Partez à la découverte des splendides églises de Moscou : un spectacle de couleurs et de formes éblouissant !

En dépit des incendies de 1812 et de la destruction de nombreux symboles religieux à l'ère soviétique, Moscou reste parsemée d'églises orthodoxes à la valeur architecturale inestimable. Découvrez-les (presque) toutes, en un week-end !

JOUR 1

Une matinée au Kremlin

Dès votre arrivée, précipitez-vous sue la Place des Cathédrales, à l'intérieur du Kremlin. Vous y découvrez quelques-unes des églises les plus emblématiques de la ville. La plus connue est sans nul doute la cathédrale de Basile-le-Bienheureux. Ses dômes colorés sont d'ailleurs devenus un des symboles de Moscou.

Prenez le temps de visiter la cathédrale de l'Assomption : première église moscovite à avoir été bâtie en pierres, elle se démarque par ses superbes fresques.

Ancienne propriété des tsars, la cathédrale de l'Annonciation s'est quant à elle étoffée au fil des siècles, de quatre chapelles et de six coupoles. Mais ce sont surtout ses iconographies qui retiennent votre attention !

À l'issue de ces premières visites, offrez-vous une pause déjeuner. Gagnez le temple de la consommation, situé sur la Place Rouge : le GUM. Ce centre commercial de luxe, construit à la fin du XIXe siècle abrite le Stolovaya 57, une cantine typique et plutôt bon marché. L'occasion de goûter au bortsch, un potage ukrainien traditionnel à base de betterave.

moscou.jpg
Cathédrale de l'Assomption

Petite retraite au couvent deNovodievitchi

Partez ensuite à la découverte du couvent de Novodievitchi. Sa décoration intérieure vous éblouit ! Attardez-vous sur les tombes de Sophie Alexeïevna et d'Eudoxie Lopoukhina : demi-sœur et première femme de Pierre le Grand, elles ont été contraintes par ce dernier à se retirer dans ce couvent.

À deux pas, le cimetière Novodievitchi apparaît comme un havre de verdure dans la ville. De nombreuses personnalités russes des arts ou de la politique y reposent.

Retrouvez le rythme du centre-ville et dirigez-vous vers la cathédrale du Christ-Sauveur. Édifiée entre 1839 et 1883, elle est totalement détruite sous Staline pour être reconstruite à l'identique entre 1995 et 2000. L'édifice constitue aujourd'hui un ensemble architectural regroupant la cathédrale de Moscou et le siège du patriarcat.

Pour profiter d'une vue originale, offrez-vous un dîner au Vanil, un restaurant de cuisine asiatique moderne. Régalez-vous de fruits de mer en admirant la cathédrale à travers sa somptueuse verrière...

JOUR 2

Dans l'intimité des tsars

Pour entamer la seconde journée de votre week-end à Moscou, embarquez pour une découverte du Domaine de Kolomenskoïé. Ancienne résidence d'été des tsars, ce domaine est un spectacle architectural d'exception à seulement 30 minutes en métro du centre de la ville. Vous y découvrez notamment un musée d'architecture de bois à ciel ouvert. Ce domaine au cadre idyllique constitue l'un des parcs préférés des Moscovites. De nombreux concerts et festivals y sont programmés.

Dès votre entrée dans le jardin, l'église Notre Dame de Kazan vous surprend par ses bulbes bleus, avant de vous charmer. Mais la perle du site se trouve un peu plus. Il s'agit de l'église de l'Ascension, l'une des premières églises traditionnelles à toits en pavillon de Russie. Construit en 1532, cet édifice impressionne par sa hauteur, mais surtout par la légèreté de son architecture : aucune église de l'époque ne peut rivaliser avec cette dernière !

moscou1.jpg
Eglise de l'Ascension

Flânerie vers le monastère Saint-Pierre d'En Haut

De retour vers le centre, allez déjeuner au Kitezh, un petit restaurant à la décoration rustique situé dans une cave. Au menu, plusieurs plats traditionnels dont l'incontournable pièce d'agneau marinée. Les prix sont très raisonnables et l'accueil, excellent !

Une fois restauré, lancez-vous à l'assaut de la rue Petrovska sur laquelle les boutiques se succèdent, comme pour vous inviter à un après-midi shopping. Cette rue concentre également un nombre important de théâtres, dont le fameux Bolchoï. Remontez cette voie en imaginant les nombreux hôtels particuliers qui la bordaient avant que les enseignes du monde entier ne viennent s'y installer.

La plus belle surprise de votre séjour se trouve à l'extrémité de cette rue : le monastère Saint-Pierre d'En-Haut. Orné de rouge et de blanc, il comprend trois sanctuaires de styles différents et abrite d'exceptionnelles fresques du XVIIe siècle. Un havre de sérénité à visiter sans se presser, avant de quitter Moscou la pieuse...

Vous êtes passionné par l'art et l'architecture ? Venez découvrir notre guide culture et detox à Budapest !

Le quartier de Khitrovka

Khitrovka est un ancien quartier de Moscou situé sur la colline Saint-Jean, à deux pas de la station Kitaï-Gorod. Longtemps considéré comme un coupe-gorge, cet ancien quartier ouvrier a inspiré d'illustres écrivains tels que Vladimir Guiliarovski (dans Moscou et les Moscovites) ou Maxime Gorki (dans Les bas-fonds).

Aujourd'hui, Khitrovka demeure l'un des rares quartiers où vous pouvez retrouver l'aspect duMoscou de la fin du XIXe siècle. Il compte également de nombreuses églises, deux temples protestants et une synagogue.

Moscou sous la plume de Mikhaïl Boulgakov

Dans Le Maître et Marguerite, Mikhaïl Boulgakov décrit avec passion et précision l'ambiance du Moscou des années 30. Il met également la capitale russe en perspective avec Jérusalem, en entremêlant plusieurs actions décrites dans des styles littéraires différents. Outre la qualité du roman, ce livre propose une réflexion sur la morale et la religion, basée sur la mort du Christ.

Moscou en bref

Quand y aller ?

Prévoyez votre séjour à Moscou de mai à septembre. Vous profitez ainsi des températures clémentes pour faire de longues balades. Attention, le mois d'août peut être particulièrement pluvieux !

Comment se déplacer ?

En métro : le réseau fonctionne tous les jours de 06:00h à 01:00h. Prendre des carnets de tickets pour éviter de longues files d'attente au guichet.

En bus, en trolley ou en tram : billets en vente au guichet ou directement auprès du conducteur, mais à un tarif plus élevé.

En taxi : comptez minimum 10 € pour une course en ville.

Où dormir ?

Tout près de la Place Rouge: vous serez au coeur de la capitale russe.

Où manger ?

Stolovaya 57 : dans le GUM, Place Rouge

Vanil : Ostozhenka, 1

Kitezh : Petrovka, 23/10

Formalité d'entrée : Un visa est obligatoire. Comptez 30 jours de délai et de nombreuses pièces nécessaires, dont une invitation (voucher).

" Une chandelle à un kopeck a fait brûler Moscou "

Ce dicton russe signifie que la négligence de petits détails peut donner lieu à de véritables catastrophes. Il fait écho au grand incendie de Moscou de 1812. Plusieurs foyers, allumés à l'initiative du gouverneur de la ville, prennent alors au dépourvu la Grande armée de Napoléon et ravagent de nombreux bâtiments dans la ville.

2 événements incontournables

Janvier : Festival de musique sacrée de Noël

Juin : Festival de musique folklorique " Dikaya Miyata "