Le 1er avril 2001, Amsterdam est devenue la première ville d'Europe à célébrer un mariage homosexuel : tout un symbole, et une raison de plus de la découvrir !

De la place du Dam au Jordaan en passant par l'Homomonument, le Museumplein et le quartier rouge, découvrez les 1001 facettes de la Venise du Nord le temps d'un week-end gay-friendly à Amsterdam.

JOUR 1

De la place du Dam au Jordaan

Votre itinéraire commence place du Dam, centre névralgique de la vieille ville. C'est ici que des pêcheurs élevèrent au 12e siècle une digue (le Dam) sur le canal de l'Amstel. Ainsi est née Amsterdam ! Levez les yeux vers le Palais Royal, la nouvelle église et le monument national qui trônent fièrement sur la place.

La balade se poursuit vers l'un des lieux les plus secrets de la capitale : le Béguinage. Au 12e siècle, ces bâtisses et son somptueux jardin étaient habités par les membres d'une communauté semi-religieuse. Un havre de paix à quelques pas du centre-ville.

Besoin de renseignements sur les soirées et les hotspots gays ? Faites une halte au Pink Point voisin, kiosque d'informations touristiques géré par la communautéLGBT (Lesbienne Gay Bi Trans).

À vos fourchettes! Testez un resto trendy et gay-friendly en vous installant chez Envy. De longues tables conviviales et une cuisine simple et fraîche d'inspiration italienne vous y attendent.

Dam-Square-28306.jpg
Place du Dam

Flânerie dans le Jordaan

Après un bon repas, rien de tel qu'une marche dans le Jordaan : LE quartier bourgeois bohème d'Amsterdam.

Envie d'approfondir vos connaissances sur la Seconde Guerre mondiale dans la capitale néerlandaise ? Visitez la célèbre maison d'Anne Frank !

Pour vous remettre de vos émotions, offrez-vous une séance shopping dans le quartier des 9 rues. Boutiques branchées, galeries design, ateliers vintages et cafés tendance viennent ponctuer votre balade.

Il est temps de glisser vers la rue historiquement gay d'Amsterdam : Reguliersdwarsstraat ou le rainbow flag fait partie intégrante du décor.

Pour l'apéritif, osez le bar Taboo, l'un des plus populaires du quartier !

Et à l'heure du dîner, mettez les saveurs de l'Italie à l'honneur chez Saturnino : une institution ! Les amateurs de pâtes fraiches ont ici de quoi revoir leurs classiques...

Quand la nuit tombe...

Vous êtes d'humeur clubbing ? Jetez votre dévolu sur le Ludwig II, l'un des derniers nés de la nuit gay amstellodamoise, ouvert à l'emplacement de l'ex Café April, l'ancien bar gay le plus célèbre de la capitale.

JOUR 2

De l'art pour le plaisir des yeux dans le Museumplein

Les plus matinaux sont déjà debout ! Réveillez sans plus attendre vos papilles au Lunchroom Downtown. Comment résister à de savoureux pancakes (crêpes) maison ?

La culture bouillonne dans les veines d'Amsterdam et c'est du côté de Museumplein que cela se voit le plus. Offrez-vous un panorama de la peinture néerlandaise au Rijksmuseum ou une rétrospective de l'œuvre du peintre à l'oreille coupée au Van Gogh Museum. Si la peinture classique n'est pas votre tasse de thé, invitez-vous au Musée national d'art moderne, le StedelijkMuseum.

Les musées vous ont donné faim ? Une pause chez Momo s'impose pour savourer une exquise cuisine fusion asiatique dans un décor 100% lounge.

Red-Light-District-Amsterdam-Netherlands-28212.jpg
Quartier Rouge

Du quartier des grands canaux au quartier rouge

Continuez la balade dans le photogénique quartier des canaux. Ici, chaque maison, chaque recoin, chaque canal célèbrent la grandeur de l'âge d'or néerlandais.

Dirigez-vous maintenant vers le quartier rouge, qui doit sa réputation sulfureuse à ses vitrines libertines, à ses boutiques coquines et à ses cafés aux effluves de cannabis.

Pour l'apéro, poussez la porte du Café 't Mandje ! Plus qu'un bar, c'est un monument historique, et pour cause : ouvert en 1927, il est bel et bien le premier bar gay du pays.

Vous ne savez pas où dîner ? Testez donc les burgers du Getto, un bar-restaurant très représentatif de la communauté LGBT, animé et accueillant !

L'appel des nuits amstellodamoises...

Envie de prendre un dernier verre avant de quitter Amsterdam ? Voici donc quelques pistes (de danse) pour vous guider parmi les nombreux bars de la ville. Le bohème Montmartre ou le très sexy The Web sont deux spots gays forts différents mais incontournables du dimanche soir à Amsterdam. Amusez-vous bien, et goedenavond (bonsoir) !

Ces nuits néerlandaises vous ont séduites ? Notre guide Balade electonique à Barcelone devrait vous donner des idées pour vos prochaines vacances.

La Canal Parade

Amsterdam abrite l'une des Gay Pride les plus exubérantes d'Europe... Et la Canal Parade, unique en son genre, en est le moment fort.

Ici, les cortèges n'envahissent pas les rues, mais les canaux ! Et c'est ainsi qu'une centaine de bateaux carnavalesques et colorés défilent, transformant la ville en une gigantesque fête extravagante.

Amsterdam sous l'œil des réalisateurs

Six couples affrontant les vicissitudes de l'amour voient leurs destins s'entrecouper à l'occasion des fêtes de la Saint-Nicolas. Tel est le synopsis de la comédie romantique Love is All du réalisateur néerlandais Joram Lürsen. Le film est aussi un excellent plaidoyer en faveur du mariage gay.

Amsterdam en bref

Quand y aller ?

Les frileux évitent de s'y rendre en hiver (températures moyennes de 2° à 6°). Les hédonistes préfèrent le printemps et l'été pour les terrasses et les balades, et surtout, pour ne pas rater la célèbre Gay Pride amstellodamoise !

Comment se déplacer ?

Le tram est une solution de transport pratique, rapide et bon marché. Les tickets valables 24h ou 48h peuvent aussi être utilisés sur les réseaux de bus et de métro.

La location de vélo est également une excellente option pour profiter de la ville en plein air.

Les bus de nuits circulent dans toute la ville après 00h30. .

Où dormir ?

Le quartier du Jordaan est très agréable et pittoresque. Vous pouvez aussi choisir de séjourner aux alentours de la place du Dam, en plein coeur de la capitale.

Où manger ?

Envy : Prinsengracht 381(Centrum)

Saturnino : Reguliersdwarsstraat 5 (Centrum)

Momo Restaurant : Hobbemastraat 1 (Museumplein)

" Je ressens toujours, lorsque j'arrive, une jubilation devant cette ville où une personne sur deux vient d'un autre pays. Amsterdam, ce n'est pas les Pays-Bas, pays très conservateur. Amsterdam est un laboratoire. "

La romancière franco-russe Elisabeth Barillé vécut dans sa jeunesse une histoire d'amour avec Amsterdam. Elle retranscrit dans chacun de ses ouvrages sur cette ville (Amsterdam à ma guise, Le goût d'Amsterdam) l'esprit libertaire et open-minded qui la caractérise !

2 événements incontournables

Avril : Roze Wester, fête du Roi organisée par la communauté LGBT

Août : Gay Pride, marche des fiertés sous forme de défilés sur les canaux