Faites une expédition souterraine, à la rencontre de l'histoire de Moscou !

Partez à la découverte de la capitale russe en visitant ses formidables stations de métro, parmi les plus belles du monde, le temps d'un week-end à Moscou.

JOUR 1

Gagnez le métro et plongez dans l'histoire russe...

Dès votre première journée dans la capitale russe, rendez-vous à la station de métro la plus proche pour vous procurer une carte multitrajets. Cette étape est indispensable si vous voulez éviter les files d'attente parfois interminables pour acheter un ticket... Et pour cause, le métro de Moscou est, après celui de Tokyo, celui qui transporte le plus de passagers au quotidien !

Les 80 gardiens de Plochad Revolioutsi

Toutefois, cette caractéristique est loin d'être la plus notable. Pour vous en assurer, commencez par un peu d'histoire à la station " Plochad Revolioutsi " (ligne bleue foncée). D'un bout à l'autre, près de 80 statues de bronze vous racontent l'histoire du socialisme russe. Les représentations de soldats partant combattre le régime des Tsars, cèdent peu à peu la place à des " héros du peuple " moins militaires, tels l'ingénieur, l'étudiant ou le footballeur.

De retour en surface, visitez le Kremlin. Une pause café s'impose sous la Place du Manège, où se trouve un centre commercial souterrain construit dans les années 90. La Place Rouge et la Place du Marché, toutes proches, sont séparées par la porte de la Résurrection et le spectaculaireMusée historique, édifié en briques rouges.

metro moscou1.jpg
Station Mayakovskaya

Moscou honore sa littérature jusque dans les souterrains

Une fois imprégné d'histoire, poursuivez jusqu'à la station " Dostoïevskaïa " (ligne vert clair). Cette dernière rend hommage au célèbre écrivain russe par une série de mosaïques modernes représentant les scènes les plus frappantes de ses romans.

Pour le déjeuner, initiez vos papilles à la cuisine traditionnelle russe au restaurant Suvoroff. Profitez du lieu pour vous essayer au billard russe !

Reprenez ensuite le métro jusqu'à " Mayakovskaya " (ligne verte). Lorsque cette station de métro de style Art déco remporte le grand prix de l'exposition universelle de New York en 1938, elle est à l'avant-garde de l'architecture. Des matériaux précieux sont acheminés des quatre coins de l'Union soviétique pour parfaire sa décoration. Sous la voûte, dans des niches éclairées, se trouve une série de mosaïques du peintre Alexandre Daïniko. Toutes se déclinent autour du même thème : " Vingt-quatre heures au pays des soviets ".

Du maître Boulgakov aux envolées du Tchaïkovski Concert Hall

En sortant du métro, marchez jusqu'au Musée Boulgakov et plongez dans l'intimité de l'auteur du " Maître et Marguerite ". Hébergé dans l'appartement où l'écrivain a passé les dernières années de sa vie, le musée propose parfois des concerts et des lectures de ses œuvres.

Envie d'une pause ? Offrez-vous un verre au Bavarius, très appréciée des Moscovites. Les tables de sa cour ombragée se remplissent rapidement les après-midis d'été. Détendez-vous avant d'assister au point d'orgue de votre journée : un concert philharmonique au Tchaïkovski Concert Hall. Tendez l'oreille et profitez...

JOUR 2

Une station de métro aux airs de salle de bal...

Place aux incroyables stations de métro de la ligne circulaire (ligne marron) ! Avec sa profusion de marbre, de moulures en céramique et de dorures, " Komsomolskaïa " est sans doute la station de métro la plus luxueuse de la ville. Ses longues rangées de colonnes et les immenses chandeliers suspendus achèvent de donner à ce site souterrain des airs de salle de bal. Ne manquez pas ses neuf mosaïques de 12 m² chacune. Si leur style grandiloquent peut prêter à sourire, elles offrent un panorama imposant des grandes victoires militaires de la Russie.

