Également connu sous le nom de puces de Saint-Ouen, le marché aux puces de la porte de Clignancourt est un passage obligé si vous aimez chiner et séjournez dans la capitale française. D'ailleurs, même si vous n'êtes pas un mordu de brocante, vous ne bouderez pas votre plaisir en visitant les différents marchés de ce sympathique quartier de Paris, blotti sur la rive droite de la Seine. Après tout, avec les 5 millions de visiteurs qu'elles accueillent chaque année, les puces de Clignancourt sont tout de même le premier marché de l'art et de l'antiquité au monde. C'est dire si elles valent le détour ! Réservez donc sans tarder votre hôtel à Paris et devenez incollable sur les puces de Clignancourt en parcourant les réponses à ces quelques questions.

Quelle est l'histoire des puces de Clignancourt

Avant que s'établisse un marché aux puces à proprement parler, Saint-Ouen a accueilli les chiffonniers, chassés de Paris après la guerre de 1870. Ces marchands étaient poétiquement surnommés " pêcheurs de lune ", car ils sillonnaient la ville à la nuit tombée pour y dénicher les vieux objets qu'ils revendaient par la suite. Le véritable marché aux puces trouve son origine en 1885, date à laquelle le préfet Eugène Poubelle interdit, dans le cadre d'un vaste projet d'assainissement de la ville, le dépôt d'ordures aux portes des immeubles parisiens. Les marchands doivent désormais louer leur emplacement sur le marché pour vendre leurs meubles et objets anciens. Les puces attirent alors de plus en plus de monde et, durant l'entre-deux-guerres, les promoteurs achètent les terrains jouxtant la rue des rosiers pour y installer des stands, équipés en eau et en électricité, qu'ils louent très cher. Le marché ne cessera ensuite de gagner en popularité, devenant même l'un des berceaux du jazz manouche puis le premier marché d'antiquités de la planète.

Où se tient le marché aux puces de Clignancourt ?

Les puces de Clignancourt sont situées sur la commune de Saint-Ouen et plus précisément autour de la rue des Rosiers, de la porte de Clignancourt et de la porte de Montmartre.

Comment se rendre aux puces de Clignancourt ?

Les puces de Clignancourt sont très bien desservies par les transports en commun. En métro, optez pour les lignes 4 ou 13 que vous quittez respectivement à la station Porte de Clignancourt ou à la station Garibaldi, certes un peu plus distante des puces dont vous pourrez encore vous rapprocher en montant dans le bus 137. De nombreux bus de la RATP circulent en effet près des différents marchés de Saint-Ouen, notamment les numéros 60, 85, 95, 137, 255 et 341. En voiture, empruntez le périphérique nord et sortez à la Porte de Clignancourt. Plusieurs parkings payants se trouvent à proximité des puces. Si ceux-ci sont pris d'assaut, pensez à vous garer dans une commune proche et à utiliser les transports en commun.

Quand aller chiner aux puces de Clignancourt ?

flea-market-books.jpg?1586246337

Crédit photo : Tourism Media

Les différents marchés des puces de Saint-Ouen sont ouverts au public le samedi de 9 h 00 à 18 h 00, le dimanche de 10 h 00 à 18 h 00 et le lundi de 11 h 00 à 17 h 00, et ce toute l'année, y compris les jours fériés. Les autres jours sont réservés aux professionnels. Notez encore que l'activité du marché est réduite durant la première quinzaine d'août.

Que trouve-t-on aux puces de Clignancourt ?

old-books.jpg?1586245763

Crédit photo : Tourism Media

Pas moins de 15 marchés différents vous attendent au sein des puces de Saint-Ouen qui représentent la plus grande concentration d'antiquaires et brocanteurs de la planète. Vous accèderez aux plus prisés, notamment les célèbres Vernaison, Malassis, Biron, Paul Bert Serpette et Dauphine, par l'entrée de la rue des Rosiers. Si vous aimez les fripes, les bibelots et les livres anciens, jetez donc un œil du côté du Passage. Et pour les vêtements et les accessoires de mode, c'est au marché Malik que ça se passe !

Comment se restaurer aux puces de Clignancourt ?

Les possibilités de restauration ne manquent pas aux puces de Paris Saint-Ouen. De nombreux restaurants, brasseries et échoppes gourmandes vous y attendent, et ce dès le petit-déjeuner. Les rues des Rosiers et Jules Vallès regorgent d'établissements que les puciers affectionnent particulièrement : vous serez assurément séduit par leur ambiance authentique et la bonhommie des brocanteurs. Vous pouvez également manger sur le pouce, dans l'une ou l'autre gargote improvisée, parfois même sur un air d'accordéon.

Vous avez aimé les puces de Clignancourt ? Dans ce cas, sans doute apprécierez-vous tout autant flâner sur les meilleurs marchés parisiens. De l'agitation de Barbès ou de Rungis, à la décontraction du marché des Batignolles en passant par le marché des Enfants Rouges, le plus vieux de la capitale, Paris a encore bien des facettes à vous dévoiler. Plutôt envie d'un peu d'histoire et de culture, mais de manière détournée ? Et si vous tentiez de percer les mystères des cours secrètes du vieux Paris ? À mille lieues du fracas des grands boulevards, elles charment les touristes au travers de leurs jardins fleuris, de leurs superbes façades et de leurs ateliers d'artistes. Paris, c'est vraiment un kaléidoscope de sensations !