Véritable paradis du touriste, la Thaïlande est désormais un incontournable de l'Asie du Sud-Est. Elle garde pourtant encore bien des secrets, à l'abri des foules.

À vous la Thaïlande préservée et authentique, les provinces du Nord, leurs traditions et paysages uniques, pour créer vos propres cartes postales...

Jours 1 et 2 : Chiang Mai et ses alentours

À la découverte des temples

En Thaïlande, pour éviter les touristes, il faut avant tout s'éloigner du Sud. C'est donc à la frontière avec la Birmanie, dans la ville de Chiang Mai, que vous commencez votre séjour. Difficile de faire un choix parmi les près de 300 temples ou wat de la ville, mais vous n'allez pas être déçu en visitant le Wat Chiang Mun, le plus ancien. Vous pouvez aussi découvrir le site de Wiang Kum Kam qui abrite des ruines de temples ancestraux. De manière générale, n'hésitez pas à vous arrêter au hasard de vos promenades lorsque vous tombez sur un temple moins connu.

De Chiang Mai partent de nombreuses excursions. L'une des plus jolies et accessibles et celle qui vous emmène durant une journée aux cascades de Monthathan dans le Parc national de Doi Suthep-Pui. Sur la route, arrêtez-vous pour visiter le Wat Phra That Doi Suthep, un sanctuaire bouddhiste très respecté par les Thaïlandais.

Thailand Temple Chedi Luang Chiang Mai Shutterstock.jpg
Temple Chedi Luang, Chian Mai - Crédit photo : Shutterstock

Chiang Mai : capitale de la gastronomie et de l'artisanat thaïlandais

Pour avoir un aperçu des spécialités locales aussi bien gastronomiques qu'artisanales, ne manquez pas de 17h à 23h le marché du dimanche qui relie la porte Tha Phae au temple Wat Phra Sing à l'architecture typique du nord de la Thaïlande. Moins touristique que le Night Bazaar, il s'étend sur plus d'un kilomètre et demi et vous fait passer devant plusieurs beaux temples, des danseurs traditionnels et de belles pièces d'artisanat. Autre option pour du shopping local : le marché de Warorot.

Et si l'artisanat vous intéresse, sachez que vous êtes dans la bonne région, celle de Chiang Mai regorge de petits villages où l'artisanat occupe une place prépondérante depuis des siècles. À Bo Sang, sur la route de San Kamphaeng, découvrez, par exemple, les secrets de la fabrication des ombrelles. N'hésitez pas à vous enfoncer dans le village pour dénicher de vrais ateliers familiaux.

Jours 3 et 4 : Chiang Dao, la nature nord-thaïlandaise

Balade au cœur du Parc national de Chiang Dao

Au nord de Chiang Mai se trouve la ville de Chiang Dao et le parc national du même nom, à l'écosystème rare. Sur la route de Chiang Dao s'étalent devant vous des paysages de rizières et toutes sortes de plantations, annonçant la suite du voyage...

Deux sentiers partent de l'entrée du parc pour vous mener vers le sommet du mont Doi Luang Chiang Dao, le 3ème plus haut du pays : Pang Wua et Denya-khad. Le second est le moins fréquenté, car le plus sportif. Après cinq à six heures de marche, vous atteignez le sommet et passez une nuit de camping face à un panorama unique.

Le Parc national en mode off

Pour les promeneurs moins aguerris - ou si le temps vous manque -, vous pouvez faire une balade de quelques kilomètres à l'entrée du parc. Cela vous permettra tout de même d'observer quelques beaux spécimens de faune et de flore locales.

Thailande Mae Hong Son Pang Ung Shutterstock.jpg (1)
Lac Pang Ung, Mae Hong Son - Crédit photo : Shutterstock

Jours 5 et 6 : Mae Hong Son, terre des tribus du Nord

Sur les routes de Mae Hong Son

Encore moins touristique, la région de Mae Hong Son, à la frontière birmane est un véritable paradis pour les amateurs de nature et de calme. Mais elle se mérite ! En effet, les routes qui y mènent sont des routes de montagnes et sont donc très tortueuses : vous avez intérêt à avoir l'estomac bien accroché !

