoureux vin blanc de Bellet (d'appellation d'origine contrôlée) !

4 événements incontournables à Nice

Mars : Festin des courgoudons. On célèbre l'arrivée du printemps dans les jardins du Cimiez, avec un concours de décoration de cette énorme courge qu'est le courgoudon.

Avril : Salon des vins des vignerons indépendants.

Mai : Fête des Mai. Toujours dans les jardins du Cimiez, spectacles gratuits et dégustations tous les dimanches du joli mois de mai.

Septembre : Fête de la gastronomie. Le terroir à l'honneur partout en France.