Ce thème, vous le retrouvez avec plus de finesse deux stations plus loin : à l'arrêt " Taganskaïa ". Des panneaux à fond bleu réalisés en majolique ornent des piliers de marbre clair. Profitez du site pour déjeuner au Budvar, un restaurant de cuisine tchèque à l'ambiance familiale.

metro moscou 2.jpg
Station Kievskaïa

La station Kievskaïa, hymne à l'amitié russo-ukrainienne

Revigoré, reprenez la ligne circulaire en direction de la station " Kievskaïa ". La décoration y est entièrement dédiée à l'amitié entre les peuples russes et ukrainiens. On y trouve des piliers décorés de mosaïques exaltant l'Ukraine soviétique et les tableaux sont réalisés dans les règles strictes du réalisme socialiste. Pour les amoureux d'art plus contemporain, le MMOMA (Moscow museum of modern art) se situe tout près.

Poursuivez votre découverte souterraine et gagnez la station " Bielorousskaïa ". Le sol est parcouru d'un motif traditionnel biélorusse tandis que le plafond est orné de tableaux en mosaïque. C'est la première station où a été utilisée la technique des mosaïques florentines, caractérisées par leurs pierres naturellement colorées.

Terminez votre périple par la station " Novoslo-bodskaïa ", célèbre pour ses séries de vitraux. Une grande partie d'entre eux sont l'œuvre d'artistes lettons tandis qu'au bout du quai, la mosaïque est signée par Pavel Korine.

La boucle de votre séjour souterrain à Moscou est ainsi bouclée. Avant le départ, prenez la peine d'aller au Bolchoï ou de vous offrir un dîner au Café Pouchkine pour graver dans le marbre toute la grandeur de la Russie.

La culture russe vous fascine ? Venez découvrir notre guide Musique et Danse à Moscou !

Le métro : un palais pour le peuple

Depuis sa création en 1930 et jusque dans les années 50, les stations de métro étaient pensées comme de véritables palais pour les travailleurs de l'Union soviétique. L'idée d'une grande architecture pour un grand État est omniprésente dans les stations de cette époque. Pour certains, l'utilisation de matériaux nobles, tels que le marbre, est " involontaire ". Le pays n'étant pas capable de fournir, en si peu de temps, suffisamment de carreaux de faïence pour recouvrir les murs !

Moscou sous l'œil de Cédric Klapisch

Cédric Klapisch raconte les débuts de la vie professionnelle du jeune Xavier dans Les poupées russes, un film qui se déroule en partie à Moscou. Une bonne occasion de se faire une idée de l'architecture de la ville, avant d'y aller !

Moscou en bref

Quand y aller ?

De mai à septembre pour profiter de températures agréables.

Comment se déplacer ?

Métro : tous les jours de 06:00h à 01:00h.

Bus, Trolley, Tram : les billets s'achètent aux guichets ou directement auprès du chauffeur.

Taxi : comptez un minimum de 10 € pour une course en ville. Les tarifs varient en fonction de la distance, voire du modèle de la voiture.

Où dormir ?

Restez près du centre pour faciliter vos visites. Le quartier de la Place Rouge est idéal.

Où manger ?

Suvoroff: 2 Place Suvorovskaya

Bavarius : 2 rue Glynky

Budvar : 33 Kotelnicheskaya Embankment

Café Pouchkine : 26A boulevard Tverskoy

Formalité d'entrée : Un visa est obligatoire. Comptez 30 jours de délai et de nombreuses pièces nécessaires, dont une invitation (voucher).

" Une devinette enveloppée de mystère, placée à l'intérieur d'une énigme "

Winston Churchill dresse ce portrait de l'URSS en 1939, après l'invasion germano-soviétique de la Pologne. Si le cadre politique a changé, cette jolie phrase demeure d'actualité.

3 évènements incontournables

Janvier : immanquable pour la période des fêtes, le Festival de musique sacrée

Mars : le Festival de théâtre le Golden Mask Festival

Juin : le festival Usadba Jazz, en intérieur et extérieur