Si la petite ville frontalière est sympathique et abrite d'intéressants temples birmans, le meilleur se trouve en dehors. La région est notamment connue pour abriter de nombreuses ethnies ancestrales répondant aux jolis noms de Lana, Meo, Shan, Lisu ou encore Karen, des tribus de femmes birmanes réfugiées. Accompagnés d'un bon interprète, vous pouvez aller directement à leur rencontre et échanger avec elles. Sachez que ces visites touristiques, pouvant être un peu gênantes sur le principe, les aident bien souvent à vivre.

À la découverte des grottes de Tham Lot

Au nord de Mae Hong Son dans la province de Pang Mapha se trouvent les grottes de Tham Lot, les plus grandes de Thaïlande. C'est après avoir traversé les paysages de jungle, de rivières et de lacs du parc national que vous parvenez à ce site unique traversé par une rivière souterraine sur plus de 1600 mètres de long. Vous découvrez ce décor presque irréel en radeau ou à pied, armés de lampes à pétrole. Unique...

Au takraw tu t'essaieras

Lors de votre voyage en Thaïlande, préparez-vous à jouer au takraw. Rassurez-vous, il ne s'agit pas d'une variante de boxe thaïe, mais d'un cousin du... volley-ball ! Les règles sont presque les mêmes, à une (grande) différence près : on n'utilise pas les bras pour toucher la balle. Celui-ci étant le sport national, vous allez le voir un peu partout, n'hésitez donc pas à demander aux Thaïlandais de vous y initier.

La Thaïlande sous la plume de Jean Marcel

Dans Lettres du Siam, vous découvrez la Thaïlande à travers les mots et les yeux d'un étranger qui en est tombé amoureux. Commencez à connaître ce pays unique loin des clichés et des tableaux touristiques, et avant même d'y avoir posé le pied...

La Thaïlande en bref

Quand y aller ?

Si le sud du pays est moins affecté par les changements de saison, sachez que, dans le Nord, la période de novembre à février est la plus agréable, car plus sèche.

Faites des économies sur votre séjour en Thaïlande en réservant votre hôtel et votre vol ensemble sur Expedia.

Comment se déplacer ?

En bus : le réseau de bus privés ou publics vous emmène presque partout pour une somme modique.
En train : autre moyen de transport en commun efficace et répandu, le train est aussi l'une des manières les plus locales de vous déplacer.
En voiture de location : bonne option pour découvrir le pays à votre rythme et en toute indépendance. Attention cependant : en Thaïlande, on roule à gauche !

Où dormir ?

Réservez votre chambre d'hôtel en Thaïlande en optant pour un hôtel écologique à Chiang Mai ou pour un hôtel à Mae Hong Son, véritable paradis pour les amoureux de la nature.

Où manger ?

Marché du dimanche : de Tha Phae à Wat Phra Sing, Chiang Mai
Plus authentique impossible ! Plats à quelques dizaines de bahts (quelques euros)*

Salween River Restaurant : 23 Praditjongkam, Mae Hong Son
Restaurant au bord du lac, spécialités birmanes et thaïlandaises entre 1 € et 2 €*

Tong Tem Toh : Nimmana Haeminda 13, Chiang Mai
Cuisine 100 % thaïlandaise, environ 5 € / pers.

Gedhawa : 24 Sukhumvit 35 Cuisine thaïlandaise familiale, plats autour de 2/3 €*

*Les prix sont donnés à titre indicatif et peuvent varier.

La street food à la Thaïlandaise

Certains disent que la meilleure nourriture asiatique se trouve... dans la rue ! Vrai ou non, c'est définitivement la plus authentique en Thaïlande. Alors, durant votre séjour, n'hésitez pas à laisser votre nez vous guider jusqu'aux petits stands. Rendez-vous également aux marchés - de jour comme de nuit - pour vous restaurer à la thaïlandaise. Alors, plutôt fourmis ou sauterelles ?

4 événements incontournables en Thaïlande

Janvier : Festival des ombrelles, en début d'année, le petit village de Bo Sang rend honneur à son artisanat : les ombrelles. L'occasion de faire la fête à la locale et de repartir avec un très beau souvenir...

Février : Fête des fleurs à Chiang Mai, défilés, expositions et ambiance de fête pour célébrer celles qui font la renommée du nord de la Thaïlande !

Mai : Visakha Puja, fête très importante, car elle célèbre la naissance de Bouddha. Assistez à des célébrations et des processions dans tout le pays.

Novembre : Loy Krathong, la si réputée fête des lanternes est à vivre dans un petit village pour en comprendre l'essence et la magie...