Shopping et vie nocturne sans complexe : bienvenid@ à Madrid, une des villes les plus vibrantes d'Europe !

Madrid est devenue l'une des destinations touristiques les plus populaires pour la communauté gay internationale... et avec raison ! Dans cette ville à l'esprit ouvert, un week-end en amoureux prend vite des airs de fête !

JOUR 1

Promenade Matinale et Shopping

Le quartier de Chueca est le centre névralgique de toute la vie gay et lesbienne de Madrid. Il serait dommage de loger ailleurs ! Il se situe au centre de Madrid, près de tous les sites incontournables, comme le musée du Prado ou la Plaza del Sol.

De jour, le quartier paraît tranquille... mais les apparences sont trompeuses ! Profitez du calme pour parcourir la calle Hortaleza et ses nombreuses boutiques. Dénichez-y les derniers modèles de la collection ES (exclusivement pour hommes) ou flânez entre les rayons de Berkana, la plus ancienne librairie LGBT de Madrid. On y trouve une incroyable variété de livres sur la thématique homosexuelle. C'est l'occasion de découvrir des chefs d'œuvres introuvables dans les librairies classiques. La très populaire Mili Hernandez, la propriétaire, a pris soin de rassembler une collection destinée aux filles, bien plus abondante que dans d'autres librairies gays.

Pour couronner une matinée de shopping, le Marché San Antón, rouvert en 2007 dans un tout nouvel édifice, vous attend. Sur trois étages, vous trouvez une abondance de produits frais, comme dans tout marché traditionnel, mais aussi des boutiques de mode et des lieux de restauration. Profitez de la superbe vue sur tout le quartier qu'offre la terrasse sur le toit. On peut d'ailleurs y déjeuner !

market.jpg

Let's go out

L'après-midi, n'hésitez pas à sacrifier au rituel madrilène de la sieste pour être en forme pour la nuit qui s'annonce longue ! La plupart des boîtes gays de Madrid ne s'animent que deux ou trois heures après leur ouverture, mais ensuite, elles sont pleines jusqu'à l'aube.

En début de soirée, rejoignez l'un des nombreux bars gays du quartier de Chueca, comme le très traditionnel Bar Figueroa.

À une heure plus tardive, les plus désinhibés optent pour Attack (Calle Lavapiés, 12), "sex and fun bar", qui organise une nuit "A poil" chaque dimanche, et ouvre toute la semaine. Les quatre zones du bar permettent de progresser de l'espace le plus sage - le bar - au plus libéré - le donjon - en sous-sol.

La scène lesbienne est relativement séparée de la scène homo masculine, bien que toutes deux partagent le quartier de Chueca. Les filles commencent la soirée au Truco (calle Gravina, 10), LE bar où faire la fête, avant de se diriger vers une boîte où prolonger la soirée jusqu'à l'aube (et souvent bien plus tard). Testez par exemple le très populaire Escape (Calle Gravina, 13), et son énorme piste de danse.

![]214402048.jpg](https://decouvertes.expedia.fr/media/17604/214402048.jpg)

JOUR 2

Pour récupérer après une nuit de fête, quoi de plus sain qu'un bon sauna ? Les nombreux établissements gays de la ville vous permettent d'éliminer les excès de la nuit... Avec ou sans piscine, ils ne se situent pas tous dans Chueca, l'occasion peut-être d'élargir vos horizons à d'autres quartiers de Madrid.

Déjeunez d'un verre de cidre accompagné de tortilla au traditionnel bar El Tigre. Si vous prenez un verre, les tapas sont gratuites !

Lors des dernières heures de votre week-end à Madrid, vivez l'un des incontournables de la ville, pour voir et être vu. Prenez un verre en terrasse sur la place Chueca, au coeur du quartier. Sous les parasols, au pied des immeubles du 19e siècle, sirotez votre boisson dans un décor splendide...

Venez trouver l'inspiration pour votre prochain city break en consultant notre guide Mission détente dans la Barcelone gay !

Le chocolate con churros, le rituel d'après-boîte

Ce petit-déjeuner madrilène traditionnel est particulièrement apprécié le matin après une nuit en boîte. Il n'est pas rare de croiser le dimanche matin les groupes de "clubbers" attablés à une terrasse de café, savourant ce chocolat dense et onctueux, et les beignets chauds qui l'accompagnent. Selon la recette madrilène, le vrai chocolat chaud doit être "si épais que la cuillère tient debout toute seule".

Madrid sous l'oeil d'Almodóvar

Pedro Almodóvar a fait de Madrid le décor emblématique de ses films. Au cours de sa carrière cinématographique, il a su filmer l'évolution et les transformations de la ville. Dans Atame, les scènes nocturnes décrivent le quartier de Chueca durant ses années sombres, avant que la communauté gay madrilène ne le transforme en un quartier vibrant et chaleureux.

Madrid en bref

Quand y aller ?

Fin Juin pour la Gay Pride !

Comment se déplacer ?

Métro : de 6h à 2h du matin. Certaines lignes n'ouvrent qu'à 7h30 le week-end. De 1,50€ à 2€ pour un trajet*.

Bus : de 6h à 23h30h sur la plupart des lignes. 17 lignes de bus de nuit, toutes au départ de la Plaza Cibeles.

Taxi : de nuit, Chueca et ses environs sont complètement embouteillés, rendant les déplacements en taxi impossibles !

Où dormir ?

Dans le quartier de Chueca bien sûr!

Où manger ?

El Tigre : Calle de las Infantas, 20

El Armario : Calle de San Bartolome, 7

Marché de San Anton : Calle Augusto Figueroa, 24

* Les prix sont donnés à titre indicatifs et peuvent varier.

Ils ont dit

" - Oh mon Dieu. Comment la ville a-t-elle tellement pu changer ?

- Il y a des endroits que tu ne reconnaitrais pas.

- Ce qui m'inquiète, c'est que c'est la ville qui ne va pas me reconnaître. "

L'actrice Marisa Paredes, dans Talons Aiguilles, de Pedro Almodóvar. Née à Madrid en 1946, est devenue célèbre au début des années 60. Egérie du cinéma espagnol, c'est dans les films d'Almodóvar qu'elle trouvera ses plus beaux rôles : Talons Aiguilles,Tout sur ma mère, La fleur de mon secret, La peau que j'habite... Sa présence est indissociable de la vision d'Almodóvar d'un Madrid mouvant, flamboyant et décalé.

Calendrier

2 événements incontournables

Juin (dernier week-end) : La gay pride ou Fiesta del Orgullo Gay

Octobre - novembre :Lesgaicinemad, festival de cinéma LGBT