Pionniers en matière de rugby international, les Écossais sont surtout de " très " bons vivants !

Joignez-vous à eux le temps d'un weekend et vivez la passion du sport à la sauce écossaise... Résultat ? Vous profitez d'un des plus grands évènements mondiaux de rugby pour découvrir la ville d'Édimbourg, son charme médiéval et ses pubs animés !

JOUR 1

Les incontournables

Fraîchement arrivé en terres écossaises, prenez le temps - avant le match du jour - de découvrir la vieille ville d'Édimbourg, pleine d'histoire.

Promenez-vous dans ses ruelles du Moyen-âge ou sur la Royal Mile, la plus ancienne rue d'Édimbourg, autrefois utilisée par le roi pour rejoindre le Palais de Holyrood depuis le Château d'Édimbourg ou vice-versa.

Et en parlant de château : ne manquez pas d'aller visiter cette ancienne forteresse médiévale, aussi appelée Castle Rock !

À midi, vous déjeunez d'un traditionnel filet de poisson frit accompagné de pommes de terre, frites elles aussi : le fameux fish and chips ! En Écosse, on le prépare avec du haddock, et on l'arrose d'une sauce brune qui remplace le vinaigre de cette recette britannique traditionnelle.

Le stade d'Auld reekie (surnom d'Édimbourg)

Filez ensuite vers le stade mythique de Murrayfield où se déroulent les rencontres internationales de rugby... et aussi les matchs du Tournoi des Six Nations !

Des visites du stade, guidées ou non, sont organisées toute l'année. Très intéressantes, elles vous permettent d'en apprendre plus sur l'histoire du lieu et sur l'évolution du rugby en Écosse. Renseignez-vous, tout de même, car elles sont souvent suspendues les semaines de matchs internationaux.

Le soir venu, allez faire la fête avec les Écossais dans un (ou plusieurs) des nombreux pubs et des bars à whisky d'Édimbourg.

Particulièrement concentrés dans les rues de Cowgate ou de Grassmarket, ils sont aussi des temples de la musique live.

edimbourg.jpg
Murrayfield Stadium - Crédit : Alamy

JOUR 2

Du ballon ovale au ballon de whisky...

Entamez ce lendemain de match dans la bonne humeur avec un copieux petit déjeuner ou brunch au Diner 7, non loin des eaux du Leith. Au menu : œufs brouillés, bagels, pain perdu au bacon et autres délices anglo-saxons !

Dans l'après-midi, les amateurs de whisky s'en donnent à cœur joie ! À vous les visites des nombreuses distilleries écossaises, dans les environs d'Édimbourg.

La distillerie Deanston, par exemple, se trouve à 45 minutes d'Édimbourg, toujours le long du Leith, et propose des " tours " (circuits) très documentés, sur les secrets de la production du whisky made in Scotland.

Une dernière promenade

Enfin, si le capricieux temps local le permet, pourquoi ne pas aller vous balader dans l'un des superbes parcs de la ville ? Édimbourg possède de très nombreux espaces verts tels qu'Arthur's Seat ou encore The Meadows.

Après une dernière pinte locale, vous quittez Édimbourg le cœur empli de chants de supporters, de souvenirs de châteaux, et de délicieuses effluves de scotch whisky...

Le saviez-vous ?

L'équipe nationale écossaise de rugby à quinze est surnommée le " XV du Chardon ". Le chardon est en effet le symbole de l'Écosse depuis l'époque médiévale. La légende raconte que, lors d'une attaque, les Vikings auraient marché sur des chardons. Leurs cris de douleurs auraient alerté les Écossais de leur arrivée imminente et auraient permis à ces derniers de gagner la bataille. Aujourd'hui, les joueurs de l'équipe portent un maillot bleu marine, et arborent un chardon sur leur cœur...

Bienvenue au Murrayfield Stadium

Le stade de Murrayfield, à Édimbourg, fait vivre le rugby écossais depuis 1925. En mars de cette même année, l'Écosse y remporte d'ailleurs un match contre l'Angleterre.

Depuis, le stade a évidemment beaucoup changé et peut désormais accueillir plus de 67 000 spectateurs. Il est le lieu " par excellence " des rencontres internationales, notamment lors du Tournoi des Six Nations.

Vous avez déjà votre ticket ?

Édimbourg rugbystique en bref

Quand y aller ?

La capitale écossaise se visite toute l'année !

Comment se déplacer ?

En tram : dans la ville, mais surtout pour se rendre jusqu'au Murrayfield Stadium (trajet direct depuis le centre-ville ou l'aéroport). Arrêt Murrayfield Stadium.

À pied : la ville d'Édimbourg se visite à pied, notamment grâce à ses nombreux espaces verts.

Où dormir ?

Lors du Tournoi des 6 Nations, les hôtels de la ville sont pris d'assaut. Veillez donc à vous y prendre très à l'avance pour réserver.

Pourquoi ne pas passer une nuit près du stade de Murrayfield ? Vous préférez le centre ville ? Optez pour la vieille ville ! Vous succomberez à son charme à coup sûr.

Où manger ?

Whiski Rooms : 4-7 North Bank Street

Plus de 300 variétés de whiskies ! En prime, des concerts quotidiens de musique écossaise, pour accompagner votre dégustation. Plats traditionnels 16 € et 23 €* environ.

Diner 7 : 7 Commercial Street

Brunch servi jusqu'à 14 h, comptez environ 6 €* par plat.

Ghillie Dhu : 2 Rutland Place

Pour un en-cas, accoudé au bar. Plats principaux (cuisine locale) autour de 13 €*.

The Sheep Heid Inn : 43-45 The Causeway

Une auberge vieille de plus de 600 ans qui sert des plats typiquement écossais dans une ambiance, vous l'imaginez, plus qu'unique ! Plats entre 11,5 € et 20 € * environ.*Les prix sont donnés à titre indicatif et peuvent varier

Le rugby écossais en chanson sous la plume de Roy Williamson

Bien que l'hymne officiel de l'Écosse soit God Save The Queen (comme pour l'Angleterre), l'équipe de rugby écossaise reconnaît, elle, un hymne officieux : Flower of Scotland. Cette chanson écrite en 1967 par Roy Williamson, membre du groupe écossais The Corries, est désormais jouée avant les matchs du XV du Chardon, tout spécialement lorsqu'ils affrontent l'Angleterre.